Aurélien Dony

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Aurélien Dony
Naissance (25 ans)
Dinant, Drapeau de la Belgique Belgique
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

Puisque l'aube est défaite, 2014

Aurélien Dony est un poète belge d'expression française, né à Dinant le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Aurélien Dony a fréquenté l'Athénée Royal Adolphe Sax de Dinant[1], avant d'effectuer un régendat littéraire-morale à la Haute-école Charlemagne à Liège[2] puis des études de théâtre au Conservatoire royal de Bruxelles[3]. Élisant notamment comme modèle Henri Michaux, il entre précocement en littérature à l'âge de dix-huit ans, en publiant un premier recueil intitulé Il n'y aura plus d'hiver[4].

En 2013, il obtient le Prix Georges Lockem de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, récompensant un poète de moins de 25 ans, pour son second recueil intitulé Puisque l'aube est défaite. Le jury, composé de Éric Brogniet, de Jacques Crickillon et de Claudine Gothot-Mersch, justifie son choix en affirmant que « [sa] poésie reflète une vérité intérieure impérieuse exprimée dans un monde poétique en devenir »[5]. Le recueil est ensuite publié l'année suivante aux éditions Mode Est-Ouest, avec une préface de Jean Loubry.

En 2016 paraissent presque simultanément son troisième recueil poétique (Au seuil d'un autre corps, aux éditions Le Coudrier) et un roman coécrit avec Claude Raucy. Ce dernier, intitulé Le temps des noyaux, conte une histoire d'amour homosexuel impossible, en 1918[6]. Début 2018, il publie son quatrième recueil de poésie. Intitulé Io, la belle, il a pour principale thématique la migration. Sensible à cette cause, Dony a annoncé qu'il faisait don de ses droits d'auteur à la plateforme citoyenne d'aide aux réfugiés de Bruxelles[7]. Un extrait sonore de ce recueil, lu par l'auteur, est publié en septembre 2018 sur la plateforme SonaLitté[8]. Cette capsule est également diffusée sur Radio Panik et sur Radio Campus Bruxelles[9].

Dony est un ambassadeur de la poésie francophone belge, qu'il a représentée au Festival international de la poésie de Trois-Rivières en 2014 et au Printemps Poétique Transfrontalier en 2018[8].

Depuis 2017, il se consacre également au théâtre. Fondateur de la Compagnie du Rêverbère, il crée avec elle un premier spectacle à la Cité Miroir à Liège, en mai 2017. Il est l'auteur et le metteur en scène de cette pièce intitulée Au secours de la nuit[10]. Avec cette même compagnie, il crée un second spectacle (intitulé Les putes allemandes pleurent-elles dans les bras de Berlin ?) en mai 2018, toujours à la Cité Miroir[3]. À côté de ce travail au sein de la Compagnie du Rêverbère, Aurélien Dony est l'auteur d'une pièce intitulée Pour qu'il pleuve, qui sera créée à Mons en novembre 2018, dans le cadre du Festival Trajectoires et dans une mise en scène d'Alexis Lejeune.

Aurélien Dony est d'autre part le chanteur et parolier du groupe Géminides.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Il n'y aura plus d'hiver, Tenneville, éd. Memory Press, 2011 ;
  • Puisque l'aube est défaite, Bruxelles, éd. M.E.O., 2014 ;
  • Au seuil d'un autre corps, Mont-Saint-Guibert, éd. Le Coudrier, 2016 ;
  • Io, la belle, Dinant, éd. Bleu d'Encre, 2018.

Roman[modifier | modifier le code]

  • Le temps des noyaux (coécrit avec Claude Raucy), Bruxelles, éd. M.E.O., 2016.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]