Authevernes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Authevernes
La ferme fortifiée d'Authevernes  Inscrit MH (1933).
La ferme fortifiée d'Authevernes  Inscrit MH (1933).
Blason de Authevernes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Les Andelys
Canton Gisors
Intercommunalité Communauté de communes du Vexin Normand
Maire
Mandat
James Blouin
2014-2020
Code postal 27420
Code commune 27026
Démographie
Gentilé Authevernois
Population
municipale
382 hab. (2014)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 09″ nord, 1° 38′ 25″ est
Altitude Min. 68 m – Max. 148 m
Superficie 8,15 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Authevernes

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Authevernes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Authevernes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Authevernes

Authevernes est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Authevernes[1]
Les Thilliers-en-Vexin Vesly
Vexin-sur-Epte
(comm. dél. de Cantiers)
Authevernes[1] Guerny
Vexin-sur-Epte
(comm. dél. de Cahaignes)
Château-sur-Epte

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Altavesna en 1051 - 1056[2].

Il s'agit d'un type toponymique en Avesnes, précédé du bas latin altus, d'où le sens global de « haute avesne », c'est-à-dire « haute pâture »[3]. Le s primitif a muté en r comme c'est parfois le cas en phonétique. Cette évolution se retrouve dans les toponymes, exemple : Avesna> Avernes[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention du fief est faite en 1152, au nom de Guillaume d'Authevernes, seigneur de Chaumont. Au XIIe siècle, la famille de Tournebu possédait à Authevernes un fief très important : lors de la conquête de la Normandie, Philippe Auguste donna à un seigneur français, Baudouin Daniel, de la famille de Bois d'Ennemets[4], tout ce que Jean de Tournebu possédait à Authevernes. Prévoyant que ce dernier n'aurait pas d'enfant, il transféra à son frère Gilbert Daniel le fief d'Authevernes en 1216. En 1226, le Fort se tenait dans la famille de Trie, puis demeura longtemps dans la famille de Fours. Ces deux familles donnèrent leurs noms aux villages de Trie-château et de Fours. Certains relatent aussi son appartenance au réseau des fortifications des Templiers, avec un réseau de larges souterrains taillés dans le calcaire qui raccordait, entre autres, les châteaux de Gisors (point clé du dispositif), celui de Château-sur-Epte et enfin le château Gaillard surplombant la Seine aux Andelys[5].

Un dénommé Claude Daniel [6] achète aux chartreux de Gaillon la présente seigneurie en 1763. Ce chevalier est écuyer de la reine en 1733. Lieutenant général, il meurt le 1er mars 1790.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours James Blouin DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 382 habitants, en augmentation de 1,06 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
273 303 267 294 297 310 300 287 278
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
282 268 250 250 252 222 242 221 197
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
221 206 186 186 193 177 180 194 155
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
137 180 202 225 273 361 395 359 382
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Authevernes compte sur son territoire un édifice inscrit au titre des monuments historiques :

  • L'ancien manoir, dit Ferme du Fort (XIIIe et XVe)  Inscrit MH (1933)[11]. Laissée à l'abandon de 1947 à 1989, cette "ferme" ou "maison fortifiée" a connu bien des dégradations, d'abord par le propriétaire qui en vend les tuiles et les boiseries, puis durant la dernière guerre, où la tour nord-est fut décapitée pour y installer une batterie de défense contre-aéronefs et enfin, à cause d'un incendie dans la grange sud-ouest qui en détruit toute la charpente peu avant 1980. En 1989, Monsieur et Madame Barthel acquièrent l'ensemble et s'efforcent de lui rendre son lustre originel. Dans la partie de la basse cour qui était en friche, ils créent un jardin d'inspiration médiévale, mélangeant fleurs, plantes médicinales, fruits et légumes dans un verger et un potager.

Par ailleurs, plusieurs autres édifices sont inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel :

  • L'église Notre-Dame (XIIIe et XVIIIe)[12]. Le chœur et le clocher datent du XIIIe siècle. La nef a été reconstruite en 1785 ;
  • Le château du Bois de Nemetz[Note 2] (XVIIIe et XIXe)[13]. Le logis, qui date du XVIIIe siècle, a été remanié au XIXe siècle. Le colombier est détruit ;
  • Le presbytère (XVIIIe)[14].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Site classé[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Authevernes (Eure).svg

Les armoiries d'Authevernes se blasonnent ainsi :

Mi-parti: au 1er de gueules à deux léopards d’or, armés et lampassés d’azur, au 2e d’argent à l’aulne au naturel sur une terrasse de sinople.

Création Barthel et Denis Joulain. Adopté le 16 juin 2014.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.
  2. Il s'agit plutôt du château des Bois d'Ennemets ou d'Annemetz si l'on suit les orthographes anciennes qui relatent un Jacques Daniel, président au parlement de Rouen vers 1520 - voir aussi la commune de Cahaignes dont le maire fut un marquis de Boisdenemetz vers 1848.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes » activée ».
  2. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 56.
  3. a et b ibidem
  4. Recueil des présidents, conseillers et autres officiers ... : on trouve l'écriture du nom en Boisdanemets, président du parlement de Rouen en 1555 [1].
  5. « Le site du Fort ».
  6. « Authevernes - Charpillon - p. 170 », sur https://books.google.fr (consulté le 30 juin 2016).
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. « Ancien manoir, dit Ferme du Fort », notice no PA00099314, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Église paroissiale Notre-Dame », notice no IA00017806, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « Château du Bois de Nemetz », notice no IA00017808, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  14. « Presbytère », notice no IA00017807, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « La vallée de l'Epte à Authevernes, Berthenonville, Bus-Saint-Rémy, Château-sur-Epte, Dampmesnil, Fourges, Gasny » [PDF], sur Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement Normandie (consulté le 26 juillet 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]