Auclair (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auclair.
Auclair
Image illustrative de l'article Auclair (Québec)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Subdivision régionale Témiscouata
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Bruno Bonesso
2013 - 2017
Constitution
Démographie
Gentilé Auclairois, oise
Population 448 hab. (2016)
Densité 4,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 44′ 00″ nord, 68° 39′ 00″ ouest
Superficie 10 441 ha = 104,41 km2
Divers
Code géographique 13045
Localisation
Localisation d'Auclair dans le Témiscouata
Localisation d'Auclair dans le Témiscouata

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Auclair

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Auclair

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Auclair

Auclair est une municipalité canadienne de moins de 500 habitants située dans l'Est du Québec dans la municipalité régionale de comté du Témiscouata au Bas-Saint-Laurent.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La municipalité d'Auclair reprend le nom du canton d'Auclair lui-même nommé en l'honneur du religieux Étienne Auclair-Desnoyers (1682-1748)[1],[2]. Étienne Auclair-Desnoyers fut curé de Saint-Louis-de-Kamouraska de 1713 à 1748[1]. Saint-Louis-de-Kamouraska a fusionné avec Kamouraska en 1987.

Géographie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géographie du Québec.

Auclair est situé sur le versant sud du fleuve Saint-Laurent à 315 km au nord-est de Québec et à 475 km à l'ouest de Gaspé tout près de la frontière avec le Nouveau-Brunswick. Les villes importantes près d'Auclair sont Rivière-du-Loup à 110 km à l'ouest, Trois-Pistoles à 80 km au nord et Edmundston à 60 km au sud au Nouveau-Brunswick. Auclair est situé sur la route 295 qui est accessible via la route 132 ou la route 296. Le territoire de la municipalité d'Auclair couvre une superficie de 106,66 km2.

La municipalité d'Auclair est située dans la municipalité régionale de comté du Témiscouata dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent. La paroisse catholique Saint-Émile-d’Auclair fait partie de l'Archidiocèse de Rimouski.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton d'Auclair fut proclamé officiellement le [3]. La paroisse Sant-Émile-d'Auclair fut érigée canoniquement en 1946 tandis que la municipalité fut constituée officiellement en 1954.

Auclair est l'une des localités organisatrices du Ve Congrès mondial acadien en 2014[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
501 472 520 510 444 448
Distribution de l'âge en 2006

Selon Statistiques Canada, la population d'Auclair était de 510 habitants en 2006. La tendance démographique des dernières années de la municipalité suit celle de l'Est du Québec, c'est-à-dire une décroissance. En effet, en 2001, la population était de 520 habitants. Cela correspond à un taux de décroissance de 1,2 % en cinq ans[5]. L'âge médian de la population auclairoise est de 43 ans[5].

Le nombre total de logements privés dans le village est de 272. Cependant, seulement 210 de ces logements sont occupés par des résidents permanents[5]. La majorité des logements d'Auclair sont des maisons individuelles.

Statistiques Canada ne recense aucun immigrant à Auclair[5]. 100 % de la population d'Auclair a le français comme langue maternelle[5]. 7,8 % de la population maitrise les deux langues officielles du Canada[5].

Le taux de chômage dans la municipalité était de 20 % en 2006. Le revenu médian des Auclairois est de 16 282 $ en 2005[5].

50 % de la population âgée de 15 ans et plus d'Auclair n'a aucun diplôme d'éducation. 37,2 % de cette population n'a que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles. Il n'y a personne qui possède un diplôme universitaire à Auclair[5]. Tous les habitants d'Auclair ont effectué leurs études à l'intérieur du Canada. Les deux domaines d'études principaux des Auclairois sont le « génie, l'architecture et services connexes » ainsi que le « commerce, la gestion et l'administration publique »[5].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Auclair est l'hôte de l'Écomusée de l'érable qui se spécialise en boissons alcoolisées à base d'érable.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Les élections municipales ont lieu tous les quatre ans et s'effectuent en bloc sans division territoriale [6]. Le conseil municipal est composé d'un maire et de six conseillers.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
novembre 2013 en cours Bruno Bonesso    
 ? 2013 Nathalie Belzile    
vers 1954  ? Paul-André Tardif[7]    
Les données manquantes sont à compléter.

De plus, Sébastien Bourgault est le directeur-général, le secrétaire-trésorier, le coordinateur des mesures d'urgence et le responsable des communications de la municipalité[6].

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Michel-du-Squatec Rose des vents
N Lejeune
O    Auclair    E
S
Saint-Juste-du-Lac Dégelis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Auclair sur Commission de toponymmie du Québec, page consultée le 14 septembre 2010
  2. Canton d'Auclair sur Commission de toponymie du Québec, page consultée le 14 septembre 2010
  3. Répertoire des cantons du Québec 2004
  4. « Programme officiel » [PDF], sur Congrès mondial acadien 2014 (consulté le 11 août 2014)
  5. a, b, c, d, e, f, g, h et i Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées statistiques.
  6. a et b Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Auclair », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 31 janvier 2011)
  7. Histoire, sur le site de la municipalité d'Auclair

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources en ligne[modifier | modifier le code]