Auburn (Californie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Auburn
2009-0724-CA-OldTownAuburn.jpg
Centre historique d'Auburn.
Géographie
Pays
État
Comté
Superficie
18,56 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
374 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Placer County California Incorporated and Unincorporated areas Auburn Highlighted 0603204.svg
Démographie
Population
13 330 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
718,2 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
95602–95604Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
0603204Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
530Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Auburn est le chef-lieu du comté de Placer, en Californie, aux États-Unis. Au recensement de 2010 sa population était de 13 330 habitants. La ville est connue pour son histoire durant la Ruée vers l'or californienne et contient l'un des centres-villes les mieux préservés de l'État.

Histoire[modifier | modifier le code]

Statue représentant Claude Chana, pionnier français (1811-1882).

Un groupe de chercheurs d'or, comprenant vingt-cinq Indiens et les Français François Gendron, Philibert Courteau et Claude Chana[1], est le premier à établir une colonie permanente dans les environs d'Auburn. En route pour les champs aurifères de Coloma, le groupe arrive au printemps 1848 et campe à Auburn Ravine où Claude Chana découvre de l’or le 16 mai 1848. Le groupe décide de rester sur place et d’y poursuivre sa prospection. L’emplacement est alors nommé North Fork Dry Diggings puis Woods Dry Diggings.

En août 1849, la ville prend son nom actuel, sans doute à la suite du séjour d'un régiment venu d'Auburn, État de New York. À la fin de l'année, elle est déjà peuplée par 1 500 personnes.

La ville est détruite par le feu en 1855, 1859 et 1863[2].

Depuis 1974, la ville accueille l'arrivée de l'ultramarathon de la Western States 100.

Géographie[modifier | modifier le code]

Selon le Bureau du recensement, sa superficie est de 18,6 km2.

Auburn possède un aéroport (Auburn Municipal Airport, code AITA : AUN).

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.
1860814
1870800-1,7 %
18801 22953,6 %
18901 59529,8 %
19002 05028,5 %
19102 37615,9 %
19202 289-3,7 %
19302 66116,3 %
19405 01388,4 %
19504 653-7,2 %
19605 58620,1 %
19706 57017,6 %
19807 54014,8 %
199010 59240,5 %
200012 46217,7 %
201013 3307,0 %
Composition de la population en % (2010)[3],[4]
Groupe Auburn Drapeau de la Californie Californie Drapeau des États-Unis États-Unis
Blancs 89,0 57,6 72,4
Métis 4,4 4,9 2,9
Autres 3,0 17,0 6,2
Asiatiques 1,8 13,1 4,8
Amérindiens 1,0 1,0 0,9
Afro-Américains 0,8 6,2 12,6
Océaniens 0,1 0,4 0,2
Total 100 100 100
Hispaniques et Latino-Américains 10,0 37,6 16,7

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 89,17 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler anglais à la maison, alors que 5,66 % déclare parler l'espagnol, 1,08 % le vietnamien, 0,87 % l'allemand, 0,59 % le français, 0,46 % une langue chinoise, 0,46 % le tagalog, 0,45 % l'italien, 0,39 % le perse et 0,87 % une autre langue[5].

Patrimoine culturel[modifier | modifier le code]

La Placer County Courthouse, construite entre 1894 et 1898.

La vieille ville regroupe une centaine de maisons et de bâtiments, restaurés, qui datent du milieu du XIXe siècle. L'église méthodiste (1858), la poste et la caserne de pompiers sont contemporaines de l’époque de la ruée vers l’or.

Le Placer County Museum présente des collections relatives à l’histoire de la ville, à la ruée vers l’or, ainsi que des objets amérindiens.

Personnalités liées à Auburn[modifier | modifier le code]

  • Claude Chana (1811-1882), chercheur d'or français, pionnier de l’arboriculture californienne[6], considéré comme le fondateur de la ville. Une statue gigantesque, située Washington Street, lui rend hommage.
  • Clark Ashton Smith (1893-1961), poète et écrivain né à Auburn, est certainement l’habitant le plus célèbre de la ville ; il y passe la plus grande partie de sa vie. Un mémorial perpétue son souvenir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christopher A. Ward, Cemeteries of the Western Sierra, Arcadia Publishing, 2016.
  2. California Historical Landmarks.
  3. (en) « Auburn, CA Population - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com.
  4. (en) « Population of California - Census 2010 and 2000 », sur censusviewer.com.
  5. (en) « Language spoken at home by ability to speak english for the population 5 years and over », sur factfinder.census.gov.
  6. Marijke Roux-Westers, Villes fantômes de l'Ouest américain : leur vie, leur mort, leur survie, Publications de l'université de Saint-Étienne, 2006.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marijke Roux-Westers, Villes fantômes de l'Ouest américain : leur vie, leur mort, leur survie, Publications de l'université de Saint-Étienne, 2006.

Lien externe[modifier | modifier le code]