Audrey Pulvar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 24 août 2009 à 03:59 et modifiée en dernier par Bapti (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Audrey Pulvar, ici avec le député socialiste Daniel Goldberg en mars 2009.

Audrey Pulvar, née le à Fort-de-France (Martinique), est une journaliste et présentatrice de télévision française.

Biographie

L'enfance d'Audrey Pulvar se déroule à Fort-de-France, où elle bénéficie d'un environnement riche en culture et imprégné de politique[1]. Son père, Marc Pulvar, ancien professeur de mathématiques, a été secrétaire national du Mouvement indépendantiste martiniquais (qu'il a également fondé) et secrétaire de la centrale syndicale des travailleurs martiniquais (CSTM). Sa mère est assistante sociale.

À partir de l'âge 14 ans, Audrey Pulvar vit entre son île et la France métropolitaine[1]. Bien que la plus grande partie de sa scolarité se soit faite en métropole, elle passe son bac aux Antilles avant de retourner en métropole, à Rouen, et d'y passer un DEUG de sciences économique. Elle poursuit ses études à l'École supérieure de journalisme de Paris dont elle sort major de promotion en 1994[2].

Elle entre ensuite dans les bureaux d'ATV comme stagiaire dans le cadre de sa formation à l'ESJ[2]. Elle y sera finalement engagée comme journaliste-reporter d'images et devient, dès 1995, présentatrice du journal du soir. C'est enfin, en 1999, qu'elle sera rédactrice en chef adjointe de la chaîne tout en continuant d'assurer ses fonctions de présentatrice. Elle y reste jusqu'en avril 2002, où Jean-Claude Dassier l'engage à la chaîne satellitaire d'information en continu LCI comme pigiste[2]. Puis à partir de décembre, elle travaille en parallèle à TV5.

En , elle devient présentatrice du journal télévisé régional de France 3 Marseille[2]. Après quelques remplacements sur l'antenne nationale, elle présente le Soir 3 aux côtés de Louis Laforge à partir de . Première femme noire à présenter un journal télévisé sur une chaîne hertzienne, elle refuse cependant d'y voir un symbole et d'être un porte-drapeau[1].

À partir de , toujours sur France 3, elle présente le journal du soir, le 19/20[1]. Elle présente en outre des émissions spéciales comme la troisième édition des Victoires du jazz, avec Pierre Lescure ou encore Français, à cœur et à cris en . Fin 2008, Audrey Pulvar est l'une des rares « personnalités » de France 3 à participer à la manifestation contre la suppression de la publicité sur France Télévision[3].

À partir de 2006, elle présente parallèlement le magazine mensuel Parlez-moi d'ailleurs sur La Chaîne parlementaire.

En , quittant France 3, Audrey Pulvar rejoint la chaîne d'information en continu i>Télé afin d'y présenter la tranche 18 h - 20 h[3]. Laurent Bignolas lui succède sur France 3 à la présentation du 19/20[4].

Vie privée

Vivant avec le chef cuisinier Alain Passard[5], Audrey Pulvar a une fille née en 1997 d'une précédente relation[1].

Récompenses

Citations

« Cette envie est apparue vers l’âge de 17-18 ans. C’est à ce moment que j’ai voulu devenir journaliste…Et j’emploie bien le terme de « journaliste » et non pas « présentatrice » qui n’est qu’un aspect de mon métier »

— Audrey Pulvar, à Grioo.com

« Je ne me considère pas comme un symbole même si je sais que certaines personnes se sentent représentées à travers moi. J’en suis très flattée et j’espère ne pas les décevoir. »

— Audrey Pulvar, à Grioo.com

« Tu es repartie. Dans mon petit lit, j'ai senti l'espace se fracasser autour de moi. Je me souviens de chaque mot, de chaque soupir, de chaque souffle, de chaque intonation. De l'odeur de l'air. Des sons de nuit. De tout. Souvent encore aujourd'hui, au soir tombant, voilà que rougeoient à nouveau ces gifles. Voilà que revient la glace qui a parcouru mon sang, quand l'aveu de ton désamour l'a dévoré. Orpheline alors ? Oui. Sauf que non. Pas orpheline. Fille de maman et papa. Sœur de Théo et d'Ada. Fille de. Sœur de. Petite fille de Mamie Nou et d'Eugène. Pas orpheline pour un sou, mais traitée comme telle. Je te haïssais déjà, tu sais. Une rage inouïe, brasillant aussi fort que mon désespoir, me calcinait. »

— Audrey Pulvar, L'Enfant-Bois

Bibliographie

Notes et références

wikilien alternatif2

Wikimedia Commons propose des documents multimédia libres sur Audrey Pulvar.

  1. a b c d et e (fr) Cordélia Bonal, « Du cran à l'écran », Libération, 22 octobre 2008
  2. a b c et d (fr) Hervé Mbouguen, « Rencontre avec Audrey Pulvar, la nouvelle co-présentatrice du Soir 3 » sur Grioo.com, 28 août 2004
  3. a et b (fr) Isabelle Roberts et Raphaël Garrigos, « Exclu : Audrey Pulvar quitte France 3 pour i-télé » sur ecrans.fr, un site de Libération,
  4. (fr) « Laurent Bignolas remplace Audrey Pulvar au 19/20 » sur toutelatele.com,
  5. Audrey Pulvar enfourche une nouvelle vie