Avertisseur spécial de véhicule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la police ou la gendarmerie image illustrant les pompiers ou la sécurité civile
Cet article est une ébauche concernant la police ou la gendarmerie et les pompiers ou la sécurité civile.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section adopte un point de vue régional ou culturel particulier et nécessite une internationalisation. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Merci de l'améliorer ou d'en discuter sur sa page de discussion ! Vous pouvez préciser les section à internationaliser en utilisant {{section à internationaliser}}.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Divers équipements lumineux sur un véhicule de police aux États-Unis.

Les avertisseurs spéciaux de véhicule sont des dispositifs permettant de signaler des véhicules ayant une mission particulière, en général :

  • soit dont le positionnement les rend vulnérables aux accidents : véhicules de travaux sur la chaussée, véhicules d'intervention en cas d'accident, véhicules lents ou encombrants (convoi exceptionnel) ;
  • soit dont la mission a un caractère d'urgence les autorisant à s'affranchir de certaines contraintes de la circulation (feux tricolores, priorités…) comme les véhicules de police et de gendarmerie, pompiers, ambulances, des douanes, et les véhicules de transport de greffons.

Types[modifier | modifier le code]

Avertisseurs lumineux[modifier | modifier le code]

Différentes positions d'équipement lumineux.

Les avertisseurs lumineux sont placés à différents endroits sur le véhicule à l’intérieur comme à l’extérieur. Ils peuvent se présenter sous la forme d’un feu tournant ou clignotant, individuel ou multiple dans une rampe, utilisant différents types d’ampoules (lampes à incandescence halogène, diodes électroluminescentes, ampoules au xénon), de différentes couleurs (blanc, bleu, rouge, vert, orange, violet), etc.

Un feu tournant permet de renvoyer une lumière grâce à des miroirs en rotation.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Avertisseurs sonores[modifier | modifier le code]

Les avertisseurs sonores (ou sirènes) sont des appareils émettant des signaux sonores sous la forme d’un signal carré, sinusoïdal ou d’un klaxon.

Usage par pays[modifier | modifier le code]

Allemagne[modifier | modifier le code]

L’Allemagne distingue trois types de véhicules ayant droit aux avertisseurs spéciaux[1] :

  • les véhicules prioritaires :
    • avec un feu clignotant bleu et une sirène pour les véhicules d’urgence mobile ;
  • les véhicules d’information :
    • avec un feu clignotant bleu et sans sirène pour les véhicules d’urgence fixe ;
    • avec un feu clignotant jaune pour les travaux, accidents, véhicules lents ou encombrants.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Australie[modifier | modifier le code]

L’Australie distingue deux types de véhicules prioritaires dont seul le premier a droit aux avertisseurs spéciaux[2] :

  • les véhicules d’urgence équipés de feux tournants ou clignotants bicolores rouge et bleu :
    • police ;
    • pompiers ;
    • ambulances ;
  • les véhicules des cortèges lors des funérailles ou des processions.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Belgique[modifier | modifier le code]

La Belgique distingue deux types de véhicules ayant droit aux avertisseurs spéciaux[3] :

  • les véhicules de service public équipés à l'avant ou sur le toit d'un ou plusieurs feux bleus clignotants :
  • les autres véhicules équipés d'un ou de deux feux jaune-orange clignotants :
    • dépanneuses et véhicules dont la largeur dépasse 3 m ;
    • assistance routière,
    • construction, entretien, surveillance ou contrôle du réseau routier et des installations établies sur la voirie, au-dessus ou en-dessous de celle-ci ;
    • enlèvement des immondices ;
    • véhicules automobiles lents à usage agricole ;
    • transports exceptionnels ainsi que leurs véhicules d'escorte ;
    • forces armées ;
    • d'autres véhicules affectés par le ministre des Communications à titre exceptionnel.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Espagne[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2015).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La loi permet uniquement au corps national de police, à la Guardia Civil et à la police municipale à utiliser un feu bleu. En contraste avec les conventions en Europe, les ambulances et les véhicules de lutte contre l’incendie utilisent des feux oranges.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

États-Unis[modifier | modifier le code]

Sirène utilisée aux États-Unis.

Les États-Unis peuvent avoir des réglementations qui diffèrent suivant les États.

État Police Pompier Ambulance Réf.
Alabama Rouge ou bleu
MountainBrookPoliceCar-Snow.jpg
Rouge
Helena Fire Department Engine 61.JPG
Rouge
FEMA - 13837 - Photograph by Mark Wolfe taken on 07-12-2005 in Alabama.jpg
[4]

France[modifier | modifier le code]

La France distingue trois types de véhicules ayant droit aux avertisseurs spéciaux[5] :

La détention d'avertisseurs spéciaux est réservée aux véhicules listés dans le règlement, et pour ces véhicules, l'utilisation est réservée aux situations l'exigeant.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Indonésie[modifier | modifier le code]

L’Indonésie distingue deux types de véhicules ayant droit aux avertisseurs spéciaux et se différenciant par la couleur du signal lumineux[7] :

  • les véhicules prioritaires avec ou sans sirène :
    • bleu : police ;
    • rouge : transport de détenus, armée, pompiers, ambulance, Croix-Rouge, véhicule funéraire ;
  • les véhicules d’information sans sirène :
    • jaune : véhicules des routes à péages, supervision des infrastructures et des aménagements du trafic routier et des transports, maintenance et nettoyage des aménagements publics, remorquage des véhicules et transport de marchandises spéciales.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Japon[modifier | modifier le code]

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2015).
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le Japon distingue deux types de véhicules ayant droit aux avertisseurs spéciaux :

  • les véhicules prioritaires équipés de feux rouges, d’une sirène à deux tonalités et une sinusoïdale et de messages audio préenregistrés afin d’avertir les usagers autour : police, pompiers, ambulance ;
  • les véhicules d’information équipés de feux oranges.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Norvège[modifier | modifier le code]

La Norvège distingue deux types de véhicules ayant droit aux avertisseurs spéciaux[8] :

  • les véhicules prioritaires équipés de feux bleus : police pompiers, ambulance;
  • les véhicules d’information équipés de feux jaunes.

Les véhicules de la défense civile ou des forces armées peuvent également utiliser un drapeau ou une lumière bleue sur le premier véhicule dans un groupe de quatre véhicules ou plus et un drapeau ou une lumière verte sur le dernier véhicule.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Blaues Blinklicht und gelbes Blinklicht » (consulté le 19 février 2015)
  2. (en) « Police and emergency service vehicles » (consulté le 1er décembre 2014)
  3. « Arrêté royal portant règlement général sur les conditions techniques auxquelles doivent répondre les véhicules automobiles et leurs remorques, leurs élements ainsi que les accessoires de sécurité. », sur http://www.code-de-la-route.be/,‎ (consulté le 26 février 2016)
  4. (en) « Code of Alabama - Title 32: Motor Vehicles and Traffic - Section 32-5A-115 - Operation of vehicles on approach of authorized emergency vehicles; signals on emergency vehicles; duty of emergency vehicle driver » (consulté le 4 mars 2015)
  5. Voir le Code de la route, partie réglementaire
    • concernant les catégorie de véhicules : livre III : Le véhicule, titre Ier : Dispositions techniques, article chapitre ier : Dispositions générales et définitions ; article R311-1 ;
    • concernant les feux spéciaux : livre III : Le véhicule, titre Ier : Dispositions techniques, chapitre iii, section I : Éclairage et signalisations ; en particulier les articles R313-27 à R313-30 ;
    • concernant les avertisseurs sonores : idem, section II : Signaux d'avertissement ; en particulier les articles R313-34 et R313-35 ;
    • concernant les règles spécifiques s'appliquant aux véhicules faisant usage des avertisseurs spéciaux : livre IV : L'usage des voies, titre III : Dispositions complémentaires applicables à la circulation de certains véhicules, chapitre ii : « Véhicules d'intérêt général » ; articles R432-1 à R432-7.
  6. a et b Arrêté du 30 octobre 1987 relatif aux dispositifs spéciaux de signalisation des véhicules d'intervention urgente
  7. (en) « Law of Republic of Indonesia - Number 22 Year 2009 concerning road traffic and transportation (article 59) »,‎ (consulté le 5 février 2015)
  8. (no) « Forskrift om kjørende og gående trafikk (trafikkregler) »,‎ (consulté le 20 février 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Code de la route, articles R.311-1, R.313-27 à R.313-31, R.313-34 à R.313-35, R.416-3

Articles connexes[modifier | modifier le code]