Avis de mistral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Avis de mistral
Réalisation Rose Bosch
Scénario Rose Bosch
Acteurs principaux
Sociétés de production Légende Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie dramatique
Durée 105 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Avis de mistral est une comédie dramatique française écrite et réalisée par Rose Bosch, sortie en 2014.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Tandis que leur père a annoncé qu'il quittait la maison, et que leur mère en recherche d'emploi a accepté un stage à Montréal, Léa, Adrien et leur petit frère Théo, sourd de naissance, partent en vacances en dernière minute en Provence chez leur grand-père Paul qu'ils n'ont jamais rencontré. En effet, Paul et sa fille sont brouillés depuis 17 ans, et il n'a jamais été rendre visite à ses petits enfants. C'est leur grand-mère, Irène, épouse de Paul, qui les emmène sans prévenir ce dernier. Dès leur installation, le choc des générations se fait ressentir entre ces ados citadins et connectés, et ce grand-père de prime abord psychorigide et arriéré. Au fil du temps, les petits-enfants découvriront chez leur grand-père, que derrière ce personnage bourru se cache une personne pleine de surprises, ancien hippie et motard ayant parcouru le monde entier avant de se retirer et de cultiver des oliviers. Les vacances ne s'annonceront pas si désastreuses que cela, entre les moments en famille et les rencontres et premières amourettes au village, le pizzaiolo pour la jeune fille, les belles touristes suédoises pour le plus grand. Quant au tout petit, il n'aura d'yeux que pour son grand-père, et ce malgré ses fêlures et son net penchant pour l'alcool.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Après La Rafle sorti en 2010, le thème de l'enfance inspire à nouveau le scénario lors d'un « souvenir poétique » de ses grands-parents que Roselyne Bosch a peu connus et une envie « de décrire un clash de génération peu exploré : entre grands-parents et petits-enfants. J’aime le fait que les « papis » d’aujourd’hui sont les hippies d’hier. Ils ont protesté contre le Vietnam, connu Woodstock, conspué la consommation », précise-t-elle[1].

Auditions[modifier | modifier le code]

Après son film La Rafle en 2010, la réalisatrice Roselyne Bosch souhaite travailler à nouveau avec Jean Reno parce que « ça faisait dix ans que je lui disais que j'avais envie de le voir souffrir à l'écran, dans autre chose que des rôles où il était tellement fort et sûr de lui. J'avais envie de le voir en difficulté et de voir ce que ça donnait », confie-t-elle[2]. L'acteur interprète le rôle d'un grand-père, prénommé Paul.

Pour tenir le rôle des petits-enfants de Jean Reno, la réalisatrice emploie une « jeune génération d’acteurs » : Chloé Jouannet, fille d'Alexandra Lamy et de Thomas Jouannet, qui fait ses premiers pas au cinéma[3], Hugo Dessioux et le jeune sourd Lukas Pélissier.

Le rôle du vieux hippie Élie a été confié à l'auteur-compositeur-interprète Hugues Aufray, pour la première fois à l'écran à quatre-vingt-quatre ans (il avait déjà décroché un rôle dans La Vérité de Henri-Georges Clouzot, en 1960, mais n'avait pas joué dans ce film pour cause de mésentente avec le réalisateur). Interrogé à propos d'Avis de mistral, il dit : « je joue le rôle d'un vieux hippie qui est resté jeune dans sa tête et qui chante des chansons de Bob Dylan à la guitare. Donc c'est pas très compliqué pour moi »[2].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le contrat signé pour neuf semaines, l'équipe de tournage s'installe en fin [4] en pleine Provence-Alpes-Côte d'Azur, aux Paluds-de-Noves[5] et dans le massif des Alpilles des Bouches-du-Rhône[6].

 Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie nationale[modifier | modifier le code]

Avis de mistral est projeté en avant-première, le , aux cinémas Mega CGR de Pau[7] dans l'Aquitaine et de Tarbes[8] dans le Midi-Pyrénées avec la présence de Rose Bosch et de Jean Reno. Il sort le dans toute la France.

En plein jour de sa sortie, le film attire seulement 521 spectateurs dans 17 salles parisiennes[9].

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Sur AlloCiné, Avis de mistral est considéré comme le meilleur film de la semaine selon les critiques spectateurs avec une note moyenne de 3,9 étoiles sur 5 derrière Clochette et la Fée Pirate (The Pirate Fairy) de Peggy Holmes et Nebraska d'Alexander Payne[10].

Appelé My Summer in Provence en anglais.

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 313 674 entrées[11] 2
Drapeau de la Suisse Suisse 2 190 entrées[12] 2

Pour la première semaine, Avis de mistral se place au troisième rang du box-office avec 203 000 spectateurs devant Clochette et la Fée Pirate (The Pirate Fairy) de Peggy Holmes avec le cumul de 259 000 entrées et Captain America : Le Soldat de l'hiver (Captain America: The Winter Soldier) d'Anthony et Joe Russo qui reste au sommet depuis deux semaines avec 1 200 000 entrées au total[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anonyme, « Interview », sur Comme au cinéma, (consulté le 30 mars 2014)
  2. a et b Michel Cohen-Solal, « "Avis de mistral" de Rose Bosch avec Jean Reno et Hugues Aufray », sur RTL, (consulté le 7 mars 2014)
  3. Clémentine Fitaire, « Alexandra Lamy : Sa fille Chloé se lance dans le cinéma », sur Au Féminin.com, (consulté le 7 mars 2014)
  4. Anonyme, « Jean Reno, Hugues Aufray et Hugo Tout Seul rassemblés pour « Avis de Mistral » », sur Le Nouvel Observateur, (consulté le 7 mars 2014)
  5. Olga Bibiloni, « Jean Reno dans la peau d'un papé de Provence », sur La Provence, (consulté le 7 mars 2014)
  6. Anonyme, « Quand Jean Reno joue les patriarches en Provence », sur Le Parisien, (consulté le 7 mars 2014)
  7. Anonyme, « Jean Reno viendra présenter son dernier film à Pau », sur Sud Ouest Pau, (consulté le 10 mars 2014)
  8. Éric Bentahar, « L'acteur présent à Tarbes pour Avis de Mistral », sur Pyrénéesinfo Tarbes, (consulté le 10 mars 2014)
  9. Kévin Boucher, « Premières séances : "Clochette et la fée pirate" plus fort que "Salaud, on t'aime" ! », sur Ozap, (consulté le 3 avril 2014)
  10. Anonyme, « Avis de mistral : le meilleur film de la semaine selon les critiques spectateurs ! », sur AlloCiné, (consulté le 7 avril 2014)
  11. CBO-Boxoffice.com ; page du film "Avis de mistral"
  12. ; page du Weekly Top 25 - Semaine 15 (9 avril 2014 - 15 avril 2014)
  13. Anonyme, « Box-office : Captain America résiste à Clochette ! », sur AlloCiné, (consulté le 11 avril 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]