Avenue d'Ivry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
13e arrt
Avenue d’Ivry
L'avenue d'Ivry depuis le boulevard Masséna : anciennes usines Panhard et tours des Olympiades.
L'avenue d'Ivry depuis le boulevard Masséna : anciennes usines Panhard et tours des Olympiades.
Situation
Arrondissement 13e arrondissement
Quartier Gare
Début 78 boulevard Masséna
Fin 116 avenue de Choisy
133, rue de Tolbiac
Morphologie
Longueur 791 m
Largeur 34 m
Historique
Ancien nom grande route d'Ivry
Géocodification
Ville de Paris 4695
DGI 4763

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Avenue d’Ivry
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

L’avenue d’Ivry est une voie du 13e arrondissement de Paris. C'est l'un des principaux axes du quartier asiatique.

Situation[modifier | modifier le code]

Elle part du boulevard Masséna (porte d'Ivry) et rejoint l'avenue de Choisy au carrefour de la rue de Tolbiac. Sa longueur est de 791 mètres et sa largeur de 34 mètres. Elle mène vers la ville d'Ivry-sur-Seine, à laquelle elle doit son nom.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette voie doit son nom à la ville d'Ivry-sur-Seine à laquelle elle mène.

Historique[modifier | modifier le code]

Autrefois grande route d’Ivry, l'avenue d'Ivry fait partie de Paris depuis que la capitale a absorbé une partie de la commune d'Ivry-sur-Seine en 1860. L'avenue était présente sur le plan de Roussel (1730).

L'avenue a profondément changé dans son environnement, sinon dans son tracé, lors des années 1960 et 1970. L'opération Italie 13 a conduit à la construction de nombreuses tours de taille égale (une trentaine d'étages) et de style uniforme sur une grande partie de l'avenue : quartier de la villa d'Este au niveau de la porte d'Ivry et quartier sur dalle des Olympiades entre l'avenue d'Ivry, la rue Nationale et la rue de Tolbiac. Conçue pour être indépendantes des voies de circulation, elles ne sont pas parallèles à l'avenue.

L'avenue d'Ivry, comme l'avenue de Choisy, a perdu son caractère de quartier populaire ouvrier (usines Panhard à la porte d'Ivry) pour devenir le cœur du plus grand quartier asiatique de France à partir de la seconde moitié des années 1970. C'est aujourd'hui une artère commerçante très animée, bordée de nombreux restaurants et grandes surfaces asiatiques.

Bâtiments remarquables et sites particuliers[modifier | modifier le code]

  • L'une des fontaines Wallace du quartier est de façon peu ordinaire peinte en rouge

Accès[modifier | modifier le code]

Notes sources et références[modifier | modifier le code]