Aubermesnil-aux-Érables

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aubermesnil-aux-Érables
Aubermesnil-aux-Érables
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Intercommunalité CC interrégionale Aumale - Blangy-sur-Bresle
Maire
Mandat
Nicolas Galhaut
2020-2026
Code postal 76340
Code commune 76029
Démographie
Gentilé Aubermesnilais
Population
municipale
203 hab. (2017 en augmentation de 1 % par rapport à 2012)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 49′ 35″ nord, 1° 34′ 03″ est
Altitude Min. 123 m
Max. 220 m
Superficie 8,48 km2
Élections
Départementales Canton d'Eu
Législatives 6e circonscription de la Seine-Maritime
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Aubermesnil-aux-Érables
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Aubermesnil-aux-Érables
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aubermesnil-aux-Érables
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aubermesnil-aux-Érables

Aubermesnil-aux-Érables est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Aubermesnil-aux-Érables est un village rural de l'Entre Bray et Picardie (ou pays du Talou), située à 55 km au nord-est de Rouen, 24 km du Tréport et de la Manche et 53 km à l'ouest d'Amiens.

Les quelques hameaux se trouvent plus ou moins enclavés dans la forêt d'Eu.

Carte de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Villers-sous-Foucarmont Rose des vents
N Rétonval
O    Aubermesnil-aux-Érables    E
S
Le Caule-Sainte-Beuve

Hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

La commune compte pluisuers hameaux et lieux-dits : Langlet, Le Comble, Le Malessart, Les Érables, Les Buleux.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Situé dans une vallée, le village se trouve à la source du fleuve côtier l'Yères.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Osber maisnil vers 1119[1].

On dit localement Aubermesnil-les-Erables[1].

Le déterminant « aux-Érables » a été ajouté en 1969 sur proposition du maire de l'époque, Raymond Modard. Les Érables étant une ancienne paroisse[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve depuis 1926 dans l'arrondissement de Dieppe du département de la Seine-Maritime. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la sixième circonscription de la Seine-Maritime.

Elle faisait partie depuis 1802 du canton de Blangy-sur-Bresle[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais intégrée au canton d'Eu.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la communauté de communes de Blangy-sur-Bresle créée par arrêté préfectoral du [4] et regroupant les 19 communes du canton de Blangy-sur-Bresle et qui succèdait au SIVOM de Blangy-sur-Bresle, créé au afin de gérer pour le compte de ces communes le ramassage et le traitement des odures ménagères ainsi que le ramassage scolaire.

La loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du prescrit, dans le cadre de l'approfondissement de la coopération intercommunale, que les intercommunalités à fiscalité propre doivent, sauf exceptions, regrouper au moins 15 000 habitants.

Les communautés de communes de Blangy-sur-Bresle et du canton d'Aumale, dont aucune n'atteignait le seuil légal, ont donc été amenées à fusionner, créant le la Communauté de communes interrégionale Aumale - Blangy-sur-Bresle, dont est désormais membre la commune.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Louis Devigne    
avant 1969   Raymond Modard    
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 octobre 2019[5],[6] Maurice Denis PS Retraité agricole, après une carrière d’inséminateur
Décédé en fonctions.
2019 mai 2020 Xavier Menpiot   Agriculteur
mai 2020[7] ,[8] En cours
(au 4 juin 2020)
Nicolas Galhaut   Dirigeant d’une société de construction

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[10].

En 2017, la commune comptait 203 habitants[Note 1], en augmentation de 1 % par rapport à 2012 (Seine-Maritime : +0,04 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
410418421468498796505504515
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
455432416381400349334352332
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
326290269205249276284272269
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
233215204197191203226203204
2017 - - - - - - - -
203--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame. Le bâtiment est bâti à flanc de coteau, à une exposition plein sud.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

L'acteur Bourvil possédait une ferme dans le village, qui est toujours utilisée en tant que telle.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « Aubermesnil-aux-Érables », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le 15 mars 2020).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François de Beaurepaire - 1979 - Les noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime - Page 32.
  2. Société française d'onomastique, 2000, Nouvelle revue d'onomastique, Numéros 35 à 36, page 315.
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Arrêté préfectoral du 10 septembre 2001 visé à l'arrêté inter-préfectoral du 30 octobre 2013 constatant la composition du conseil communautaire de la communauté de communes de Blangy-sur-Bresle
  5. « Après le décès du maire, des élections le 8 décembre », Le Courrier picard,‎ , p. 17/A.
  6. Cynthia Lherondel, « Décès de Maurice Denis, maire d’Aubermesnil-aux-Erables : Maurice Denis, maire d'Aubermesnil-aux-Erables, commune proche de Foucarmont, est décédé à l'âge de 79 ans », Le Réveil,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mars 2020) « Père de trois enfants, deux garçons et une fille, il était retraité agricole, après une carrière d’inséminateur. Il a exercé dans de nombreuses fermes de la région. Elu conseiller municipal à la fin des années 80, il est devenu maire en 2001 ».
  7. « Nicolas Galhaut veut « donner un coup de jeune » à Aubermesnil-aux-Erables : À Aubermesnil-aux-Erables, Nicolas Galhaut, au conseil municipal depuis 2014, a décidé de se porter candidat à la succession de Xavier Menpiot », Le Réveil,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2020) « Le candidat à la mairie d’Aubermesnil-aux-Erables explique : J’avais déjà parlé avec l’ancien maire, Maurice Denis et Xavier Menpiot, (maire par intérim) de la possibilité de prendre la suite ».
  8. Cynthia Lherondel, « À Aubermesnil-aux-Erables, le nouveau maire est Nicolas Galhaut : Aubermesil-aux-Erables a un nouveau maire. Il s'agit de Nicolas Galhaut », Le Réveil,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2020) « Elu au conseil municipal depuis 2014, Nicolas Galhaut, qui fête ses 34 ans cette année, a décidé de se porter candidat à la succession de Xavier Menpiot, maire d’Aubermesnil-aux-Erables (Seine-Maritime) ».
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.