Auguste Bournonville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bournonville (homonymie).
Auguste Bournonville
August Bournonville.jpg

Auguste Bournonville en 1841

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
CopenhagueVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités

Antoine-Auguste Bournonville est un chorégraphe danois né le à Copenhague où il est mort le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'Antoine Bournonville, danseur et chorégraphe français exilé à Stockholm en 1782, Auguste Bournonville étudie la danse au Ballet royal danois, sous la direction de son père, puis il parfait sa formation à Paris auprès de Pierre Gardel et d'Auguste Vestris, de 1824 à 1830. À son retour de France, il succède à son père à la tête du Ballet royal danois, poste qu'il occupera jusqu'en 1877.

Contrairement à la tendance du ballet romantique de l'époque, Bournonville confère au danseur une importance équivalente à celle de la ballerine. Ce choix, autant social qu'esthétique, est encore perceptible aujourd'hui dans l'école danoise, réputée pour former de grands interprètes masculins[réf. nécessaire].

Principales chorégraphies[modifier | modifier le code]

Auguste Bournonville vers 1870
  • La Sylphide (1836)
  • Napoli (1842)
  • La Kermesse à Bruges (1851)
  • Loin du Danemark (1860)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Auguste Bournonville, My Theatre Life (trad. P. McAndrew), rééd. London, A. & C. Black, 1968
  • Auguste Bournonville, Études chorégraphiques, 1848-1855-1861 (avec des textes critiques de Knud Arne Jürgensen et Francesca Falcone), rééd. Lucca, Libreria Musicale, 2005
  • (en) Auguste Bournonville, « My dearly beloved wife ! » : Letters from France and Italy (1841), rééd. London, Dance Books, 2005
  • (en) Erik Bruhn et Lillian Moore, Bournonville and Ballet Technique, London, A. & C. Black, 1961
  • (en) Knud Arne Jürgensen, The Bournonville Ballets: A Photographic Record (1844-1933), London, Dance Books, 1987
  • (en) Knud Arne Jürgensen, The Bournonville Tradition : The First Fifty Years (1829-1879), London, Dance Books, 1997, 2 vol.
  • (en) Knud Arne Jürgensen et Ann Hutchinson Guest, The Bournonville Heritage: 24 Unknown Bournonville Dances Reconstructed and Transcribed into Labanotation, London, Dance Books
  • (en) Ole Nørlyng (éd.), Dance is an Art : Bournonville, the Living Tradition (ouvrage collectif), Copenhague, Det Schønbergske Forlag, 2005 (avec coffret de 9 CD)
  • (en) Kirsten Ralov, The Bournonville School, New York, Marcel Dekker, 1979, 4 vol.

Liens externes[modifier | modifier le code]