Avignon IF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


IF, les Avignonnais font leur festival
image illustrative de l’article Avignon IF
Logo du Avignon IF depuis 2017

Genre Spectacle Vivant, Théâtre, Danse, et Musique
Lieu Avignon, Drapeau de la France France
Période Juillet
Date de création 2014
Fondateurs Stéphane Pellet & Frédéric Tort
Structure-mère Avignon Métropole
Site web www.avignon-if.com
Natacha Liège au Jardin de la Roquille (2017)
Marion Cousineau au Jardin des Novis (2017)
Marion Cousineau au Jardin des Novis (2017)
Kelly Rivière au jardin de la Minotière (Benjamin Chauvet 2017)
Kelly Rivière au jardin de la Minotière (2017)
Laetitia Ayres et Jeyran Ghiaee aux Jardins des Baracanes (2016)
Laetitia Ayres et Jeyran Ghiaee aux Jardins des Baracanes (2016)

Avignon IF désigne les soirées organisées en juillet par les Avignonnais accueillant des spectacles vivants et des professionnels dans leurs jardins .

Il réunit des citoyens et des entreprises mécènes et permet à des artistes d'être présents à Avignon en juillet et de présenter leur travail aux professionnels.

Aussi connu sous le diminutif « le IF », il est présenté comme le troisième format du festival de théâtre contemporain qui se déroule à Avignon pendant trois semaines au mois de juillet[1], les deux autres formats étant ses « aînés », le Festival d'Avignon (le festival « historique » connu sous le diminutif « le IN ») et le Festival OFF d'Avignon (le « OFF »).

Historique[modifier | modifier le code]

Le IF a été créé en 2014 par deux amis d'enfance, Stéphane Pellet et Frédéric Tort.[réf. souhaitée][2]

Cette année-là, Frédéric Tort décide d'accueillir dans son « Jardin de la Roquille » une compagnie théâtrale parisienne (La troupe de la Fronde) pour trois représentations du spectacle « La Prairie Parfumée » : le IF était né[réf. souhaitée].

« Nous rêvions depuis longtemps du Festival d'Avignon » explique Bénédicte Bosc (Comédienne) au journal La Provence[3] « mais notre constat fut vite fait. Au vu de la charge financière, un mois c'était trop lourd pour nous et puis cette forme à domicile et tout à fait appropriée à notre travail »[3].

En 2015, afin de pérenniser le projet, les deux amis déposent la marque « IF- les Avignonnais font leur Festival[4] ». Pour cette nouvelle édition[5],[6], trois jardins accueillent désormais les artistes : le Jardin de la Roquille, berceau du IF, le Jardin du Complot et les Jardins de Baracane[5],[6].

En 2016, l'association Avignon Métropole, créée par les co-fondateurs du IF[7], coordonne les soirées organisées par les Avignonnais mécènes[8] et facilite ainsi les démarches opérationnelles permettant le bon déroulement de leurs soirées. Deux nouveaux lieux se joignent à cette édition : le Jardin des Novis et le Delirium.

En 2017, le IF s'agrandit encore avec deux nouveaux lieux : le Jardin de la Minotière et le Jardin des thés[9].

En 2018, le jardin Au cœur d'Avignon rejoint les lieux du IF : six jardins ouvrent leurs portes et accueillent six spectacles qu'ils auront choisi. Fait inédit depuis la création du IF, l'un de ces jardins est un jardin public : le square Agricol Perdiguier, en partenariat avec la Ville d'Avignon[10].

Rétrospective[modifier | modifier le code]

Depuis sa création en 2014, 21 jardins du IF auront accueilli 69 spectacles et 2500 invités.

Édition 2017[modifier | modifier le code]

4e édition du 6 au 26 juillet[11]

Horizons verticaux[modifier | modifier le code]

6 juillet : Nicolas Allwright Horizons verticaux de Roberto Juarroz. Mise en scène Cathy Pollini - le Delirium[12]

Moi qui n'ai pas d'ailes[modifier | modifier le code]

11, 12 et 13 juillet : Moi qui n'ai pas d'ailes[13] - Marion Cousineau - Jardin des Novis.

An Irish Story / Une histoire irlandaise[modifier | modifier le code]

14, 15 et 16 juillet :  An irish story - Kelly Rivière[14] - Jardin de la Minotière.

Dounia[modifier | modifier le code]

17,18 et 19 juillet : Dounia , Karinn Helbert[15], son Cristal Baschet[16] et Abdelhac Ahmed Elkaad, chanteur soufi marocain - Jardin des thés.

Les Elocantes[modifier | modifier le code]

20, 21 et 22 juillet : Les Elocantes, Elodie Sablier[17] et Eléonore Maurri en concert à deux voix et piano - Jardins de Baracane.

En ses univers, l'habitante...[modifier | modifier le code]

24, 25 et 26 juillet : En ses univers, l'habitante...[18] , chorégraphie de et par Natacha Liège - Jardin de la Roquille.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Avignon en coeur - AVIGNON Terres de création », sur www.avignon-terresdecreation.com (consulté le 15 juin 2018)
  2. Philippe Bertrand, « Carnets de campagne », France Inter,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Chantal Malaure, « "La Prairie Parfumée" se savoure en petit comité », La Provence,‎ (ISSN 2102-6815)
  4. "Les Avignonnais font leur Festival" - Marque enregistrée No 4194588 le 6 juillet 2015 auprès de l'INPI - Classifications 41,43.
  5. a et b Alice Beguet, « Spectacle à domicile », La Provence,‎ (ISSN 2102-6815)
  6. a et b Romain Cantenot, « Partenaire particulier reçoit compagnie particulière », La Provence,‎
  7. « Consulter les annonces du JO Association< », sur www.journal-officiel.gouv.fr (consulté le 17 juin 2018)
  8. « Au Festival d’Avignon, du théâtre pour tous chez l’habitant », sur www.lavie.fr (consulté le 23 juin 2018)
  9. Marie-Félicia Alibert, « Des Avignonnais ouvrent leur jardin aux artistes », Le Dauphiné Libéré,‎ , p. 9 (ISSN 1760-6314)
  10. « Square Agricol Perdiguier », sur avignon-tourisme.com (consulté le 15 juin 2018)
  11. Isabelle Appy, « Le If d'Avignon - Vecteur des possibles », Gens du Sud N°63,‎ juillet-août 2017, p. 171
  12. « Delirium », sur festival-avignon.com
  13. « Moi qui n'ai pas d'ailes - Teaser », sur youtube.com, (consulté le 8 juin 2018)
  14. Isabelle Appy, « Avec le If, le Festival d'Avignon se poursuit au jardin », La Provence,‎ (ISSN 2102-6815, lire en ligne)
  15. Culturebox, « Karinn Helbert joue du Cristal », FranceInfo,‎ (lire en ligne)
  16. Baschet, François, 1920-, Mémoires sonores, Harmattan, (ISBN 9782296033832 et 2296033830, OCLC 159956019, lire en ligne)
  17. « Elodie Sablier au festival IF d’Avignon », ledauphine.com,‎ 2 aoùt 2017 (ISSN 2274-5793, lire en ligne)
  18. Anne-Laure Naar, « En ses univers, l’habitante… Comme une bulle irisée où se blottir et s’envoler… », Qui veut le programme?,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]