Aurel Ramat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ramat.
Aurel Ramat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Aurelio RamatVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Autres informations
Site web
Œuvres réputées

Aurelio, dit Aurel Ramat, né le [1] à Modane[2],[3] et mort le à Montréal [4],[5], est un typographe franco-canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie à Grenoble (Isère, Rhône-Alpes, France), où il ouvre son atelier. En 1955, il s’installe à Montréal (Québec, Canada) et travaille au journal Le Devoir comme linotypiste. Puis il migre avec sa famille en Californie pour revenir en France et travailler à Grenoble au journal Le Dauphiné libéré comme linotypiste[3]. On le retrouve ensuite à New York où il deviendra correcteur d'épreuves aux Nations unies pendant six mois.

Ensuite, en 1982, il publie la première édition du Ramat, d’abord destiné aux seuls imprimeurs. Cet ouvrage connaîtra par la suite un succès auprès du grand public, et est une des références en matière de typographie au Canada[6],[7].

À Montréal, il travaille au journal anglophone The Gazette de 1967 à 1989[3]. Retraité, il a été conférencier sur les sujets qui touchent à son métier. Il se dit « entièrement favorable à la nouvelle orthographe »[8].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Article connexe : Le Ramat de la typographie.

L’ouvrage, appelé aujourd’hui le Ramat, a été édité sous plusieurs titres successifs :

Autres ouvrages :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Ramat, Aurel (1926-....) », sur le site du catalogue général de la BnF
  2. Quatrième de couverture de Le Ramat typographique, éditions Charles Corlet, 1994, 127 pages (ISBN 2-85480-468-6) : « Aurel Ramat est né en 1926 à Modane (Savoie). »
  3. a, b et c Vilasco hiver 2011.
  4. Jean-François Nadeau, « Aurel Ramat, la correction faite homme », sur ledevoir.com, (consulté le 28 septembre 2017)
  5. « Aurel Ramat », sur www.urgelbourgie.com (consulté le 15 août 2017)
  6. Claude Cossette, La Publicité de A À Z, Les Presses de l’Université Laval, , p. 57 :

    « Le Code typographique est édité par la Chambre typographique de France et réactualisé chaque année. […] Les Suisses recourent au Guide du typographe romand, les Belges, aux normes de leur Institut de normalisation, et le Québec, au Ramat de la typographie, une œuvre personnelle. »

    .
  7. « Le Ramat de la typographie, L’essentiel des détails essentiels », sur Centre de communication écrite, Université de Montréal, (consulté le 29 aout 2012).
  8. Ramat 2009.
  9. Les 4 éditions (dont Cahier d'exercices de la 1re édition 1982), sur books.google.fr.
  10. « Édition 2008 encore améliorée » : mention figurant sur la couverture.
  11. Le Ramat de la typographie

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Vilasco, « Connaissez-vous Aurel Ramat ? », Voix active,‎ , p. 8-9 et 15 (lire en ligne).
  • Gilles Vilasco, « Écrire un code typographique : comment cette idée naît-elle ? », Voix active,‎ (lire en ligne).
  • Gilles Vilasco, « Les 14 travaux de Ramat : Le Ramat de la typographie au fil du temps », Voix active en ligne,‎ (lire en ligne).
  • Gilles Vilasco, « Le Ramat de la typographie : un ouvrage hors du commun », Voix active en ligne,‎ , p. 14-18 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]