Aulus Cornelius Celsus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Celse.
Aulus Cornelius Celsus

Aulus Cornelius Celsus, francisé en Celse, né à Rome ou à Vérone, est un médecin et écrivain de l'antiquité, surnommé l'Hippocrate latin et le Cicéron de la médecine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Celse vient d'une famille distinguée. On connaît peu de choses de sa vie, mais il semble cependant certain qu'il ait vécu au temps de l'empereur Auguste (de la fin du Ier siècle av. J.-C.. au début du Ier siècle). Aulus Cornelius Celsus serait né à Vérone, il écrivit De Artibus, ouvrage aujourd'hui disparu, une vaste encyclopédie couvrant des domaines aussi variés que l'agriculture, l'art militaire, la rhétorique, la philosophie, la jurisprudence et la médecine. Celse était un naturaliste encyclopédiste qui exerça la médecine à Rome au cours du Ier siècle. Selon le jugement de Quintilien (XII, c ri), il traitait avec un égal succès de l'agriculture, de l'art militaire et de la médecine.

Il ne nous reste de lui qu'un traité de médecine, De Arte medica, en huit livres, l'ouvrage le plus précieux en ce genre que nous aient légué les Romains : il n'est pas moins remarquable par le style que par le fond des choses.

Le huitième livre de l'ouvrage De Medicina libri octo, est la seule partie de son œuvre qui nous soit parvenue. Il représente le premier ouvrage complet sur la profession médicale. Il fut le premier auteur médical dont l'œuvre fut imprimée en caractères mobiles (en l'an 1478). C'est un traité de médecine récapitulant toutes les connaissances accumulées depuis Hippocrate, il classe les maladies en trois catégories :

  • les maladies curables par le régime (hygiène des gens bien portants): Celse y distingue les maladies générales et les maladies locales ;
  • les maladies curables par les médicaments (les remèdes): Celse décrit les urgences médicales et les affections chroniques dont le traitement peut être différé ;
  • les maladies curables par l'art manuel (la chirurgie): il y différencie les maladies d'organes et les maladies osseuses du ressort de l'orthopédiste.

Il étudie avec soin les fièvres, les dysenteries infectieuses, et distingue les parasitoses intestinales à vers plats et à vers ronds. Celse réserve une place à part aux maladies saisonnières ainsi qu'à celles de l'adolescence et du grand âge. La pneumologie occupe une place importante dans son œuvre. Il fait une étude minutieuse des régimes alimentaires. Les 7e et 8e livres de son ouvrage sont consacrés à la chirurgie. C'est le plus important en raison de la précision et de la clarté des descriptions. Il consacre aussi un chapitre de son De Medicina aux cancers. Celse a des connaissances en ophtalmologie. Son ouvrage De Remedia traite de 250 plantes[1]. On lui doit enfin l'inventaire d'une cinquantaine d'instruments chirurgicaux.

Plantes aromatiques, épices aromates, condiments et huiles essentielles de E. Teuscher, R. Anton et Annelise Lobstein.

Éditions anciennes[modifier | modifier le code]

Celse a surtout suivi Hippocrate et Asclépiade de Bithynie ; il semble qu'il fit partie de la secte des Éclectiques. Son ouvrage a connu plus de soixante éditions, dont :

Celse a été traduit en français par Henri Ninnin en 1753, par Pierre-Éloi Fouquier et Ratier en 1824, et par Albert des Étangs en 1846, dans la collection Nisard. Traduction du Dr A. Védrènes (Paris, Masson, 1876), disponible en ligne (site de la BIUM).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Eberhard Teuscher, Eberhard Anton et Annelise Lobstein, Plantes aromatiques : Épices, aromates, condiments et huiles essentielles, Édition Tec & Doc,‎ 2005, 521 p. (ISBN 9782743007201), p. 60