Aurélien Passeron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aurélien Passeron
Importez l’image de cette personne
Informations
Nom Aurélien Passeron
Date de naissance (31 ans)
Nice
Pays Drapeau de la France France
Équipe actuelle SC Nice Jollywear
Équipes amateurs
2003-2005
2006
2009-08.2009
05.2010-12.2010
2013
2015-
AVC Aix-en-Provence
Pedale Larigiano
Nordland-Hamburg
Garneau Club Chaussure
Bike Religion-ShoAir
SC Nice Jollywear
Équipes professionnelles
2007
2008
08.2009-12.2009
01.2010-05.2010
2011
01.2012-04.2012
2014
Acqua & Sapone
Saunier Duval-Scott
Tusnad
Meridiana Kamen
Geumsan Ginseng Asia
Wonderful Pistachios
Silber

Aurélien Passeron (né le à Nice) est un coureur cycliste français, membre du SC Nice Jollywear. Il a remporté le championnat de France espoirs en 2005. Passé professionnel en 2007 dans la formation italienne Acqua & Sapone, il a remporté deux victoires dès cette première année.

Biographie[modifier | modifier le code]

En partie influencé par le succès de son voisin Nicolas Vouilloz, Aurélien Passeron commence le cross-country durant son adolescence et remporte sa première course. Il court à Peille, puis à Mandelieu, où il commence le cyclisme sur route.

Il passe ensuite par le club de Draguignan puis par l’AVC Aix-en-Provence. Avec ce club, il devient champion de France sur route espoirs le 28 août 2005. Il rejoint l’équipe des Cargo Embassy en Italie. Il y gagne plusieurs courses et le surnom d'«Il Francese». Il devient professionnel dans l'équipe italienne Acqua & Sapone en 2006. Aux côtés de Stefano Garzelli, il remporte le Gran Premio Industria e Commercio Artigianato Carnaghese et une étape du Tour de Burgos.

En 2008, Aurélien Passeron court chez Saunier Duval-Scott. Il se classe septième du championnat de France et participe à son premier Tour de France. Il quitte la course à l'issue de la cinquième étape, souffrant d'une vertèbre fracturée contractée lors d'une chute après avoir heurté une spectatrice[1].

En 2009, il fait partie des coureurs engagés par H2O, formation qui ne voit pas le jour. Il ne retrouve pas d'équipe en début d'année tous les effectifs étant complet. Il court en amateur au SC Nice et dispute en juin le Tour de Corée avec l'équipe allemande Nordland-Hamburg. Il est engagé en août par l'équipe roumaine Tusnad Cycling Team. Il remporte avec celle-ci une étape du Tour de Szeklerland, dont il prend la troisième place finale[2].

En 2010 il s'engage chez Meridiana Kamen avec lequel il court le début de saison puis souhaitant participer à certaines épreuves en Amérique du Nord, il court durant les mois de juin, juillet et août dans la formation Garneau Club Chaussure.

En 2011, il signe dans l'équipe coréeenne Geunsam Ginseng Asia. Dotée d'un co-sponsor français, Chrono Interim, elle prévoit de disputer une partie de la saison en France, ce qui permettrait à Passeron d'y courir en compétition pour la première fois depuis son abandon lors du Tour de France 2008[3].

En 2012, il rejoint la formation américaine Wonderful Pistachios.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
UCI America Tour 194e[4] 154e[5]
UCI Asia Tour 169e[6] 268e[7] 211e[8]
UCI Europe Tour 146e[9] 141e[10] 561e[11] 359e[12]

Filmographie[modifier | modifier le code]

En 2012, Aurélien Passeron a fait l'objet d'un documentaire intitulé « I'm Olive Alchimist ». Il retrace ses expériences sportives et humaines aux cotés des coureurs Riccardo Riccò, Frank Vandenbroucke et Stefano Garzelli[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Abandon de Passeron », sur lequipe.fr,‎ (consulté le 12 octobre 2009)
  2. « Aurélien Passeron se case en Roumanie », sur cyclismag.com,‎ (consulté le 14 décembre 2009)
  3. « Transfert Passeron intègre l'équipe Geumsan Ginseng », sur cyclismactu.net,‎ (consulté le 30 décembre 2010)
  4. (en) « UCI America Tour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 7 novembre 2014)
  5. (en) « UCI America Tour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  6. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  7. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2009 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 11 janvier 2015)
  8. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  9. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  10. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  11. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 11 janvier 2015)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)
  13. « I'm Olive Alchimist », un portrait d'Aurélien Passeron

Liens externes[modifier | modifier le code]