Aviezri Fraenkel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fraenkel.
Aviezri Fraenkel
Description de cette image, également commentée ci-après
Aviezri Fraenkel en 2004
Naissance (89 ans)
Munich (République de Weimar)
Nationalité Israélien
Domaines Mathématiques
Institutions Institut Weizmann
Directeur de thèse Ernst G. Straus
Distinctions Médaille Euler (2005), Médaille Weizac (2006), Prix Israël (2007)
Site http://www.wisdom.weizmann.ac.il/~fraenkel/

Aviezri Siegmund Fraenkel (en hébreu : אביעזרי פרנקל), né le à Munich, en Allemagne, est un mathématicien et informaticien théoricien israélien qui travaille notamment en théorie des jeux combinatoires.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille de Fraenkel, né à Munich, quitte l'Allemagne en 1932, d'abord pour Bâle, puis en 1939 pour Jérusalem. Fraenkel fait d'abord un apprentissage d'électricien, puis étudie l'ingénierie électrique au Technion, études interrompue par son activité à la Haganah et sa participation à la guerre d'indépendance. Il effectue son service militaire comme officier de renseignement.

En 1953, tout en continuant ses études au Technion, il fait partie de l’équipe qui construit, sous la direction de Gerald Estrin (qui avait collaboré à l'ordinateur de John von Neumann au Institute for Advanced Study et était professeur à l'UCLA), le premier ordinateur en Israël, l'ordinateur Weizac de Institut Weizmann[1]. En 1957, il se rend à l'UCLA sur invitation d'Estrin, pour préparer une thèse en informatique (alors génie électrique), en tant que étudiant sur une bourse Fulbright. En fait, il soutient une thèse de Ph. D. en mathématiques en 1961 sous la direction d'Ernst Gabor Straus (titre de la thèse « Rational Approximations to Algebraic Numbers »)[2].

Il est chercheur postdoctoral à l'université de l'Oregon, retourne en 1962 en Israel à l'Institut Weizmann où il est d'abord chargé de l’installation d'un ordinateur mainframe CDC. Il devient ensuite professeur à l'Institut Weizmann (département informatique et mathématiques appliquées).

L'un de ses petits enfant, Yaacov Naftali Fraenkel, est l'une des victimes du meurtre de trois adolescents israéliens en juin 2014.

Recherche[modifier | modifier le code]

Les travaux mathématiques de Fraenkel concernent de nombreux domaines de mathématiques discrètes, comme la combinatoire, notamment a théorie des jeux combinatoires, les systèmes de numération, et aussi l'informatique théorique et l'analyse de la complexité des algorithmes. Il est auteur d'une vaste bibliographies sur la théorie des jeux combinatoires.

Fraenkel est connu comme créateur du projet Responsa (en), un projet de collecte et présentation sous forme électronique de textes hébraïques. Initialement, cette base de donnée qui contient, en plus de la Bible, aussi des textes du Talmud et d'autres écrits de la diaspora juives était concentré sur les questions posées par des juifs aux grands rabbins de leur temps et aux réponses obtenues. Les questions et réponses, sur tous les aspects de la vie, étaient écrits dans de nombreuses langues différentes, en des lieux et à des époques variés. L'ensemble conservé est estimé à un demi-million. Fraenkel travaillait depuis 1962 sur le projet de saisie et de développement de facilités d'interrogation[1]. Il était son premier directeur (1963-74), Ce projet estdéveloppé à l'université Bar-Ilan[3] et a reçu le prix Israël en 2007.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 1962, il est conférencier invité au congrès international des mathématiciens de Stockholm (titre de sa conférence : A class of transcendental numbers).

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de)/(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu des articles intitulés en allemand « Aviezri Fraenkel » (voir la liste des auteurs) et en anglais « Aviezri Fraenkel » (voir la liste des auteurs).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • WorldCat