Avenay-Val-d'Or

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Avenay.
Avenay-Val-d'Or
Le village et l'église Saint-Trésain.
Le village et l'église Saint-Trésain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Marne
Arrondissement Épernay
Canton Épernay-1
Intercommunalité Grande Vallée de la Marne
Maire
Mandat
Philippe Maussire
2014-2020
Code postal 51160
Code commune 51028
Démographie
Gentilé Avenaysien
Population
municipale
956 hab. (2014)
Densité 77 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 04′ 12″ nord, 4° 02′ 48″ est
Altitude Min. 73 m – Max. 256 m
Superficie 12,49 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de la Marne
City locator 14.svg
Avenay-Val-d'Or

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de la Marne
City locator 14.svg
Avenay-Val-d'Or

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Avenay-Val-d'Or

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Avenay-Val-d'Or

Avenay-Val-d’Or est une commune française viticole, située dans le département de la Marne en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans le parc naturel régional de la Montagne de Reims, la commune est traversée par la Livre.

Communes limitrophes d’Avenay-Val-d'Or
Germaine Fontaine-sur-Ay
Mutigny Avenay-Val-d'Or
Mareuil-sur-Ay Bisseuil

Toponymie[modifier | modifier le code]

Avenay prit le nom d'Avenay-Val-d'Or le [1], à la suite d'un décret du 28 mai 1951 et d'une délibération du conseil municipal du 23 décembre 1949. Le but principal était de se différencier d'une autre commune du même nom, Avenay dans le Calvados[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un camp romain entouré de fossés, appelé le camp de César, se trouvait sur le Mont Aigu. Plusieurs médailles, représentant Marc Aurèle et Commode y furent découvertes au XVIIIe siècle[3].

Vers 660, saint Gombert et sainte Berthe fondèrent l'abbaye Saint-Pierre d'Avenay, détruite à la Révolution française[3].

Au XIXe siècle, les foires s'y tenaient le 1er mai, le jour de l'Ascension ainsi que le 25 novembre[3].

La commune fut décorée de la Croix de guerre 1914-1918 le .

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Avenay-Val-d'Or Blason De gueules à la bande d'or chargée d'une traînée de poudre ondée de sable, côtoyée de cinq barillets du même, deux en chef et trois en pointe(Sillery), au chef cousu d'azur chargé d'une corne d'abondance vide contournée d'argent.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1877 après 1879 Corbet[4]    
1995 2001 Danièle Gabriel    
2001 en cours
(au 4 juillet 2014)
Philippe Maussire   Réélu pour le mandat 2014-2020[5],[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants d'Avenay-Val-d'Or sont les Avenaysiens et les Avenaysiennes[2].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 956 habitants, en augmentation de 3,91 % par rapport à 2009 (Marne : 0,82 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 100 1 101 1 116 1 082 1 104 1 053 1 054 1 044 1 222
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 011 1 027 973 1 006 1 036 1 075 1 168 1 097 1 129
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 118 1 113 1 085 1 108 991 965 901 929 907
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
970 1 009 1 040 953 991 1 026 886 901 956
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La place Carnot.

L'activité économique est essentiellement viticole, tournée vers le champagne. Avenay se situe dans le vignoble de la Vallée de la Marne. 235,5 ha de la commune sont consacrés à la viticulture. Le vignoble avenaysien est principalement planté de pinot noir, même si on y trouve également du pinot meunier et du chardonnay[11].

Le village accueille de nombreux commerces[2], notamment autour de la place Carnot. En 2013, le parc d'activités du Mont Aigu est ouvert sur 12 ha[12].

Avenay possède une gare TER sur la ligne d'Épernay à Reims.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Trésain.

Avenay-Val-d’Or bénéficie du label « village fleuri » avec deux fleurs attribuées par le Conseil national des villes et villages fleuris de France au concours des villes et villages fleuris depuis 2004[13] et promue d’une troisième fleur depuis 2007[14].

  • Église Saint-Trésain,
  • Le château du Breuil et son domaine, qui est une propriété privée.
  • Ancienne abbaye fondée par Berthe, épouse de Gombert (VIIe siècle)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Charles Bouyssi, Communes et paroisses d’Auvergne, mis en ligne en 2002 (charles.bouyssi.free.fr), consulté le 29 décembre 2008.
  2. a, b et c « Avenay-Val-d'Or », sur site de la Communauté de communes de la Grande Vallée de la Marne (consulté le 18 janvier 2013)
  3. a, b et c A. Girault de Saint-Fargeau, Dictionnaire géographie, historique, industriel et commercial de toutes les communes de la France et de plus de 20000 hameaux et dépendant, Paris, Firmin-Didot, (lire en ligne), p. 211-212
  4. Almanach Matot-Braine de 1879, p222.
  5. Liste des maires au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  6. « Liste des maires du département de la Marne » [PDF], Renouvellement des exécutifs locaux, Préfecture de la Marne, (consulté le 2 septembre 2015).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « Avenay », Aire Géographique de Production des Raisins de Champagne, sur Union des Maisons de Champagne (consulté le 24 février 2013).
  12. « Le Mont Aigu à Avenay », L'Union,‎ (lire en ligne)
  13. Palmarès 2004 du 45e concours des villes et villages fleuris. Consulté le 23 septembre 2009.
  14. Palmarès 2007 du 48e concours des villes et villages fleuris. Consulté le 23 septembre 2009.