Autoportraits de Rembrandt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les autoportraits de Rembrandt sont un ensemble de tableaux, de gravures et de dessins représentant l'artiste néerlandais pendant une période couvrant quarante ans de sa vie, de 1628[1] à sa mort (1669). Rembrandt a réalisé près de cinquante tableaux, trente et une eaux-fortes et six dessins[réf. nécessaire].

« Les portraits peints par Rembrandt... c'est plus que la nature, ça tient de la révélation. »

— Vincent van Gogh[2]

Rembrandt et l'autoportrait[modifier | modifier le code]

Depuis ses débuts à Leyde en 1629 à sa mort en 1669 à Amsterdam, Rembrandt s'est représenté sur près de cent œuvres, peintes, gravées ou dessinées[3]. Bonafoux inclut même sa propre représentation dans La Lapidation de saint Étienne, peint en 1625, où il se représente dans la foule[4]. Ce grand nombre était très rare, à son époque, ses contemporains se contentant d'une poignée d'autoportraits[3].

Rembrandt aimait aussi à se déguiser, avec divers chapeaux et accessoires, des habits d'une époque révolue, se travestissant en divers personnages (un apôtre, un soldat, un pauvre, un riche...)[3]. Mais il s'agit aussi d'une sorte de journal intime : on le voit vieillir, exprimer diverses humeurs du moment ; on le voit évoluer, aussi : du jeune aux cheveux rebelles, on le voit gagner en assurance et se présenter comme un sage ou comme un vieux décrépit, usé par les avatars de sa vie (deuils, ruine) ; sa technique évolue aussi au fil du temps, avec cette recherche incessante de la lumière et du clair-obscur[N 1],[3].

On ignore pourquoi Rembrandt a autant produit de portraits : l'artiste ne s'en est jamais expliqué, et les spécialistes ne peuvent que supputer. Mais il se représente dans ses œuvres avant même ses autoportraits, en se situant dans des scènes de ses tableaux, comme dans sa plus ancienne peinture connue, La Lapidation de Saint Étienne (1625), ou parmi les tronies[N 2] de ses eaux-fortes. Ses différentes expressions semblent aussi être des études à proprement parler : il était son propre modèle[3].

La diversité de ses représentations (en soldat, en moine, en bourgeois, etc.) semble indiquer qu'il cherche à faire passer un message particulier ou qu'il s'adapte à son commanditaire ; par ailleurs, il était très au fait du marché de l'art et savait faire sa propre promotion : il savait que ses portraits étaient très prisés[3]. Bonafoux explique la diversité de sa production par le fait que Rembrandt est seul, seul face à lui-même, que tous ces déguisements indiquent que « Rembrandt ne cesse pas d'être peintre, et modèle soumis à ce peintre[5]. » En s'essayant à plusieurs styles de portrait, Rembrandt montre qu'il les maîtrise et qu'il s'approprie les œuvres originales : il indique sa grande connaissance de l'histoire de l'art, ses maîtres, ses règles[5].

Chronologie de ses autoportraits[modifier | modifier le code]

Inclusion dans des scènes[modifier | modifier le code]

Détail de La Lapidation de saint Etienne où Rembrandt s'est représenté pour la première fois.

Dès 1625, alors qu'il n'a que vingt ans et étudie depuis peu à Amsterdam dans l'atelier de Pieter Lastman, Rembrandt se représente dans le tableau La Lapidation de saint Étienne. Dans la foule, encadré par des bras levés, il regarde le spectateur, tandis que son ami Jan Lievens, qui étudie dans le même atelier, est lui aussi représenté, au même niveau, de l'autre côté du bourreau[4]. Bonafoux se demande si en se plaçant parmi la foule qui tue saint Etienne, il ne prend pas position contre l'Église[4]. L'année suivante, il peint Scène d'après l'histoire antique ou l'Ancient Testament[N 3], dans lequel il prend un air grave, derrière le juge, dans une scène dont l'iconographie demeure inconnue[6]. La même année, dans Un concert[N 4], Rembrandt montre déjà son affection pour le déguisement et se représente dans un portrait semble-t-il familial, dont tout le monde porte des « turqueries » : il cherche, en s'éloignant d'une représentation de la réalité, à étonner le spectateur, malgré la mode des scènes de genre orientales. Cependant, Bonafoux exclue toute tentative de métaphore de la part de Rembrandt et penche plus pour sa volonté de se faire une place sur le marché de l'art. Ses apparitions dans des scènes historiques ou de genre s'inscrivent dans une tradition ancienne qui perdure encore au XVIIe siècle : Pierre Paul Rubens dans Autoportrait avec Justus Lipsius, Jan Woverius et son frère, Philippe Rubens ou Les Quatre Philosophes[N 5] (ca. 1611-162 — activité de l'esprit) ; Diego Vélasquez dans La Reddition de Breda (1634-1635) et Frans Hals dans Miliciens de Saint-Georges[N 6] (1639 — assiste à un jugement) ; Charles Le Brun dans Descente du Saint Esprit[N 7] (1656-1657 — assiste au martyre de saint Etienne)[7].

Premiers autoportraits[modifier | modifier le code]

Ses premiers autoportraits sont deux dessins d'environ 1628[N 8].

Liste des autoportraits[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des tableaux de Rembrandt.
Liste des autoportraits peints par Rembrandt
Titre Date Dimensions Conservation Commentaire Image
Autoportrait avec les cheveux débraillés 1628-1629 22,6 × 18,7 cm Rijksmuseum Amsterdam Rembrandt avait 22 ans ; en partie un exercice de clair-obscur
Self-portrait (1628-1629), by Rembrandt.jpg
Rembrandt riant ca. 1628 22,2 × 17,1 cm Getty Center, Los Angeles
Rembrandt laughing 1628.jpg
Autoportrait en jeune homme 1629 15,5 × 12,7 cm Alte Pinakothek, Munich
Rembrandt Harmensz. van Rijn 140.jpg
Autoportrait au béret avec plume 1629 89,7 × 73,5 cm Musée Isabella Stewart Gardner, Boston
Rembrandt with plumed beret, by Rembrandt.jpg
Autoportrait avec hausse-col ca. 1629 38,2 × 31 cm Germanisches Nationalmuseum, Nuremberg
Rembrandt van Rijn 184.jpg
Autoportrait 1630 15,5 × 12 cm Nationalmuseum, Stockholm
Rembrandt van Rijn 199.jpg
Autoportrait en jeune homme 1630-1631 69,7 × 57 cm Walker Art Gallery, Liverpool
Rembrandt van Rijn - Portrait of the Artist as a Young Man - Google Art Project.jpg
Autoportrait en oriental avec caniche de 1631 à 1633 66,5 × 52 cm Ville de Paris, prêté au Petit Palais
Self-portrait in oriental attire with poodle, by Rembrandt van Rijn.jpg
Autoportrait au chapeau 1632 64,4 × 47,6 cm Kelvingrove Art Gallery and Museum, Glasgow En 1632, Rembrandt avait du succès comme portraitiste de mode dans ce style
Rembrandt Harmensz. van Rijn 144.jpg
Autoportrait au chapeau 1632 21,8 × 16,3 cm coll. privée : Noortman Master Paintings (marchand d’art), Maastricht
Rembrandt Monte Carlo.jpg
Portrait de l'artiste à la toque et à la chaîne d'or 1633 70,4 × 54 cm Musée du Louvre
Rembrandt Harmensz. van Rijn 141.jpg
Autoportrait à la chaîne en or 1633 61 × 48,1 cm Musée du Louvre
Rembrandt selfportrait Louvre 1744.jpg
Autoportrait 1633-1634 56 × 47,1 cm Gemäldegalerie, Berlin Paternité débattue : anciennement attribuée à Govert Flinck, cette peinture peut-être de Rembrandt ou de son atelier
Possibly Rembrandt or workshop - Self-portrait - WGA07937.jpg
Autoportrait avec les yeux assombris 1634 ? coll. privée
Rembrandt, Self-portrait with Shaded Eyes, 1634.jpg
Autoportrait au chapeau de velours 1634 58,3 × 47,4 cm Gemäldegalerie, Berlin
Rembrandt - Self-Portrait with Velvet Beret - Google Art Project.jpg
Portrait d'un jeune homme 1634 62,5 × 54 cm Galerie des Offices, Florence Le sujet du tableau est remis en question par les critiques modernes : il ne s'agirait peut-être pas d'un autoportrait, mais du portrait d'un jeune homme non identifié[9]
Harmensz van Rijn Rembrandt - Ritratto di giovane - Google Art Project.jpg
Autoportrait avec un casque 1634 80,5 × 66 cm Gemäldegalerie Alte Meister (Cassel)
Rembrandt - Self-portrait with a Helmet.jpg
Rembrandt et Saksia dans la parabole de l'enfant prodigue ca. 1635 161 × 131 cm Gemäldegalerie Alte Meister, Dresde
Rembrandt - Rembrandt and Saskia in the Scene of the Prodigal Son - Google Art Project.jpg
Autoportrait avec chapeau et chaîne en or 1635 57 × 44 cm Musée d'art de São Paulo
Rembrandt - autoretrato01.jpg
Autoportrait portant un bonnet à plumes blanches 1635 90,5 × 71,8 cm Buckland Abbey (en), Devon (Angleterre)
Rembrandt self-portrait 1635.jpeg
Autoportrait ca. 1637 63 × 50,7 cm Wallace Collection, Londres Paternité incertaine : Rembrandt ou atelier
Rembrandt Self-portrait (Wallace).jpg
Autoportrait sur fond d’architecture (en) ca. 1639 80 × 62 cm Musée du Louvre
Rembrandt, autoritratto col tocco su sfondo architettonico, 1639 02.jpg
Autoportrait de Clowes 1639 17,5 × 13,5 cm Musée d'art d'Indianapolis, The Clowes Fund Collection Cette peinture existe en six version ; celle qui est conservée à Indianapolis est probablement l'originale de Rembrandt. Les autres seraient des copies faites par ses étudiants[10]
Rembrandt - Clowes self-portrait, 1639.png
Autoportrait avec un butor 1639 120,7 × 88,3 cm Gemäldegalerie, Dresde
Rembrandt - Self portrait with bittern.jpg
Autoportrait à l'âge de 34 ans 1640 102 × 80 cm National Gallery, Londres Rembrandt porte un costume qui était à la mode un siècle plus tôt
Self-portrait at 34 by Rembrandt.jpg
Autoportrait ca. 1640 62,5 × 50 cm Norton Simon Museum, Pasadena, États-Unis
Selfportrait Rembrandt1641.jpg
Autoportrait avec béret, chaîne en or et croix après 1640 94,4 × 74,3 cm Musée des beaux-arts du Canada, Ottawa
Rembrandt - Self-portrait with beret, gold chain, and cross.jpg
Autoportrait avec béret, chaîne en or et médaille après 1640 92,3 × 76,4 cm Coll. privée Pendant du précédent
Rembrandt - Self-portrait with beret, gold chain, and medal.jpg
Autoportrait 1642 ? Royal Collection
Rembrandt Self-Portrait (Royal Collection).jpg
Autoportrait avec un chapeau et deux chaînes ca. 1642 72 × 54,8 cm Musée Thyssen-Bornemisza
Rembrandt Harmensz. van Rijn - Self-portrait wearing a Hat and two Chains - Google Art Project.jpg
Autoportrait avec béret et manteau rouge ca. 1645 68,5 × 56,5 cm Staatliche Kunsthalle Karlsruhe
Rembrandt - Self-portrait with Beret and Red Cloak - Karlsruhe.jpg
Autoportrait (en) 1652 11,2 × 8,1 cm Musée d'histoire de l'art de Vienne
Rembrandt Harmenszoon van Rijn - Large Self-Portrait - Google Art Project.jpg
Autoportrait avec béret noir et chaîne en or 1654 72 × 58,5 cm Gemäldegalerie Alte Meister (Cassel) Attribué à Rembrandt
Rembrandt Self-portrait (Kassel).jpg
Autoportrait ca. 1655 48 × 40,6 cm Musée d'histoire de l'art de Vienne
Rembrandt Harmensz. van Rijn 132.jpg
Autoportrait dessinant 1656 74,5 × 61 cm San Francisco De Young Museum
Rembrandt - Self-portrait with a sketchbook FAMSF.jpg
Autoportrait à 51 ans 1657 ? × ?cm Édimbourg
Rembrandt aged51.jpg
Autoportrait 1658 133,7 × 103,8 cm The Frick Collection, New York
Rembrandt - Zelfportret - Google Art Project.jpg
Autoportrait avec béret et col droit 1659 84,5 × 66 cm National Gallery of Art, Washington
Rembrandt van Rijn - Self-Portrait - Google Art Project.jpg
Autoportrait au béret 1659 30,7 × 24,3 cm Musée Granet Inachevé[11]
Rembrandt-Autoportrait-Aix.jpg
Autoportrait (en) 1660 80,3 × 67,3 cm Metropolitan Museum of Art, New York
Rembrant Self-Portrait, 1660.jpg
Autoportrait aux deux cercles 1660 114,3 × 94 cm Kenwood House, Londres
Rembrandt Self-portrait (Kenwood).jpg
Portrait de l'artiste au chevalet 1660 111 × 85 cm Musée du Louvre
Rembrandt, Auto-portrait, 1660.jpg
Autoportrait en apôtre Paul 1661 91 × 77 cm Rijksmuseum Amsterdam
Rembrandt Harmensz. van Rijn - Zelfportret als de apostel Paulus - Google Art Project.jpg
Autoportrait en Zeuxis ca. 1662 82,5 × 65 cm Wallraf-Richartz Museum
Rembrandt van Rijn 142 version 02.jpg
Autoportrait 1668-1669 71 × 54 cm Galerie des Offices, Florence
Rembrandt, Self-portrait, 1668–1669, Galleria degli Uffizi, Florence.jpg
Autoportrait 1669 65,4 × 60,2 cm Mauritshuis
Rembrandt Self-portrait (Mauritshuis).jpg
Autoportrait à l'âge de 63 ans 1669 86 × 70,5 cm National Gallery, Londres Daté de l'année de la mort de Rembrandt, bien qu'il paraisse plus vieux sur d'autres portraits
Rembrandt Harmensz. van Rijn 135.jpg

Gravures[modifier | modifier le code]

Liste des autoportraits gravés par Rembrandt
Titre Date Dimensions États Conservation Notation Bartsch Image Commons
Autoportrait incliné en avant 1626-1630 43 × 40 mm 3 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 5
B005 Rembrandt.jpg
Autoportrait au grand nez 1626-1630 71 × 58 mm 1 (eau-forte, dessin à la plume et encre marron) Rijksmuseum Amsterdam B. 4
Rembrandtnarizancha.jpg
Autoportrait incliné en avant, écoutant 1626-1630 65 × 52 mm 1 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 9
B009 Rembrandt.jpg
Rembrandt aux cheveux bouclés et au col blanc ca. 1628-1630 90 × 72 mm 1 (eau-forte) Lieu de conservation inconnu B. 27
B027 Rembrandt.jpg
Jeune homme en buste (Rembrandt) 1629 174 × 154 mm 1 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 338
B338 Rembrandt.jpg
Portrait de Rembrandt en ovale ca. 1629 62 × 50 mm 1 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 12
Rembrandtgorr.jpg
Rembrandt fronçant les sourcils 1630 70 × 59 mm 3 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 10
B010 Rembrandt.jpg
Rembrandt à la bouche ouverte 1630 83 × 72 mm 3 (eau-forte et dessin à la plume et encre marron) Rijksmuseum Amsterdam B. 13
B013 Rembrandt.jpg
Autoportrait avec un béret de velours 1630 59 × 50 mm 4 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 24
B024 Rembrandt.jpg
Tête de face riant (Rembrandt) 1630 51 × 44 mm 6 (eau-forte) British Museum B. 316
Self Portrait by Rembrandt van Rijn 1630.jpg
Rembrandt aux yeux hagards 1630 50 × 45 mm 1 (eau-forte et burin) Nationalmuseum (Stockholm) et Bibliothèque nationale de France[12] B. 320
B320 Rembrandt.jpg
Rembrandt aux cheveux crépus ca. 1630 56 × 49 mm 2 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 1
B001 Rembrandt.jpg
Rembrandt au manteau brodé 1631 148 × 131 mm 11 (eau-forte et pointe-sèche et dessin à la plume et encre marron) Rijksmuseum Amsterdam B. 7
B007 Rembrandt.jpg
Rembrandt avec bonnet et le collet pendant 1631 61 × 53 mm 5 (eau-forte et pointe-sèche) Rijksmuseum Amsterdam B. 15
B15 Rembrandt.jpg
Rembrandt au bonnet rond 1631 63 × 57 mm 1 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 16
B016 Rembrandt.jpg
Rembrandt aux cheveux hérissés 1631 64 × 60 mm 6 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 8
B008 Rembrandt.jpg
Rembrandt au bonnet fourré ca. 1631 50 × 42 mm 6 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 319
B319 Rembrandt.jpg
Rembrandt une écharpe autour du cou 1633 133 × 104 mm 2 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 107
B107 Rembrandt.jpg
Rembrandt avec l'écharpe autour du cou[13] 1633 133 × 104 mm 1 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 17
B017 Rembrandt.jpg
Rembrandt tenant un sabre 1634 124 × 102 mm 2 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 18
B018 Rembrandt.jpg
Rembrandt au sabre et à l'aigrette 1634 197 × 163 mm 3 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 23
B023 Rembrandt.jpg
Rembrandt « aux trois moustaches » ca. 1634-1635 50 × 44 mm 1 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam et Bibliothèque nationale de France[14] B. 2
B002 Rembrandt.jpg
Rembrandt et Saskia 1636 104 × 94 mm 3 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 19
B019 Rembrandt.jpg
Rembrandt au béret orné d'une plume 1638 134 × 103 mm 1 (eau-forte, pointe-sèche) Rijksmuseum Amsterdam B. 20
B020 Rembrandt.jpg
Rembrandt appuyé 1639 206 × 164 mm 2 (eau-forte, pointe-sèche et craie noire) Rijksmuseum Amsterdam B. 21
B021 Rembrandt.jpg
Rembrandt aux cheveux courts et frisés 1642 93 × 62 mm 1 (eau-forte) Rijksmuseum Amsterdam B. 26
B026 Rembrandt.jpg
Rembrandt dessinant à la fenêtre 1648 160 × 130 mm 5 (eau-forte et pointe-sèche) Rijksmuseum Amsterdam B. 22
B022 Rembrandt.jpg
Rembrandt portant un oiseau de proie[13] ? ? × ?mm ? ? B. 3
Rembrandt au bonnet fourré et à habit noir[13] ? ? × ?mm ? ? B. 6
Rembrandt à bonnet et robe fourrée[13] ? ? × ?mm ? ? B. 14
Rembrandt aux cheveux crépus[13] ? ? × ?mm ? ? B. 25

Dessins[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Liste des dessins de Rembrandt.
Liste des dessins de Rembrandt
Image Titre Année Technique Dimensions Lieu de conservation Commentaire
Rembrandt Self-portrait with Open Mouth.jpg Rembrandt à la bouche ouverte ca. 1628-1629 Plume et encre brune avec délavage gris ; lignes de composition quadrillées avec la même encre brune 12,7 × 9,5 cm British Museum, Londres Dessin lié à la gravure B. 13, Rembrandt à la bouche ouverte B013 Rembrandt.jpg
Rembrandt van Rijn - Zelfportret.jpg Jeune homme en buste (Rembrandt) ca. 1629 Plume 12,7 × 9,4 cm Rijksmuseum Amsterdam Dessin lié à la gravure B. 338, Jeune homme en buste (Rembrandt) B338 Rembrandt.jpg
Rembrandt Self-portrait (1633).jpg Autoportrait ca. 1633 ? ? Musée des beaux-arts de Marseille Dessin lié à la gravure B. 17, Rembrandt avec l'écharpe autour du cou B017 Rembrandt.jpg
Rembrandt Self-portrait (1636).jpg Autoportrait ca. 1636 ? ? Kupferstichkabinett Berlin Dessin lié à la gravure B. 19, Rembrandt et Saskia B019 Rembrandt.jpg
Rembrandt van Rijn - Zelfportret, ca.1637 (National Gallery of Art).jpg Autoportrait ca. 1637 Sanguine 12,9 × 11,9 cm National Gallery of Art, Washington Dessin lié à la gravure B. 2, Rembrandt « aux trois moustaches » B002 Rembrandt.jpg
Rembrandt Self-portrait (Vienna).jpg Autoportrait с. 1660 Plume et encre noire-brune, flou gris, flou blanc sur papier sépia 8,2 × 7,1 cm Albertina, Vienna Dessin lié à la peinture W281, Portrait de l'artiste au chevalet Rembrandt, Auto-portrait, 1660.jpg

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Qui deviendra, pour les portraits, une technique de photographie appelée d'après lui : l'éclairage Rembrandt.
  2. Nom néerlandais tiré de l'ancien français « troigne » (trogne) : ce sont des études de têtes.
  3. Voir Scène d'après l'histoire antique ou l'Ancient Testament dans Wikimedia Commons.
  4. Voir Un concert sur Wikimedia Commons.
  5. Voir Les Quatre Philosophes sur Wikimedia Commons.
  6. Voir Miliciens de Saint-Georges sur Wikimedia Commons.
  7. Voir Descente du Saint Esprit sur Wikimedia Commons.
  8. Le premier serait daté de 1627 par Bonafoux 1985, p. 17, mais le British Museum le situe vers 1628-1629[8].
Références
  1. Judith Portier-Theisz, Le premier autoportrait de Rembrandt (1628) : étude sur la formation du jeune Rembrandt, Berne, New York, P. Lang, (ISBN 9783906763422, OCLC 45963324).
  2. Vincent van Gogh, Lettre à Théo, juillet 1883 (299N).
  3. a b c d e et f « Rembrandt Le mystère des autoportraits », sur L'Express, (consulté le 1er février 2017).
  4. a b et c Bonafoux 1985, p. 10.
  5. a et b Bonafoux 1985, p. 8-9.
  6. Bonafoux 1985, p. 11.
  7. Bonafoux 1985, p. 14.
  8. (en) « Fiche de l'autoportrait à la bouche ouverte (dessin) », sur British Museum (consulté le 25 mai 2018).
  9. « Fiche du Portrait d'un jeune homme », sur Galerie des Offices (consulté le 29 janvier 2017).
  10. White et Buvelot 1999, p. 100.
  11. (en) « Fiche de Autoportrait au béret », sur rembrandtpainting.net (consulté le 31 janvier 2017).
  12. « Fiche de Rembrandt aux yeux hagards », sur bnf.fr (consulté le 28 mars 2016).
  13. a b c d et e André-Charles Coppier, Les eaux-fortes authentiques de Rembrandt, Firmin-Didot (2 vol.), , 114 p., p. 111.
  14. « Fiche de Rembrandt « aux trois moustaches » », sur bnf.fr (consulté le 28 mars 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Portant directement sur les autoportraits de Rembrandt
  • Pascal Bonafoux, Rembrandt, autoportrait, Genève, Skira, (ISBN 9782605000678).
  • (en) H. Perry Chapman, Rembrandt's self-portraits : a study in seventeenth-century identity, Princeton, N.J., Princeton university press, (notice BnF no FRBNF35470877).
  • Annick Colonna-Césari, « Rembrandt Le mystère des autoportraits », L'Express,‎ (lire en ligne).
  • Robert Genaille, Rembrandt : autoportraits, Paris, Hazan, 1963 ((OCLC 79655846)).
  • Michel Guérin, La peinture effarée : Rembrandt et l'autoportrait, Chatou, les Éd. de la Transparence, 2011 (ISBN 9782350510613) (notice BnF no FRBNF42655879).
  • Louis Hannaert, Propos sur les autoportraits de Rembrandt, Bruxelles, Impr. de la Banque nationale de Belgique, 1957 (OCLC 460586134) (notice BnF no FRBNF33038084).
  • Daniel Kay, Michel Remaud, Rembrandt en ses autoportraits, Plomelin, M. Renaud, 2010 (OCLC 828234442) (notice BnF no FRBNF42800208).
  • Judith Portier-Theisz, Le premier autoportrait de Rembrandt, 1628 : étude sur la formation du jeune Rembrandt, Bern, Berlin, Bruxelles, P. Lang, (notice BnF no FRBNF37702550).
  • Simon Schama, Les yeux de Rembrandt, Paris, Seuil, 2003 (notice BnF no FRBNF39159574).
  • (en) Christopher White et Quentin Buvelot, Rembrandt by himself, Londres, La Haye,, National Gallery Publications, Royal Cabinet of Paintings Mauritshuis, (ISBN 9780300077896, notice BnF no FRBNF37099201).
  • (en) Christopher Wright, Rembrandt, Londres, .
  • Rembrandt par lui-même, Paris, Flammarion, 1999 (ISBN 9782080104083) (notice BnF no FRBNF37047607). coord. éd., Christopher White et Quentin Buvelot ; essais, Ernst Van de Wetering, Volker Manuth et Marieke de Winkel ; catalogue, Edwin Buijsen, Peter Schatborn, Ben Broos... [et al.] ; trad. française, Jean Raoul Mengarduque.
Autres
  • Sylvie Lecoq-Ramond, Stéphane Paccoud, Dorit Schäfer, Autoportraits : de Rembrandt au selfie : projet réalisé en collaboration par la Staatliche Kunsthalle Karlsruhe, le Musée des Beaux-Arts de Lyon et les National Galleries of Scotland d'Edimbourg, Cologne, Snoeck, 2016 (ISBN 9783864421402).
  • Stéphane Guégan, Laurence Madeline, Thomas Schlesser, L'autoportrait dans l'histoire de l'art : de Rembrandt à Warhol, l'intimité révélée de 50 artistes, Paris, Beaux arts éd., 2009 (ISBN 9782842786892).
  • Jacqueline Guillaud, Gisèle Lambert, Maurice Guillaud (photographe), Rembrandt : la figuration humaine, Paris, New York, Guillaud, 1986, 682 p. (OCLC 461852266).

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Alain Jaubert, Jean-Pierre Cuzin, Marie de Mercey, et al., Le miroir des paradoxes : autoportraits, Rembrandt van Rijn (1606-1669), Paris, La Sept, FR3 Océaniques, Ed. Montparnasse, 1991 (OCLC 715268411)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :