Aux-Aussat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Aux.

Aux-Aussat
Aux-Aussat
Retenue de Carbournieu.
Blason de Aux-Aussat
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Mirande
Canton Mirande-Astarac
Intercommunalité Communauté de communes Astarac Arros en Gascogne
Maire
Mandat
Claude Senac
2014-2020
Code postal 32170
Code commune 32020
Démographie
Gentilé Aussatois, Aussatoise
Population
municipale
275 hab. (2017 en augmentation de 4,56 % par rapport à 2012)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 26′ 14″ nord, 0° 16′ 18″ est
Altitude 216 m
Min. 189 m
Max. 342 m
Superficie 12,61 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Aux-Aussat
Géolocalisation sur la carte : Gers
Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Aux-Aussat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aux-Aussat
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aux-Aussat

Aux-Aussat (Aus e Aussat en gascon) est une commune française située dans le département du Gers, en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Aux-Aussat est une commune de Gascogne située dans la vallée du Cabournieu, sous-affluent de l'Adour par le Bouès.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Aux-Aussat[1]
Monpardiac Tillac
Troncens Aux-Aussat Miélan
Laguian-Mazous

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Aux-Aussat se situe en zone de sismicité 2 (sismicité faible)[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 En cours Claude Senac[3] DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5].

En 2017, la commune comptait 275 habitants[Note 1], en augmentation de 4,56 % par rapport à 2012 (Gers : +0,82 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
356294324475681623676661638
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
580587585571561526507471410
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
396381343341312311314289277
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
297245228201201241246251267
2017 - - - - - - - -
275--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Aux-Aussat dispose d'une école élémentaire publique (14 élèves en 2013)[8].

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête communale : 9 juillet[9] ;
  • Fête patronale : 25 juillet[9].

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2010, le revenu fiscal médian par ménage était de 23 172 €[10].

Emploi[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Retenue de Carbournieu.

L'église Saint-Pierre d'Aussat, de style préroman, serait la plus ancienne du canton de Miélan.

Les origines de l'église Saint-Jacques d'Aux sont à chercher au XIIIe siècle.

Un espace de pique-nique a été aménagé au bord de la retenue d'eau de Carbournieu.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'or à un pin fruité et arraché de sinople, accosté de deux ours levés et affrontés de sable, au chef d'azur chargé de trois étoiles d'or.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guy Sénac de Monsembernard, Aux-Aussat, Lannefrancon : histoire d'une commune de la Gascogne gersoise, avec le Groupe d'histoire d'Aux-Aussat, préface de Georges Courtès, Vic-en-Bigorre, Éditions du Val d'Adour, 2009, 320 p. (ISBN 978-2-914678-15-5)[11]
  • Guy Sénac de Monsembernard, Jules Luro, Histoire du Pardiac et de ses bastides, avec Stéphane Abadie, Mirande, MHG, 2004, 182 p. (ISBN 2-9520046-2-7) édité erroné[12]
  • Guy Sénac de Monsembernard, « Deux villages gascons au siècle de la Renaissance et des guerres de religion : Aux et Lannefrancon », dans Bulletin de la Société Archéologique du Gers, 1990[13]
  • Guy Sénac de Monsembernard, « Une journée d'émeute en 1642 à Aux en Pardiac », dans Bulletin de la Société Archéologique du Gers, 1989[13]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]