Avenue du Luxembourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Liege enseigne droite.svg
Blason liege.svg
LIÈGE
Avenue du Luxembourg
Image illustrative de l’article Avenue du Luxembourg
L'avenue du Luxembourg, vue vers l'église Saint-Vincent
Situation
Coordonnées 50° 37′ 21″ nord, 5° 35′ 14″ est
Section Liège
Quartier administratif Vennes
Début Avenue Albert Mahiels
Fin Boulevard Émile de Laveleye
Morphologie
Type Avenue
Fonction(s) urbaine(s) résidentielle
Forme Rectiligne
Histoire
Création début du XXe siècle

L'avenue du Luxembourg est une artère liégeoise.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Située dans le quartier des Vennes et Fétinne cette voie débute avenue Albert Mahiels et se termine boulevard Émile de Laveleye.

Voies adjacentes

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Angle de la rue de Spa et de l'avenue du Luxembourg, sur la place des Nations-Unies.

L'avenue du Luxembourg a été créé au début du XXe siècle lors des importants travaux d'aménagement de la rive droite de la Meuse, pour l'organisation de l'exposition universelle de 1905. L'avenue du Luxembourg est coupée perpendiculairement par la voie ferrée (surélevée) reliant Liège à Maastricht.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

L'avenue du Luxembourg présente un ensemble très homogène de maisons (et quelques immeubles à appartements) caractéristiques de l'architecture bourgeoise du début du XXe siècle (années 1920-1930 essentiellement).

  • Architecte G. Debouny : no 19 (maison).
  • Architecte Ch. Falisse : no 8 (maison).
  • Architecte H. Halkin : no 11 (maison, 1914) et no 17 (maison).
  • Architecte M. Hardy : no 4 (immeuble à appartements).
  • Architecte J. Jorissen : no 58 (maison).
  • Architecte J. Lenaers : no 21 (maison)
  • Architecte A. Lobet : no 12 (maison).
  • Architecte M. Monnig : no 14 (maison).
  • Architecte P. Petit : no 1 et 37 (immeubles à appartements).
  • Architecte Louis Rahier : no 6 (immeuble à appartements, 1952) et no 46, 60, 62 et 66 (maisons).
  • Architecte V. Verlinden : no 44 (maison).
  • Architecte Charles Vivroux : no 25 et 27 (maisons).
  • Architecte Emile Wurth : no 30, 32, 34, 53 et 61 (maisons, 1926) et no 38, 40, 42 (maisons, 1927).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]