Aurélia Aurita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aurelia aurita.
Aurélia Aurita
Description de cette image, également commentée ci-après
Aurélia Aurita en octobre 2007.
Nom de naissance Hakchenda Khun
Alias
Chenda
Naissance
Châtenay-Malabry, France
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Aurélia Aurita, de son vrai nom Hakchenda Khun (prénom souvent raccourci en Chenda, khmer : ឃុន ហាក់ចិន្តា), née le 10 avril 1980 à Châtenay-Malabry dans les Hauts-de-Seine, est une autrice de bande dessinée française d'origine chinoise et khmère[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Son pseudonyme est le nom scientifique d'une espèce de méduses, Aurelia aurita.

Elle étudie le dessin à l'École Arc-en-Ciel, à Antony, et publie des histoires courtes dans le mensuel Fluide glacial, dans la revue PLG ou au sein de collectifs tels que Stereoscomic et FLBLB, tout en suivant des études sérieuses de pharmacie, qu'elle achève : « je connais par cœur 150 noms de plantes de la flore indigène française ainsi que 15 façons de couler les suppositoires »[2],[3]. En 2001, elle remporte le prix du meilleur scénario au concours Alph'Art de la Bande dessinée scolaire au Festival d'Angoulême[réf. souhaitée].

Son premier album est Angora. En 2004, elle est invitée à participer à un album collectif dédié au Japon, pays où elle a vécu pendant quelque temps. Son second album, Fraise et Chocolat[4], sorti en 2006, est un récit érotique et autobiographique sur ses relations avec son amant Frédéric Boilet, lui aussi auteur de bandes dessinées. Le site Du9.org estime que cette bande dessinée relève surtout d'un exhibitionnisme gratuit[5].

En 2007, Aurélia Aurita publie la suite de cet album, Fraise et Chocolat 2[6], avant de faire paraître Je ne verrai pas Okinawa[7], puis, sous le titre de Buzz-moi une chronique de la réception de Fraise et Chocolat. En 2011, elle publie un livre pour enfants (et adultes), Vivi des Vosges[8].

En janvier 2014 paraît LAP ! un roman d'apprentissage, premier volet d'une trilogie sur le Lycée autogéré de Paris.

En 2018 paraît Comme un chef[9], sur un scénario de Benoît Peeters, chez Casterman.

Albums[modifier | modifier le code]

Scénariste et illustratrice[modifier | modifier le code]

  • Angora, Stereoscomic, réédité par Le 9e Monde, 2003
  • Fraise et Chocolat, Les Impressions Nouvelles, 2006, préfacé par Joann Sfar (ISBN 2-87449-009-1).
  • Fraise et Chocolat 2, Les Impressions Nouvelles, 2007
  • Je ne verrai pas Okinawa, Les Impressions Nouvelles, 2008
  • Buzz-moi, Les Impressions Nouvelles, 2009
  • Vivi des Vosges, en collaboration avec Frédéric Boilet, Les Impressions Nouvelles, 2011
  • LAP ! un roman d'apprentissage, Les Impressions Nouvelles, 2014.

Illustratrice[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Luc le Vaillant, Portrait : bandent dessinés, Libération, no 7867 (24 août 2006)
  2. Bdselection
  3. Hakchenda Khun, La jacinthe d'eau, Eichhornia Crassipes (Martius) Solms-Laubach : lutte contre l'envahissement et valorisation, thèse d'exercice en pharmacie, 2004, Université Paris-Sud [lire en ligne]
  4. Sarah Cole, « Fraise et chocolat - L’Intégrale - Aurélia Aurita - Les Impressions nouvelles », sur Actua BD,
  5. Xavier Guilbert, « Fraise et Chocolat », sur du9.org,
  6. DP, « Fraise et Chocolat 2 : Le retour d’Aurélia Aurita », sur Actua BD,
  7. Didier Pasamonik, « Je ne verrai pas Okinawa – Par Aurélia Aurita – Impressions nouvelles »,
  8. Didier Pasamonik, « Vivi des Vosges - Par Aurélia Aurita & Frédéric Boilet - Les Impressions nouvelles »,
  9. David Taugis, « "Comme un chef" d’Aurélia Aurita & Benoît Peeters : la biographie culinaire d’un grand scénariste de BD »,
  10. Les sélections du Prix Artémisia 2016, sur le site officiel.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :