Auguste Hadamard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Auguste Hadamard
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activité
Maître
Lieu de travail
Père
Éphraïm Hadamard (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle

Auguste Hadamard, né le à Metz[1] et mort le dans le 1er arrondissement de Paris[2], est un artiste peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'imprimeur, il se destine à la peinture et étudie, comme son compatriote Jean Auguste Marc, sous la direction du maître parisien Paul Delaroche[3]. Auguste Hadamard expose au Salon de Paris dès 1846. Il y présente notamment une « Route de Suisse » et un « Chant du soir »[4]. On lui connaît aussi quelques scènes orientales, des portraits[5], des paysages et des scènes d'histoire[5].

Domicilié à Paris de longue date[6], Auguste Hadamard opte pour la nationalité française en 1872 suite à l'annexion de la Moselle par l'Empire allemand[7]. Il est l'oncle du mathématicien Jacques Hadamard.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nérée Quépat, Dictionnaire biographique de l'ancien département de la Moselle, A. Picard, 1887, p.123, notice biographique d'Auguste Hadamard.
  2. Archives de Paris, état-civil numérisé du 1er arrondissement, acte de décès no 131 de l'année 1886. Le peintre meurt à son domicile situé 14 rue Thérèse.
  3. (en) « Auguste Hadamard », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787)
  4. Société des artistes français: Salon: Explication des ouvrages de peinture et dessins, sculpture, architecture et gravure, des artistes vivants, Paris, 1885.
  5. a b c et d notices sur la base Joconde.
  6. Il y a épousé Adèle David le 3 septembre 1857 (Archives de Paris, fichier de l'état-civil reconstitué).
  7. Bulletin des lois.
  8. Descriptif de l’œuvre sur le site du musée national du château de Pau.


Liens externes[modifier | modifier le code]