Audata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Audata, en grec ancien Αὐδάτη, est une princesse Illyrienne devenue reine de Macédoine par son mariage à Philippe II de Macédoine en -359[1], probablement contemporaine d'Amyntas IV et de l’adolescence d'Alexandre le Grand.

Notice historique[modifier | modifier le code]

Fille ou nièce de Bardylis I, elle a épousé Philippe II pour réaffirmer, sceller à nouveau le traité imposé pas les armes par Bardylis I à Philippe II, qui y répondit en s’attaquant à Bardylis, qu'il défit en -358.

Audata fut la première ou la seconde épouse de Philippe II, et prit le nom d'Eurydice à son mariage : ce nom était le nom de la mère du roi Philippe II, également Illyrienne[2] les raisons de ce changement de nom furent probablement dynastique, ou une erreur de Arrien ou Photios ; une autre suggestion est une hellénisation de son prénom[3] Le mariage suivant de Philippe II, à Olympias, suivit celui d'Audata de peu.

Audata n'a pas seulement maintenue son identité illyrienne en contexte Macédonien, mais elle transmit également ce changement à sa fille et sa petite-fille[4]

Audata à également transmis son talent à commander en tant que femme à la bataille, entrainant sa fille Cynané à la chasse, la course à cheval, et le combat ; sa petite-fille, Eurydice, eut la même éducation.

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Illyrians by J. J. Wilkes, 1992, (ISBN 0-631-19807-5), Page 122, "marriage of Philip II to Illyrian Audata."
  2. Cfr. Who's who in the age of Alexander the Great : prosopography of Alexander's empire, par Waldemar Heckel
  3. Women and monarchy in Macedonia, de Elizabeth Donnelly Carney (p. 58)
  4. Women and monarchy in Macedonia, par Elizabeth Donnelly Carney

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Waldemar Heckel, Kynnane the Illyrian, RSA, 1983-1984.
  • Anne Jacquemin, Le sang de Bardylis : une occasion manquée pour la Macédoine ? dans Danièle Berranger-Auservel, Épire, Illyrie, Macédoine... : Mélanges offerts au Professeur Pierre Cabanes, Presses Universitaires Blaise Pascal, , 414 p., p. 275-288.