Auguste Germain (poète)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auguste Germain et Germain.
Ne doit pas être confondu avec Auguste Germain (dramaturge).
Auguste Germain
Description de l'image Auguste Germain.jpg.
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Décès (à 64 ans)
Saint-Germain en Laye, Drapeau de la France France
Activité principale
Poète
Auteur
Langue d’écriture français
Mouvement Symbolisme
Genres

Auguste Germain, né à Paris le et mort à Saint-Germain en Laye (Yvelines, Île-de-France) le , est un poète français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Admirateur de Paul Valéry et Stéphane Mallarmé[1], Auguste Germain publie en revue quelques poèmes en 1917. officier de marine, il concilie son métier de marin à sa passion pour la poésie. Peu soucieux de publier, Auguste Germain a écrit tout le long de son existence, bien que la plus grande partie de sa production ait disparu au cours du naufrage du sous-marin le Prométhée[2] en 1931. Auguste Germain fit partie des 7 rescapés de ce naufrage, mais sera marqué à vie par cette catastrophe.

Il fréquente des poètes comme Paul Valéry, Stéphane Mallarmé ou Jean Cocteau. En dehors de sa fonction d'officier de Marine, Auguste Germain mène une vie familiale paisible, avec cependant des difficultés financières et des deuils. Il poursuit l'écriture de ses poèmes et reçoit ses amis écrivains dans sa maison de Saint-Germain en Laye, où il meurt le 11 juillet 1942 à 64 ans.

Attiré par l'esthétique de L'art pour l'art, il recherche une beauté pure que seul l'art peut créer : « l'Art est un mensonge moins factice que le réel »[3], affirme-t-il. Peu enclin aux grandes formes, il se consacre entièrement à l'écriture de cours poèmes, souvent des Sonnets. Son poème le plus développé ne dépasse guère cinq strophes, ce qui explique peut-être qu'Auguste Germain soit rarement cité parmi les poètes de son temps, et soit absent des manuels scolaires. Il est cependant estimé par ses pairs, notamment par Paul Valéry qui voit chez-lui « une plume aux couleurs inédites »[4].

En 1938, il fait paraître une édition de ses Poésies[5] qui montrent sa recherche stylistique. Auguste Germain y affirme un goût pour le rythme et pour une relative simplicité qui jure avec l'Hermétisme de son époque[6].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Poésies (1838)
  • Boîte à Sonnets (inédits)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Stanguennec, L'Éthique de la poésie, Paris, Vrin, 1992.
  • Pascal Durand, Du sens des formes au sens des formalités, Paris, Le Seuil, coll. "Liber", 2008.
  • Joëlle Molina, L'Azur de Tournon, Association Sauvegarde du patrimoine du Lycée Gabriel Faure, 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bibliothèque nationale de France, Correspondance d'Auguste Germain.
  2. Histoire des sous-marins des origines à nos jours, Jean-Marie Mathey et Alexandre Sheldon-Duplaix, Éditions ETAI, 2002.
  3. André Stanguennec, L'Éthique de la poésie, Paris, Vrin, 1992.
  4. Regards sur le monde actuel et autres essais - Paul Valéry - 1931
  5. Bibliothèque nationale de France, département Langues et Littérature.
  6. Pascal Durand, Du sens des formes au sens des formalités, Paris, Le Seuil, coll. "Liber", 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]