Automobil-Verkehrs- und Übungs-Straße GmbH

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Automobil-Verkehrs- und Übungs-Straße
AVUS
Automobil-Verkehrs- und Übungs-Straße GmbH
Caractéristiques générales
Lieu Banlieue de Berlin, Allemagne
Coordonnées 52° 28′ 50″ nord, 13° 15′ 05″ est

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Automobil-Verkehrs- und Übungs-Straße

Géolocalisation sur la carte : Berlin

(Voir situation sur carte : Berlin)
Automobil-Verkehrs- und Übungs-Straße
Construction 1913-1921
Ouverture
Propriétaire AVUS
Événements
Grand Prix d'Allemagne (1926 et 1959)
Avusrennen
Dimensions
Nombre de virages 4
Longueur 19,573 km (1926)
8,300 km (1959)
Meilleur tour (1959)
Temps min 4 s 5
Pilote Drapeau du Royaume-Uni Tony Brooks
Écurie Drapeau de l'Italie Ferrari

L'Automobil-Verkehrs- und Übungs-Straße GmbH ou AVUS (acronyme traduisible par « circulation automobile et formation routière ») était une société de capitaux allemande constituée en 1909, dans le but de stimuler le développement de la construction automobile. En 1913 on commença les travaux d'une piste de course et d'essai à l'ouest de Berlin, la première Autobahn (autoroute) construite au monde.

Historique[modifier | modifier le code]

Un véhicule de compétition sur le circuit (1922).

En 1909, la société AVUS commence les études d'une route automobile rapide de dix kilomètres de long à deux voies séparées, qui sera construite dans la grande forêt de Grunewald, parallèle à la voie ferrée de Berlin à Blankenheim au sud-ouest de Charlottenbourg. Le déclenchement de la Première Guerre mondiale en 1914 a interrompu les travaux. À l'aide d'un investissement supplémentaire de la part de l'industriel Hugo Stinnes, la mise en service eut lieu le . La piste menait de Westend à côté de la tour radio de Berlin (construite de 1924 à 1926), traversait la Grunewald en ligne droite et se terminait au Nikolassee, un petit lac entouré de forêts, pour retourner au nord-est.

Après l'inauguration, l'AVUS a été ouverte à la circulation publique comme une autoroute à péage. Un peu plus tard, la route a été bitumée sur toute sa longueur. Pendant l'hyperinflation et la Grande Dépression à partir de 1929, la société anonyme AVUS s'est trouvée confrontée à de graves problèmes économiques. L'histoire de la route privée se termine avec le raccordement à l'autoroute périphérique qui ceinture la capitale (Berliner Ring) en 1940.

L'AVUS est maintenant intégrée dans le réseau d'autoroutes qui permettent d'accéder à l'autoroute circulaire du Stadtring (A 100) de Berlin intra-muros en arrivant par le sud-ouest. Son numéro officiel est A 115. Aux heures de pointe l'AVUS est saturée. Les comptages sur la route montrent une moyenne quotidienne de 66 000 véhicules[1] (données 2007).

Course[modifier | modifier le code]

Grand Prix d'Allemagne 1926, Rudolf Caracciola fait un tour d'honneur.

Une course de voitures s'est déroulée sur le circuit déjà lors de son inauguration le week-end des 24 et 25 septembre 1921. Le record de vitesse moyenne fut établit par Fritz von Opel. Pendant l’hyperinflation, seule une autre grande course s'est déroulée le 10 et 11 juin 1922, accompagnée de la première course moto.

L'AVUS est utilisée comme circuit pour le Grand Prix d'Allemagne de 1926 remporté par le local Rudolf Caracciola au volant d'une Mercedes-Benz S. La Formule Grand Prix a mené sur huit tours et a été assombri par mauvaises conditions météorologiques. Seuls 26 pilotes sur les 44 engagés regagnaient la ligne d'arrivée ; la voiture d'Adolf Rosenberger est sortie de piste dans le virage nord faisant trois morts. Au cours des années suivantes, l'AVUS a servi de course d'essai; en mai 1928, Fritz von Opel (« Rocket Fritz ») atteignit la vitesse de 238 km/h sur sa première voiture propulsée par fusée, la RAK 2.

Une Mercedes-Benz W25 dans le virage du nord (1937).

Les compétitions automobiles ont été reprises dans les années 1930s et l'AVUS a également accueilli une course qui lui était propre, l'AVUS-Rennen, qui a été organisée de 1931 à 1935, puis en 1937 et enfin, de 1952 à 1954. Caracciola a remporté la course en 1931, suivis par son rival Manfred von Brauchitsch, également au volant d'une Mercedes. En 1932, von Brauchitsch a gagné le championnat avec une Mercedes-Benz SSKL, devant Caracciola sur une Alfa Romeo. Un autre pilote a perdu la vie dans un accident au volant d'une Bugatti Type 54. Après les victoires d'Achille Varzi (Bugatti) et Guy Moll (Alfa Romeo) en 1933 et 1934, le régime nazi encourageait le développement des « flèches d'argent » (Silberpfeile) voitures construit par Mercedes-Benz et Auto Union. En 1935, le pilote Luigi Fagioli remporta la victoire avec une Mercedes. La construction d'un virage relevé à la fin au nord deux ans plus tard a conduit à une vitesse encore plus élevée. En 1937, le vainqueur Hermann Lang sur Mercedes pouvait atteindre une vitesse maximale près de 400 km/h. Bernd Rosemeyer, avec sa Auto Union Type D a réussi a atteindre une vitesse moyenne de 276 km/h, un record jamais plus atteint dans toute l'histoire de l'AVUS.

Après la Deuxième Guerre mondiale, le circuit se trouvait à Berlin-Ouest. La première course sur la piste raccourcie a eu lieu en 1951. Trois ans plus tard, une course avec des Mercedes-Benz W196 a été remportée par Karl Kling, devant Juan Manuel Fangio et Hans Herrmann. Le 1959 sur l'AVUS, remporté par l'Anglais Tony Brooks au volant d'une Ferrari, est marquée par la mort du pilote français Jean Behra, qui concourait avec sa Porsche 718 dans une autre catégorie la veille du Grand Prix.

En 1967, le virage relevé du nord a été démoli. Le développement du circuit est réduit plusieurs fois jusqu'à l'arrêt de son utilisation en 1998.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en+de) « Pressemitteilungen », sur Site de comptage des autoroutes allemandes.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :