Augusto de Campos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Augusto de Campos
Image dans Infobox.
Augusto de Campos (2015)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Autres informations
Distinctions
Prix Jabuti
Ordre du Mérite culturel (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Augusto de Campos (né le à São Paulo) est un écrivain brésilien, qui, avec son frère Haroldo de Campos (en), est le fondateur du mouvement de la poésie concrète au Brésil. Il est aussi traducteur, critique musical et artiste visuel.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1952, avec son frère et Décio Pignatari, il lance le magazine Noigrandes, introduisant au Brésil le mouvement international de poésie concrète. Les jeunes poètes cherchent alors une poésie « verbi-voco-visuelle », soit une fusion radicale des techniques littéraires pour créer une « poésie de l'invention », dans laquelle la syntaxe et la versification traditionnelle seraient abandonnées. Dans son poème Bestiario (1955), de Campos se réfère à la solitude qui sous-tend la pratique artistique du poète.

Augusto de Campos et son frère participent au spatialisme de Pierre Garnier.

Lors de la Biennale de l'art contemporain lyonnaise 2011, la poésie d’Augusto de Campos est affichée sur certains murs de la Sucrière, de l'usine TAZ ou du Musée d'art contemporain de Lyon, afin de « dialoguer » avec les autres œuvres. Le texte est posé comme œuvre, l'œuvre comme texte.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Augusto de Campos, Poètemoins : Anthologie, Dijon, Les presses du réel, (ISBN 978-2-84066-491-8).
  • (en) Stephen Bann (ed.), Concrete Poetry : An International Anthology, Londres, London Magazine, .
  • (en) David Seaman, Concrete Poetry in France, Ann Arbor, UMI Research Press, , 356 p. (ISBN 978-0-8357-1253-8).

Articles connexes[modifier | modifier le code]