Autofrettage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’autofrettage est un procédé qui permet d’induire des contraintes résiduelles de compression sur les parois internes d’une pièce creuse, dans le but d'augmenter de façon significative la tenue en fatigue de pièces mécaniques creuses.

Principe[modifier | modifier le code]

La pièce est soumise pendant quelques secondes à une pression (3000 à 9000 bar) qui va générer une déformation plastique de la paroi interne pouvant s’apparenter à de l’écrouissage de précontrainte.

Domaines d’application[modifier | modifier le code]

  • Automobile : répartiteur (rampes ou sphères) et faisceau (tubes) d’un système Common Rail ;
  • Aéronautique ;
  • Armement (notamment les canons) ;
  • Chimie nucléaire.

Source[modifier | modifier le code]