Aurelius Capital Management

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aurelius Capital Management
Siège social New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Drapeau des États-Unis États-Unis
Site web www.aurelius-capital.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Aurelius Capital Management est un hedge fund américain considéré comme un fond vautour[1]. Installée à New York, cette société de fonds spéculatif est dirigée par Mark Brodsky, un avocat officiellement employé par Elliott Associates et aurait environ 4,3 milliards de dollars d'actifs[2].

Aurelius a été impliqué dans la restructuration de la dette (en) argentine[3], de Dubai World et Tribune Company puis en octobre 2013 dans celle de The Co-operative Bank[4].

Dette argentine[modifier | modifier le code]

Après négociation, 93 % des créanciers privés ont consenti en 2005 et 2010 à une remise de dette, mais les fonds spéculatifs, représentant 7 %, ont refusé tout accord et privilégié l'option judiciaire pour réclamer 100 % de la valeur nominale de bons qu’ils avaient achetés à bas prix[5].

En octobre 2013, Aurelius Capital Management tente de forcer le gouvernement de l'Argentine à payer 1,33 milliard de dollars, après la restructuration de la dette argentine (en) en 2010, augmenté des intérêts courus sur les obligations non restructurées[6].

Après avoir, refusé toute négociation avec le gouvernement Argentin, Aurelius saisi la justice pour obtenir le remboursement de ses titres à leur valeur initiale et empocher la plus-value[2].

Le 16 juin 2014, la Cour suprême des États-Unis donne gain de cause à NML Capital Limited et Aurelius Management qui réclament le remboursement de la dette à sa valeur initiale. Ces deux fonds spéculatifs ont racheté de la dette du pays à prix cassés, pour 1,33 milliard de dollars, augmenté des intérêts courus sur les obligations non restructurées[7].

L'Argentine accepte d'honorer ses dettes, mais refuse d'appliquer un jugement américain contraignant le pays à payer plus d'un milliard de dollars aux deux fonds spéculatifs afin de ne pas créer un nouveau défaut de paiement[8],[9],[10].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]