Avenue de la Folle Chanson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Square Ambiorix, La Folle Chanson

L'avenue de la Folle Chanson (en néerlandais: Lied van Sotternieënlaan) est une avenue ixelloise qui tire son nom d'une célèbre statue de Jef Lambeaux représentant une nymphe et un faune enlacés déclinant par ailleurs en diverses versions: l'une d'elle figure au square Ambiorix, sur le territoire de Bruxelles[1].

Au numéros 15 à 19, Alfred Nyst a conçu un immeuble à appartement d'inspiration art déco. Au coin de l'avenue, le Palais de la Folle Chanson est un monument classé depuis 1988[2], s'imposant comme une grande réussite architecturale d'Antoine Courtens[3]. Très linéaire avec une sorte de campanile étoilé, cet édifice présente un bel exemple du traitement arrondi des coins, avec accentuation des verticales, de manière à créer une réelle impression de monumentalité.

A l'angle du Boulevard de la Cambre, un autre immeuble, attribué à Jean Petit en 1955, s'intègre moins heureusement, peut-être en contraste du rond-point.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1898-02 La Folle Chanson par Jef Lambeaux (1852-1908)
  2. Arrêté Royal du 8 août 1988
  3. Antoine Courtens fut élève de Victor Horta de 1921 à 1924

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :