Aurélie Wellenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aurélie Wellenstein
Description de cette image, également commentée ci-après
Aurélie Wellenstein aux Imaginales à Épinal en 2017
Naissance (40-41 ans)
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Prix des Halliennales (2015)
Prix Elbakin du meilleur roman jeunesse (2016)
Prix Escapages (2017)
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Chevaux de foudre
  • Le Roi des fauves

Aurélie Wellenstein, née en 1980 à Paris, est une écrivaine française, principalement de récits de fantasy.

Elle écrit également des romans destinés à un public d'enfance et de jeunesse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marquée par la lecture de Croc-Blanc et de L'Appel de la forêt de Jack London, c'est dès l'enfance que lui vient l'envie d'être écrivain. Les animaux occupent une grande place dans ses romans : animal réel ou bien totémique, devenir-animaux, réflexion sur notre relation avec notre soi sauvage[1]...

Après des études littéraires et l'écriture d'un mémoire de lettres modernes dédié au « devenir-cheval de Franck Venaille[2] », elle publie ses premières nouvelles à partir de 2007, dans des revues, des anthologies ou des fanzines.

Son premier roman, Le Cheval et l'Ombre, sort aux éditions Sortilèges en 2013. Ses romans ultérieurs font l'objet de plusieurs sélections et nominations pour des prix littéraires. En 2015, Le Roi des fauves est sélectionné pour le prix révélations des Futuriales, le prix Elbakin.net, le prix Imaginales des Lycéens, le grand prix de l'Imaginaire et Lire en Seine. Il est lauréat du Prix des Halliennales[3]. En 2016, Les Loups chantants est sélectionné pour le grand prix de l'Imaginaire, le Prix Imaginales Jeunesse et le Prix Imaginales des collégiens, ainsi que pour le prix du roman contemporain de la ville de Poitiers. Il obtient le prix Elbakin - meilleur roman de fantasy jeunesse français[4]. En 2017, Chevaux de foudre est également sélectionné pour sept prix et obtient le Prix Escapages 2017 (Catégorie + 12 ans)[5]. La Fille de Tchernobyl est lauréat du « Coup de cœur Jeunesse de la ville d'Asnières » 2017[6].

En 2017, Aurélie Wellenstein est l'auteur « coup de cœur » du festival des Imaginales[7]. Trois ans plus tard, elle obtient le prix Imaginales des bibliothécaires pour Mers mortes[8].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans jeunesse[modifier | modifier le code]


Autres romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Tout le monde a droit à la mer, revue Monk, 2007
  • Sac d’os, web-revue Univers d’Outremonde, 2007
  • Un chemin dans le noir, revue Borderline, 2009
  • Impair et Manque, anthologie « le sang et l’or », éditions du petit caveau, 2009
  • Le catalyseur, anthologie « Pouvoir et puissance », éditions Sombres rets, 2009
  • Cerbère, web-revue perles diaboliques, 2009
  • Ferrous Occire, revue AOC, 2009, 1er prix Vision du futur 2010
  • Vade Retro Satanas, anthologie, éd. Sombres rets, 2010
  • Les Déchets Z, web-revue Univers d’Outremonde, 2010
  • Troyenne, webrevue Le chat noir, 2011
  • Kenny dans le labyrinthe, revue Borderline, 2011
  • Delirium Tremens, Éclats de rêves, 2012
  • Sauvages, web-revue Univers d’Outremonde, 2012
  • Le gouffre, anthologie « en attendant l’apocalypse », éditions Netscripteurs / Nostradamus, 2012
  • L’épouse du kelpie, éditions Sortilèges, 2012
  • Jade et le G., revue AOC, 2012
  • Blandine et les jags, in Nocturne, les charmes de l’effroi, 2013
  • Horl fait sauter la banque, in Le petit peuple », collectif Hydrae, 2013
  • Prendre soin du démon, in Le Corps, Éd. Parchemins & Traverses, 2013
  • Trash vortex, anthologie, éditions Malpertuis, 2013
  • Des profondeurs, anthologie « Le monde de la nuit », éditions Sombres rets, 2013
  • Jad à la dérive, in Anthologie, éditions Sombres rets, 2014
  • Lacs salés, in Écologies étrangères, Rivière Blanche, 2014
  • Maison rouge, in Ferrous Occire, Présence d’esprit, 2014
  • Sur son dos, in Ferrous Occire, Présence d’esprit, 2014
  • Bucéphale parmi les ombres, éditions Mnemos, 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Un entretien avec Aurélie Wellenstein », (consulté le )
  2. Aurélie Wellenstein, « Le devenir cheval de Franck Venaille », Europe, revue littéraire mensuelle,‎ , p. 46-64
  3. « Le Prix 2015 des Halliennales a été remis à… », sur www.halliennales.com (consulté le )
  4. « Le prix Elbakin.net », sur elbakin.net (consulté le )
  5. « Les lauréats du Prix Escapages 2017 », sur www.escapages.fr (consulté le )
  6. « Résultats des prix Coup de cœur jeunesse 2017 », sur asnieres-sur-seine.fr (consulté le )
  7. « Questions à Aurélie Wellenstein, auteur et coup de cœur du festival 2017 », L'Est républicain,‎ , p. Lorraine 2
  8. Camille Cado, « Imaginales 2020 : les lauréats des prix des collégiens, des lycéens et des bibliothécaires », sur actualitte.com, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]