Autigny (Fribourg)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Autigny.

Autigny
Autigny (Fribourg)
Blason de Autigny
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Fribourg Fribourg
District Sarine
Syndic Dominique Haller Sobritz
NPA 1743
N° OFS 2173
Démographie
Population
permanente
792 hab. (31 décembre 2016)
Densité 127 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 44′ 00″ nord, 7° 01′ 00″ est
Altitude 735 m
Min. 667 m
Max. 806 m
Superficie 6,22 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Localisation de Autigny
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg

Voir sur la carte administrative du Canton de Fribourg
City locator 14.svg
Autigny

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Autigny

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Autigny
Liens
Site web www.autigny.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Autigny est une commune suisse du canton de Fribourg, située dans le district de la Sarine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Autigny mesure 622 ha[2]. 6,9 % de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 70,1 % à des surfaces agricoles, 21,7 % à des surfaces boisées et 1,3 % à des surfaces improductives[2].

Autigny est limitrophe de Chénens, Cottens, Gibloux, La Brillaz et Villorsonnens.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Autigny compte 792 habitants en 2016[1]. Sa densité de population atteint 127,3 hab./km2.

Le graphique suivant résume l'évolution de la population d'Autigny entre 1850 et 2008[3] :

Patrimoine bâti[modifier | modifier le code]

Vue extérieure de l'église
Vue intérieure de l'église

L'Église Saint-Maurice (1830-1832), construction néoclassique soignée, par l'entrepreneur Joseph Schwartz et le charpentier Claude Maillard. Polychromie intérieure de 1950, distinguant nef, arc triomphal et chœur, par l'architecte Fernand Dumas. Restauration 1980-1986 avec nouveau porche par l'architecte Jules Huguenot. Autels et chaire d'origine en stuc-marbre, par Joseph Leopold Moosbrugger. Médaillons de la voûte de la nef par le peintre Carlo Cocchi, 1832. Stalles, confessionnaux et portes à panneaux sculptés néoclassiques par Jean Berger, vers 1832.

  • Les vitraux du chœur, par Alexandre Cingria, réalisés par l'atelier Chiara en 1934, sont particulièrement remarquables. Celui à gauche de l'autel montre trois scènes d'annonciation: Celle de Dieu à Adam et Ève, celle faite à Marie, et celle fait à saint Joseph. Le vitrail de droite glorifie trois épisodes du Nouveau Testament, dans lesquels Marie est impliquée: la Pentecôte, l'Assomption, et le Couronnement de la Vierge[4].
  • Les verrières mixtes de la nef illustrent des bustes en médaillon, attribuables à Friedrich Berbig, vers 1880.
  • La chapelle mortuaire, au pied de la tour, comporte un vitrail de Yoki, réalisation Michel Eltschinger, 1995[5].
  • La cloche sonnant l'angelus matin et soir (6h et 20h) a deux parrains et marraines, à savoir Bernard Berset et Fernand Bovet, Ida Huguenot-Defferard et Elisa Gander-Cudré. Cette cloche a été mise en place en 1965, année du concile.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Population résidente permanente et non permanente selon les niveaux géographiques institutionnels, le lieu de naissance et la nationalité », sur Office fédéral de la Statistique.
  2. a, b et c « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. [xls] « Evolution de la population des communes 1850-2000: Canton de Fribourg », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 20 décembre 2008)
  4. Gérard Pfulg, Vitraux modernes. Romont (FR) et environs (Guides de monuments suisses 50/499-500), Société d’histoire de l’art en Suisse, Berne 1991, p. 24-26.
  5. Guide artistique de la Suisse, vol. 4a, Société d'histoire de l'art en Suisse, (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 219.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :