Avenue du Général-Leclerc (Pantin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Avenue du Général-Leclerc
Image illustrative de l’article Avenue du Général-Leclerc (Pantin)
Un immeuble au coin de l'avenue du Général-Leclerc et de l'avenue Edouard-Vaillant
Situation
Coordonnées 48° 53′ 58″ nord, 2° 24′ 33″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Ville Pantin
Début Rue Delphine-Seyrig
Fin Avenue Henri-Barbusse, Bobigny
Morphologie
Type Avenue
Histoire
Anciens noms Route des Petits-Ponts
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Avenue du Général-Leclerc
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Avenue du Général-Leclerc
Géolocalisation sur la carte : Seine-Saint-Denis
(Voir situation sur carte : Seine-Saint-Denis)
Avenue du Général-Leclerc

L'avenue du Général-Leclerc, est l'une des artères principales de Pantin. Elle suit le tracé de la route départementale 115.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette avenue commence à la limite de Paris côté ouest, au croisement de la rue Delphine-Seyrig et de la route des Petits-Ponts. Elle croise notamment la rue Auger, la rue Hoche au niveau du quai de l'Aisne, le long du Canal de l'Ourcq à Pantin.

Elle franchit ensuite le canal de l'Ourcq puis laisse sur sa gauche l'avenue Édouard-Vaillant. Elle marque le début de la rue Delizy avant de passer sous les voies de la ligne de Paris-Est à Strasbourg-Ville et de croiser la rue Cartier-Bresson. Elle longe ensuite le cimetière parisien de Pantin avant de se terminer dans l'axe de l'avenue Henri-Barbusse à Bobigny.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette place rend hommage à Philippe Leclerc de Hauteclocque (), général commandant la 2e division blindée.

Historique[modifier | modifier le code]

La route des Petits-Ponts en 1917.

Une partie de son tracé suit la route des Petits Ponts, est une variante de l'itinéraire de Paris à Meaux qui évite la plupart des villages et contourne par le nord le massif de l'Aulnoye et la forêt de Bondy, et qui sera réaligné entre 1740 et 1750[1].

Le 30 janvier 1918, durant la première Guerre mondiale, une bombe lancée d'un avion allemand explose route des Petits-Ponts sur usine Desouches, David et Cie située sur l'actuelle avenue du Général-Leclerc[2]

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Pont du canal et place de la Mairie.

Notes et références[modifier | modifier le code]