Aut'Créatifs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aut’Créatifs est un mouvement francophone de personnes autistes œuvrant pour la reconnaissance positive de l’autisme. Il naît en 2012 à l’initiative de deux autistes Asperger canadiens, Lucila Guerrero mère d’un enfant autiste, photographe, conférencière- écrivaine et Antoine Ouellette compositeur, biologiste, conférencier-écrivain. Il est classé Organisme sans but lucratif (OSBL) depuis 2015[1],[2]

De la création aux actions[modifier | modifier le code]

Réunissant de prime abord uniquement des artistes autistes pour valoriser l’esprit créatif des autistes souvent sous-estimé dans les représentations collectives et scientifiques[3], Aut'Créatifs s’est ouvert à d’autres personnes autistes francophones et de compétences complémentaires (auteurs, blogueurs, conférenciers, philosophes, scientifiques)[4],[5],[6]. Il est à noter que ce groupe inclus aussi bien les autistes de type Kanner, que les autistes Asperger, et représente autant les hommes que les femmes. Un système de parrainage et de soutien entre pairs pour aider à la valorisation des membres est présent dans leurs statuts[7].

Il publie en 2013 un manifeste pour la reconnaissance positive de l’autisme distribué ou partagé lors leurs interventions auprès du grand public, des médias et des professionnels de l’éducation et de la santé[8],[9],[10]. Ce manifeste développe et propose des moyens d'actions concrets et constructifs visant à dépasser les préjugés et les stéréotypes que rencontrent les autistes dans leur quotidien. Il démontre et souligne également la possibilité et la nécessité d’une insertion positives des autistes tant dans la vie éducative, sociale que professionnelle[11],[12]. Mais également, selon des principes fondamentaux d’égalité des chances, et surtout de lutte contre la discrimination et le rejet, ces personnes demandent de participer concrètement aux groupes de recherches et décisions les concernant[13],[14].

Aut'Créatifs est aussi l'auteur d'un guide terminologique[15], proposant une révision des termes souvent employés tant dans un cadre scientifique que dans le langage commun pour évoquer les personnes avec autisme et cette condition elle-même. Le collectif dénonce des formules et expressions qu'il juge désuètes renforçant l'effet stigmatisant et discriminatoire à leur égard : l'autisme ne serait qu'un trouble et une maladie, ou une déficience. Ce guide est présenté lors des Salons sur l'autisme ou la neurodiversité et auprès des associations concernées par l'autisme comme une alternative plus respectueuse[16],[17],[18].

Les membres du groupe utilisent les ressources de communication à leur disposition (réseaux sociaux, sites internets, blogs, médias, lieux d'exposition, salons) pour prendre la parole, présenter leurs activités ainsi que leurs interventions individuelles ou collectives auprès du grand public, des associations ou des partenaires scientifique[19],[20],[21].

Ainsi, de par cette position, le collectif rejoint dans sa philosophie avec des outils différents et originaux, le mouvement plus général qui se développe depuis plusieurs années pour la reconnaissance du droit des personnes autistes comme l’avaient initié Michèle Dawson et Brigitte Harrison au Canada[22],[23].

Aut’Créatifs met en valeur le nécessaire devoir de reconnaître l’existence et la richesse que la neurodiversité dans la société peut apporter pour tous et l'autisme en particulier[24],[25].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Autiste,oui, et alors? », maPresse,‎ (lire en ligne)
  2. « Entrevue avec Lucila Guerrero,artiste, auteure et photographe », sur Tva.canoe.ca,
  3. « Diversité et difficultés de reconnaissance », sur autismecentraal.be (consulté le 11 mars 2018)
  4. « Babelio. Marie Josée Cordeau auteure. », sur babelio.com
  5. Claudia Collard, « Stephan Blackburn. Philosophe... et autiste militant », L'écho de Frontenac,‎ (lire en ligne)
  6. « Jessica Laporte et Marie-Josée Cordeau. La neurodiversité. », sur neurodiversite.com,
  7. « L'Inclusion pour Aut'Créatifs. », sur autcreatifs.com,
  8. « Raconter l'autisme autrement. », sur decouverteaspi.wordpress.com,
  9. Jocelyne Sylvestre, « Lancement officiel des nouveaux services aux adultes. », Trait d'Union Outaouais,‎ octobre 2014 l'echo des deux mondes. n°23 (lire en ligne)
  10. « Salon de la neurodiversité. Conférence Aut'creatifs », sur neurodiversite.com,
  11. « Le répertoire de formations. Fédération québécoise de l'autisme. Pour la neurodiversité, artistiquement. », sur autisme.qc.ca (consulté le 10 mars 2018)
  12. (es) « Educaciòn para todos, en la divertidad.RCI Radio Canada International », sur http://www.rcinet.ca/es/2015/10/13/educacion-para-todos-en-la-diversidad/,
  13. Ariane Lacoursière, « Des autistes critiquent sévèrement le plan du gouvernement », maPresse.,‎ (lire en ligne)
  14. « Autisme: cartographie des acteurs. Le mouvement de la neurodiversité. », sur http://controverses.mines-paristech.fr
  15. « Outil: recommandations pour la terminologie de l'autisme dans les medias », sur www.psycom.org, (consulté le 11 mars 2018)
  16. « Raconter l'autisme autrement. Guide Aut'Créatifs. », sur autisme.qc.ca,
  17. « Une question de terminologie. Mouvement de reconnaissance de la diversité neurologique. », sur neurodiversite.com
  18. « Raconter l'Autisme Autrement. », sur scribd.com, (consulté le 10 mars 2018)
  19. Jocelyne Sylvestre, « Deux conférences et une exposition pour démystifier l'autisme. », Le Trait d'Union Outaouais,‎ (lire en ligne)
  20. « "Aimer dans l'imbroglio", l'amour autistique en image. Paloma Martinez », sur rcinet.ca,
  21. Jessica Nadeau, « Les autistes veulent se faire entendre. », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  22. Yann Verdo., « L'autisme, une autre forme d'intelligence? », LesEchos.fr,‎ (lire en ligne)
  23. Pauline Gravel et Louise-Maude Rioux Soucy, « Une autre façon d'apprendre », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  24. « L'Amour chez les autistes. », sur journalmetro.com,
  25. Yannick Villedieu, « Repenser l'autisme. », L'actualité,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]