Augustin Pujol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Augustin Pujol
Description de l'image Augustin Pujol en janvier 1906.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Augustin Pujol en janvier 1906.
Naissance
à Toulouse (France)
Décès (à 78 ans)
à Bagnères-de-Luchon (France)
Taille 1,72 m (5 8)
Surnom Toto
Poste ailier
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
????-????
 ????-????
 ????-????
 ????-????
SOE Toulouse
Stade français
Stade toulousain
Newport RFC
? (?)
 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1906Drapeau : France France1 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 7 mai 2011.

Augustin Pujol dit « Toto », né le à Toulouse et mort le à Bagnères-de-Luchon, est un joueur français de rugby à XV, qui a joué avec l'équipe de France au poste d'ailier.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il dispute le premier match officiel du XV de France le face aux All Blacks alors en tournée européenne. Augustin Pujol joue un seul test match.

En club, il évolue d'abord au Stade olympien des étudiants de Toulouse. Il dispute ainsi une finale du championnat de France en 1903[1]. Il rejoint ensuite le Stade français avec lequel il dispute une nouvelle finale en 1906. En 1908, il porta le maillot du FC.Lézignan pour affronter l'équipe anglaise du Guy's Hospital. Il évolue également avec le Stade toulousain pour être vice-champion de France 1909, et ensuite avec Newport RFC[réf. nécessaire].

Il exerce la profession de commerçant. En sport, il excelle également en athlétisme et en tennis[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • une sélection en équipe de France en 1906
  • vice-champion de France en 1903, 1906 et en 1909.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Augustin Pujol », www.finalesrugby.com (consulté le 7 mai 2011).
  2. « Augustin Pujol », www.ffr.fr (consulté le 7 mai 2011).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Augustin Pujol en décembre 1905 (alors au Stade français).