Avenue du Parc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Avenue du Parc
Description de cette image, également commentée ci-après
Après-midi, vue vers le nord de la rue Milton
Orientation Nord-sud[1]
Débutant Rue Sherbrooke
Finissant Rue Chabanel
Longueur 5,7 km
Désignation 29 septembre 1961
Autrefois Park Avenue
Attrait Mont Royal
Parc Jeanne-Mance

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Avenue du Parc
Passants devant le théâtre Rialto

L'avenue du Parc est une artère de Montréal.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

De direction nord-sud l'avenue délimitée au sud par la rue Sherbrooke et au nord par la rue Jean-Talon. Au sud de la rue Sherbrooke, l'avenue du Parc change de nom pour rue Bleury qui devient à son tour rue Saint-Pierre au sud de la rue Saint-Antoine dans le Vieux-Montréal. À noter qu'il existe un autre tronçon au nord débutant au boulevard Crémazie jusqu'à la rue Chabanel dans l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

Cette avenue traverse les arrondissements du Plateau-Mont-Royal, de Rosemont–La Petite-Patrie et de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension. C'est aussi la limite traditionnelle de l'est du Ghetto McGill. L'avenue du Parc longe le Parc du Mont-Royal entre l'avenue des Pins et l'avenue du Mont-Royal.

L'avenue du Parc est chère à la communauté grecque de Montréal, qui la nomme Parkaveneika. La communauté franco-montréalaise est aussi attachée à cette avenue historique.

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Le service d'autobus desservant entre autres l'avenue du Parc est particulièrement fréquent et achalandé. Pour plus de détails, voir la STM.

Une ligne de tramway y serait projetée pour relier le centre-ville à la gare Parc[2]. L'AMT estime la clientèle potentielle du tramway sur l'avenue à 11 600 passagers, quotidiennement[3].

Échangeur des Pins[modifier | modifier le code]

En 2005, des travaux de 25 millions de dollars ont débuté afin de transformer l'intersection des avenues du Parc et des Pins. Du même coup, il est annoncé que la circulation automobile devrait y demeurer tout aussi fluide. L'échangeur a été remplacé, à l'été 2006, par une intersection plus facile à pratiquer pour les piétons et cyclistes.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte ce nom en référence au Parc du Mont-Royal, créé en 1876.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1883, une requête de citoyens de langue anglaise est déposée à la Ville de Montréal afin de nommer cette voie Park Avenue. Il s'agit alors d'un nom ancré dans la tradition toponymique anglaise. Depuis le 29 septembre 1961, il est permis officiellement de traduire le nom de Park Avenue par Avenue du Parc.

Un magasin Provigo de 3421 Parc coin Sherbrooke.

En 1937, l'administration projetait de changer le nom de la rue en rue Marconi mais a choisi de garder le nom actuel devant les protestations des citoyens. Un événement semblable s'est produit en 2006 quand le maire Gérald Tremblay a voulu la dédier (ainsi que la rue de Bleury) à la mémoire de Robert Bourassa. Le 7 février 2007, le maire abandonne son projet, et l'avenue du Parc conserve son nom.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Ville de Montréal, Les rues de Montréal. Répertoire historique, Édition Méridien, Montréal, 1995

Références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.
  2. L'Express D'Outremont / Mont-Royal, L'avenue du Parc et le tramway
  3. Alain Perron, Projet Montréal adopte son plan d'action sur le Plateau, Le Plateau 26 mars 2006, p.5.