Avenue Pierre-Grenier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Avenue Pierre-Grenier
Image illustrative de l’article Avenue Pierre-Grenier
Situation
Coordonnées 48° 49′ 50″ nord, 2° 15′ 07″ est
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Hauts-de-Seine
Ville Boulogne-Billancourt
Début Avenue Georges-Lafont
Fin Place du Pont-de-Billancourt
Morphologie
Type Avenue
Histoire
Anciens noms Avenue des Moulineaux
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Avenue Pierre-Grenier
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine
(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Avenue Pierre-Grenier

L'avenue Pierre-Grenier est une voie de communication située à Boulogne-Billancourt[1].

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette ancienne voie de communication relie Paris à la Seine.

Elle se termine à la place du Pont-de-Billancourt. Sur cette place, extrémité nord des ponts de Billancourt, et où convergent le quai du Point-du-Jour, le quai de Stalingrad, la rue Yves-Kermen (anciennement rue de Saint-Cloud) et le boulevard Jean-Jaurès, se trouvait l'octroi de Boulogne[2].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Depuis le , cette avenue porte le nom de Pierre Grenier, résistant.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie de communication faisait partie, jusque dans les années 1930, de la route départementale numéro 1 du pont de Billancourt au Point-du-Jour, et s'appelait avenue des Moulineaux, jusqu'à la porte de Saint-Cloud[3].

Le , elle est victime de raids d'avions durant les bombardements de Paris et de sa banlieue durant la Première Guerre mondiale.

La partie nord, qui s'appelle maintenant avenue Georges-Lafont fut créée en tant que rue en 1932 et annexée à Paris par décret du sous le nom d'« avenue des Moulineaux », et prit sa dénomination actuelle par un arrêté du .

L'avenue Pierre-Grenier est une des cent-cinquante-neuf voies de circulation limitrophes à Paris, représentées en 1971 sur la série photographique 6 mètres avant Paris[4].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]