Aller au contenu

TGV M

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Avelia Horizon)
TGV M
Description de cette image, également commentée ci-après
Rame de présérie sur la ligne de Paris-Montparnasse à Brest le , lors de la campagne d'essais sur le réseau ferré national.
Données clés
Exploitant(s) SNCF (SNCF Voyageurs)
Composition De 7 à 10 voitures et 2 motrices
Couplage UM2 entre elles
Constructeur(s) Alstom
Nombre

SNCF : 115 rames commandées

Proxima : 12 rames commandées
Mise en service 2025
Caractéristiques techniques
Disposition des essieux Bo'Bo'-8 à 10*2'-Bo'Bo'
Écartement 1 435 mm
Alimentation bicourant / tricourant / quadricourant
1,5 kV CC (toujours)
3 kV
15 kV – 16,7 Hz
25 kV – 50 Hz (toujours)
Moteurs de traction Asynchrones à cage d'écureuil[1]
Places assises 600 à 740 pl.
Vitesse maximale commerciale : 320 km/h, conception : 360 km/h

Le TGV M (« M » pour « modulable »), connu sous son nom de projet TGV du futur ou encore TGV 2020 (faisant partie de la famille Avelia Horizon)[2],[3], et plus récemment TGV inOui 2025, est la 5e génération des trains à grande vitesse (TGV) fabriqués par Alstom[4].

La première rame de présérie est sortie d’usine en , et devrait entrer en service commercial à la SNCF à partir de 2025[5] et jusqu'à 2033 (voire au-delà si d'autres rames supplémentaires sont commandées).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2015, la SNCF lance un appel d'offres et un programme de sélection d'un partenaire pour la conception d'une nouvelle génération de trains à grande vitesse, sous forme d'un « partenariat d’innovation[6] ». Le , la SNCF et Alstom signent un accord pour concevoir et construire les trains, la phase de conception devant être achevée à la fin de 2017 pour une entrée en service en 2022[7]. La SNCF précise que les nouveaux trains doivent être au moins 20 % moins cher à l'achat, avoir de plus faibles coûts de fonctionnement et donc économiser 20 % en énergie, et transporter davantage de passagers que les TGV Duplex[8]. Pour atteindre cet objectif, Alstom rationalise les coûts de production en utilisant des composants standards faisant partie de la gamme Avelia, cette gamme ayant pour vocation d'être vendue à l'international. Cela se différenciant de la pratique habituelle de la SNCF qui commandait les TGV sur mesure et non selon une gamme de produit, ce qui a comme effet d'augmenter les coûts (dus à la conception).

En , la conception terminée et le produit baptisé officiellement Avelia Horizon, la SNCF passe à Alstom une commande de 100 rames, pour un coût de 2,7 milliards d'euros[9]. La fabrication doit démarrer à l'automne 2019, les premiers essais sont attendus pour l'été 2021 et la livraison des premiers trains pour 2023. Les arrivages se feront jusqu'en 2033 et pourraient se poursuivre au-delà, la SNCF ayant déjà posé une option pour 100 rames supplémentaires[10].

Le , deux ans après l'achat de 100 rames, Alstom a présenté le premier chaudron de ce nouveau TGV, qui devrait être prêt pour les Jeux olympiques de Paris 2024, sachant que les livraisons ne doivent commencer qu'à l’hiver 2022-2023. Les premières photos du TGV M, prises à l'usine Alstom de La Rochelle, ont été diffusées sur le compte Twitter du directeur de SNCF Voyages, Alain Krakovitch[3]. Le nez de la première motrice est dévoilé dans l'usine Alstom de Belfort en , présentant une similitude avec ceux de la gamme cousine des Avelia Liberty[11],[12].

Le , Alstom annonce avoir reçu de SNCF une commande supplémentaire de 15 rames quadri-tension[13], soit un total de 115 rames commandées[5]. Les premières livraisons devraient avoir lieu fin 2024, et 12 livraisons sont prévues par an jusqu'en 2036[14].

En , un TGV M rejoint le circuit d'essai ferroviaire de Velim, en Tchéquie, pour des essais[15],[16].

La rame no 997 stationnée en gare de Plouaret-Trégor, lors d'une campagne d'essais en .

En , une campagne d'essais se déroule sur le réseau ferré national en vue de l'homologation des rames sur ce dernier ; par exemple, la section Plouaret – Morlaix de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest est utilisée[17].

En , deux rames sont décorées pour leurs essais d'une livrée issue d'un concours interne auprès des employés de la SNCF et d'Alstom[18],[19].

En juin 2024, la start-up Proxima signe un protocole d'accord avec Alstom pour l'acquisition de 12 rames pour la desserte de l'axe Atlantique à environ 2028[20],[21].

Conception[modifier | modifier le code]

Plateforme[modifier | modifier le code]

Le TGV M repose sur des composants standardisés de la gamme à très grande vitesse d'Alstom, Avelia Horizon. Il est également équipé de capteurs et outils de mesure permettant d'évaluer l'usure d'une pièce, voire l'auto-dépannage partiel en ligne. Cela permet de prédire sa durée de vie et d'optimiser l'entretien[22].

Composition[modifier | modifier le code]

L'Avelia Horizon est une rame articulée composée de deux motrices encadrant sept à neuf voitures à deux niveaux (aussi appelées remorques), grâce à une modularité possible[10],[23].

Toutes les générations de TGV reposant sur le principe de rame articulée, les bogies sont placés entre les voitures alors que les deux motrices possédent deux bogies, les voitures d'extrémités nécessitent un bogie supplémentaire, il a fallu, pour permettre de standardiser, au maximum, la fabrication des chaudrons des voitures, concevoir un module nommé greffon, placé en porte à faux sur chaque caisse d'extrémité afin que le sous-ensemble s'adapte au bogie idoine. En conséquence, la motrice contiguë a été raccourcie par transfert d'éléments dans le greffon[24]. Ce module embarque des dispositifs de stockage d'énergie (batterie électrochimique de 700 volts) permettant au TGV M de continuer à rouler lors d'une coupure électrique ainsi qu'une continuité de service bien plus importante à l'arrêt (éclairage, climatisation, sonorisation, air comprimé, ..).

Tableau des variantes des rames articulées
Caisse 1 Caisse 2 Caisse 3 Caisse 4 Caisse 5 Caisse 6 Caisse 7 Caisse 8 Caisse 9 Caisse 10 Caisse 11
Rame 9 caisses Motrice 1 Voiture 1 Voiture 2 Voiture 3 Voiture 4 Voiture 5 Voiture 6 Voiture 7 Motrice 2
Rame 10 caisses Motrice 1 Voiture 1 Voiture 2 Voiture 3 Voiture 4 Voiture 5 Voiture 6 Voiture 7 Voiture 8 Motrice 2
Rame 11 caisses Motrice 1 Voiture 1 Voiture 2 Voiture 3 Voiture 4 Voiture 5 Voiture 6 Voiture 7 Voiture 8 Voiture 9 Motrice 2

Aménagement intérieur[modifier | modifier le code]

L’équipement intérieur des rames, conçu par les agences Nendo (en) et AREP, est dévoilé le . Dans un aspect modulaire, une voiture peut être convertie d'un aménagement première classe en seconde classe après une nuit en centre de maintenance, augmentant sa capacité de 20 % ; ainsi, une rame de 9 voitures peut transporter jusqu'à 740 voyageurs[25],[26],[5].

Le confort, la climatisation et l'isolation thermique ont également été réétudiés[22]. Les voyageurs ont accès notamment à du haut débit[5].

De plus, les rames devraient être recyclables à 97 %[27].

Motorisation[modifier | modifier le code]

La puissance totale est de 8 000 kilowatts (11 000 ch), ce qui donne aux trains une capacité de vitesse de pointe en service de 360 km/h (la SNCF prévoit une exploitation à 320 km/h car plus la vitesse augmente, plus l'usure est grande et le modèle économique retenu en France rendrait donc les quelques minutes gagnées non rentables pour l'entreprise)[22],[28].

Le TGV M est également équipé du freinage par récupération permettant une réduction de la consommation énergétique et une diminution du bruit lors du freinage.

Les TGV M ne seront utilisables en UM (unités multiples) qu'entre eux et ne seront donc pas compatibles avec les autres générations. En effet, comme indiqué plus haut, la capacité à circuler hors alimentation et/ou pantographe abaissé ne permet pas un couplage en unité multiple avec une autre génération.

Le train a été conçu pour diminuer la consommation énergétique. L'aérodynamique ainsi que l'utilisation de matériaux plus légers ont été étudiés afin d'améliorer les performances[29].

État du matériel[modifier | modifier le code]

Rame Motrices Mise en service Radiation Livrée STF Baptême
(date)
996[30] 21013/14[31] Prévue pour 2025 Blanc/neutre[30]
997 21015/16 Prévue pour 2025 Blanc/neutre
998 21017/18 Prévue pour 2025 Rame d'essai
999 21019/20 Prévue pour 2025 Blanc/neutre
1003[32] 22003/04 Prévue pour 2025 Blanc/neutre[32]
1005[33] 22009/10 Prévue pour 2025 TGV inOui[33]

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « #livestream - 574,8 km/h : les coulisses du #record du #tgv en 2007 » [vidéo], sur YouTube (consulté le ).
  2. A quoi ressemblera le TGV du Futur ? sur www.sudouest.fr, consulté le 02/06/2019.
  3. a et b « La SNCF aura son "TGV du futur" pour les JO de 2024 », sur Le HuffPost, (consulté le ).
  4. Timothé Delorme, « [Avis d'expert] Le TGV du futur remet le voyageur au centre du train », sur L'Usine nouvelle, (consulté le ).
  5. a b c et d « Plus économique, plus écologique... Le "TGV du futur" dévoilé par la SNCF », sur Franceinfo, (consulté le )
  6. (en) « Developing the new TGV, brick by brick », sur International Rail Journal, (consulté le ).
  7. « La SNCF choisit Alstom pour son « TGV du futur » », sur Le Monde, (consulté le ).
  8. « Le « TGV du futur » en cinq chiffres clés », sur Libération, (consulté le ).
  9. « La SNCF investit 3 milliards dans le TGV du futur », sur Le Figaro, (consulté le ).
  10. a et b « La Rochelle : le nouveau TGV sur les rails chez Alstom », sur Sud Ouest, (consulté le ).
  11. Olivier Cognasse, « La première motrice du TGV du futur conçu par Alstom et SNCF montre le bout de son nez », sur usinenouvelle.com, (consulté le ).
  12. « Le TGV M montre le bout de son nez », sur lettreducheminot.fr, (consulté le ).
  13. « Alstom reçoit de SNCF une commande de 15 trains à très grande vitesse Avelia Horizon supplémentaires », sur Alstom (consulté le ).
  14. « Pourquoi le TGV M est un enjeu stratégique pour la SNCF », sur Challenges, (consulté le ).
  15. Marc Carémantrant, « Le TGV M en essais à Velim Le TGV », sur railpassion.fr, (consulté le ).
  16. « En République tchèque, le TGV M fait ses premiers tests en mouvement », sur le site de la SNCF, 16 février 2023
  17. Christophe Ganne, « Plouaret. Le nouveau TGV à l'essai dans la campagne du Trégor », sur actu.fr, Le Trégor, (consulté le ).
  18. Alstom et SNCF Voyageurs, « SNCF VOYAGEURS ET ALSTOM DÉVOILENT « LA MOTRICE » DU TGV M » [PDF], sur alstom.com, (consulté le ).
  19. (en) Kevin Smith, « SNCF and Alstom reveal proposed liveries for prototype TGV M », sur railjournal.com, (consulté le ).
  20. Olivier Cognasse, « La start-up Proxima va commander 12 TGV Alstom pour opérer dans le Grand Ouest », sur usinenouvelle.com, (consulté le )
  21. « Ferroviaire : Proxima acquiert douze trains auprès d'Alstom pour concurrencer la SNCF sur la ligne atlantique », sur La Tribune, (consulté le )
  22. a b et c Céline Deluzarche, « TGV M : tout savoir sur le train du futur », sur futura-sciences.com, .
  23. « Le nouveau TGV entre en phase industrielle avec un an de retard », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  24. « TGV M : 5 choses qui vous surprendront à coup sûr sur le train du futur », sur Figaro, (consulté le ).
  25. Thierry Vigoureux, « SNCF : dans les TGV M, des sièges plus nombreux et plus confortables », sur Le Point, (consulté le ).
  26. Guilhem Bernes, « Les sièges du prochain TGV M dévoilés par la SNCF, tout pour le confort », L'Usine nouvelle, (consulté le ).
  27. « Modulable, recyclable et 100 % connecté : découvrez le TGV M », sur SNCF (consulté le ).
  28. « Première présentation du TGV M » Accès payant, sur www.railpassion.fr, (consulté le )
  29. « Trains à grande vitesse Avelia : Le meilleur moyen de voyager vite », sur Alstom (consulté le )
  30. a et b Arnaud Tousch, « SNCF : vitesse, confort, consommation... Ce qu'il faut savoir sur le TGV M », sur www.rtl.fr, (consulté le )
  31. Photo du tweet de loulou_all du 26 avril 2024.
  32. a et b (en) « TGV M power cars transported from Belfort to La Rochelle », sur www.railwaygazette.com, (consulté le )
  33. a et b Pierre Berthoux, « TGV M: VOICI LES PREMIÈRES IMAGES DU "TGV DU FUTUR" DE LA SNCF », sur BFM TV

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]