Auto Destruct

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Auto Destruct
Éditeur Electronic Arts
Développeur Neurostone

Date de sortie
  • États-Unis Canada 1998
  • France 23 décembre 1997[1]
Genre Action-aventure[2], combat motorisé
Mode de jeu Solo
Plate-forme PlayStation
Média CD-ROM
Langue Anglais (dialogues)
Contrôle Manette

Évaluation ESRB: T[3]

Auto Destruct est un jeu vidéo mêlant action-aventure et combat motorisé, développé par le studio suédois Neurostone, et édité par Electronic Arts. Il est publié sur console PlayStation en janvier 1998 en Amérique du Nord[4].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu prend place dans un futur où sont semés chaos et terreur[2]. Une mystérieuse organisation appelée Temple donne au joueur une voiture armée afin qu'il puisse stopper tous ces actes malveillants[2],[4]. Le joueur incarne Booth, le conducteur du véhicule, qui doit suivre les instructions données sur sa radio[2]. Le jeu possède trois options de perspectives caméra ; dans la voiture, derrière la voiture, ou vue de dessus et derrière la voiture[2].

Le joueur roule dans les rues à la poursuite de tanks et hélicoptères à détruire, escortant un VIP, ou un mélange des deux objectifs[2]. Le joueur peut réparer son véhicule en se stationnant dans des stations à essence dans chacune des trois villes du jeu[2]. Le joueur possède également plusieurs types d'armes à sa portée comme des mitrailleurs, missiles, et des mines[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

L'agrégateur MobyGames attribue à un jeu une moyenne générale de 69 % basée sur 9 critiques[3]. GameSpot attribue une note de 4,4 sur 10, et compare l'histoire du jeu à celle de The Punisher des Marvel Comics, et de l'émission Le Retour de K 2000 avec David Hasselhoff[2]. IGN est plus généreux, lui attribuant une note de 6 sur 10[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Auto Destruct », sur Jeuxvideo.com (consulté le 21 mai 2018).
  2. a b c d e f g h et i (en) « Auto Destruct Review - Auto Destruct could've been a modernized city-based version of Midway's Spy Hunter, but it ended up as a G Police that got grounded. », sur GameSpot, 7 avirl 1998 (consulté le 21 mai 2018).
  3. a et b (en) « Mobyrank », sur MobyGames (consulté le 21 mai 2018).
  4. a b et c (en) I. G. N. Staff, « Auto Destruct », IGN, (consulté le 20 octobre 2017).