Authie (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Authie
Authie (Somme)
La mairie d'Authie, dans l'ancien prieuré.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Péronne
Intercommunalité Communauté de communes du Pays du Coquelicot
Maire
Mandat
Honoré Froideval
2020-2026
Code postal CC du Pays du Coquelicot
Code commune 80043
Démographie
Gentilé Altheens ou Alteiens
Population
municipale
286 hab. (2017 en diminution de 5,61 % par rapport à 2012)
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 07′ 13″ nord, 2° 29′ 21″ est
Altitude Min. 73 m
Max. 157 m
Superficie 9,93 km2
Élections
Départementales Canton d'Albert
Législatives 5e circonscription de la Somme
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Authie
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Authie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Authie
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Authie
Liens
Site web http://www.paysducoquelicot.com/authie.htm

Authie est une commune française située dans le département de la Somme en région Hauts-de-France.

Géographie[modifier | modifier le code]

La rivière qui porte le nom du village prend sa source à Coigneux à quelques kilomètres d'Authie.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Transports en commun routiers[modifier | modifier le code]

La localité est desservie par les autocars du réseau interurbain Trans'80 Hauts-de-France[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Bâtiment du Prieuré
Bâtiment du prieuré.

Des sarcophages ont été découverts au lieudit le Luzet, attestant d'une présence à l'époque franque ou au moins mérovingienne[2].

Un prieuré de bénédictins a été fondé dès le VIIIe siècle. Il a été rattaché à l'abbaye de Molème (Côte-d'Or). Les appellations le « chemin des Prêtres » et la « rue de l'Abbaye » en rappellent l'existence[2].

Un château fort, pris par les protestants en 1590, ne s'est jamais relevé de ses ruines[2].

Le village connut quatre siècles de guerres : contre les Bourguignons, contre Charles le Téméraire, contre les Espagnols. S'ensuivirent la guerre de Trente Ans et la guerre de Succession d'Espagne[2].

En 1722 et 1804, les maisons entièrement couvertes de chaume ont été détruites par des incendies[2].

En 1849, le choléra a fait périr 111 des 950 habitants[2].

Par arrêté préfectoral du , la commune est détachée le de l'arrondissement d'Amiens pour intégrer l'arrondissement de Péronne[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Altegiam dès 830, sur le fleuve côtier Authie (Alteia 723)[4], puis Autie, Authyes, Authies et enfin Authie depuis plus de deux siècles[2].

Un terme gaulois attegia est reconnu par Xavier Delamarre dans les toponymes de type Athée, Athis au sens de « cabane, hutte »[5]. Il s'analyse en ad- (préverbe) et tegia « maison » cf. vieil irlandais teg, vieux gallois tig, gallois  ; vieux breton tig, breton ti « maison »)[5]. Il est vraisemblable qu'Authie contienne le même élément tegia précédé d'un autre préfixe. D'un point de vue phonétique, on a une palatalisation de la consonne intervocalique, d'où [g] devient [j], puis un amuïssement du [j] > [∅], phénomène récurrent en phonétique. Le même auteur explique Arthies (Artegiae 680) comme pouvant provenir d'un *Are-tegia[5], solution possible pour Authie, sachant que [r] passe régulièrement à [l] devant consonne. Il semble cependant que l'on reconnaisse bien un élément gaulois Alt- contenu par exemple dans Pont-Authou (Eure, Pontem Altoo 1041), mais de sens inconnu.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1953 1964 Henri Macron[6]   Ingénieur voyer
Les données manquantes sont à compléter.
avant 1988 ? André Carpentier    
mars 2001 En cours
(au 25 mai 2020)
Honoré Froideval   Réélu pour le mandat 2020-2026[7], [8],[9]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Ses habitants sont les Alteens ou des Alteins[10]. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12].

En 2017, la commune comptait 286 habitants[Note 1], en diminution de 5,61 % par rapport à 2012 (Somme : +0,23 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
614621618769904945946949852
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
880876928836840690663608571
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
534556491417402404377308311
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
283294280256208238254293298
2017 - - - - - - - -
286--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune adhère au S.I.SCO (syndicat intercommunal scolaire) des sources de l'Authie qui regroupe les communes de Authie, Bus-lès-Artois, Coigneux, Louvencourt, Saint-Léger-lès-Authie, Thièvres, Vauchelles-lès-Authie[15].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre vue du cimetière
L'église Saint-Pierre vue du cimetière.
Bâtiment du Prieuré
Bâtiment du prieuré.
  • Église Saint-Pierre.
  • Chapelle Notre-Dame-de-Grâce, de 1867. Construite par l'abbé Froideval et ses deux sœurs, natifs du village[16].
  • Le prieuré, converti en site d'hébergement.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Les ancêtres d'Emmanuel Macron sont originaires du village d'Authie[17]. Son arrière-grand-père, Henri Macron, fut maire de la commune de 1953 à 1964[18].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Abbé Ernest Danicourt, Histoire d'Authie, de son prieuré conventuel et de son château féodal, suivie d'une notice sur Saint-Léger-les-Authie, Ham, , 532 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  2. a b c d e f et g Notice géographique et historique réalisée par l'instituteur, M. Vasseur, 1899, Archives départementales de la Somme, Amiens
  3. « Arrêté préfectoral portant modification des limites territoriales des arrondissements de la Somme - Recueil n°200 des actes administratifs du 27 décembre 2016 des Hauts-de-France », sur http://www.prefectures-regions.gouv.fr/hauts-de-france/, (consulté le 15 janvier 2017).
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Librairie Guénégaud Paris VIe 1979, p. 39a.
  5. a b et c Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, éditions Errance 2003, p. 59.
  6. Réélu en 1959 (décédé en cours de mandat) : « Sur les traces de l'arrière-grand-père d'Emmanuel Macron, entre Amiens et Arras », sur http://www.lavoixdunord.fr,
  7. Réélu pour le mandat 2008-2014 : « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 12 juillet 2008)
  8. Réélu pour le manadtr 2014-2020 : « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  9. « Honoré de Froideval réélu maire d’Authie », Le Courrier picard,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mai 2020) « Le maire sortant Honoré de Foideval a été réélu avec 11 voix sur 11 ».
  10. habitants.fr, « Authie » (consulté le 20 mai 2009)
  11. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  15. « Comersis, liste des EPCI au 1er janvier 2019 » (consulté le 16 août 2019).
  16. André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 177 (ASIN B000WR15W8).
  17. « Les origines d’Emmanuel Macron », sur La revue française de Généalogie (consulté le 3 octobre 2020).
  18. « Le prieuré, l’une des priorités de l’année à Authie (...) L’arrière-grand-père d’Emmanuel Macron, Henri Macron, a été maire du village », Le Courrier picard, 2 janvier 2017.