Autoportrait (Goya, 1815)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Autoportrait de Goya de 1815
Image dans Infobox.
Artiste
Date
Type
Technique
Huile sur toile à partir d'une fresque
Dimensions (H × L)
46 × 54 cm
Collection
No d’inventaire
P000723Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

Cet Autoportrait, peint par Francisco de Goya en 1815, soit à soixante-neuf ans, est l'une des dernières peintures à l'huile qui reflètent son image. Il s'agit d'un travail de petite taille (46 × 33 cm) qui a la particularité de nous donner une image proche, quotidienne, intime du peintre dans sa vieillesse. Après une restauration de 1993, sont apparues à gauche du tableau la signature et la date, probablement inscrits au pinceau.

Ce tableau a probablement été trouvé dans la Quinta del Sordo, la maison madrilène de l'artiste, car il apparaît dans l'inventaire des Peintures noires réalisé par Antonio de Brugada à la mort de Goya en 1828.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Manuela B. Mena Marqués, « Autorretrato, 1815 », dans J. Barón, El retrato español en el Prado: de Goya a Sorolla, Madrid, Museo Nacional del Prado, , p. 62
  • (es) Manuela B. Mena Marqués, « Francisco de Goya. Autorretrato », dans J. L. Díez, Artistas pintados: retratos de pintores y escultores del siglo XIX en el Museo del Prado, Madrid, Ministerio de Educación y Ciencia, , p. 64
  • (es) Valeriano Bozal, Francisco Goya : vida y obra, TF Editores & Interactiva, , 643 p. (ISBN 978-84-96209-39-8)
  • (es) A. de Beruete y Moret, Goya pintor de retratos, vol. I, Madrid, Blass y Cía, p. 134
  • (es) Julián Gállego, Autorretratos de Goya, Caja de Ahorros y Monte de Piedad de Zaragoza, Aragón y Rioja (Ibercaja, Obra Social y Cultural), , 100 p. (ISBN 978-84-500-2952-9), p. 16,78
  • X. de Salas, « Notas a varios retratos de Goya », Academia: Boletín de la Real Academia de Bellas Artes de San Fernando, no 50,‎ , p. 47-50

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]