Au long de rivière Fango

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Au long de rivière Fango
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de l'affiche de 1975
Réalisation Sotha
Scénario Sotha
Acteurs principaux
Sociétés de production Le Café de la Gare
Les Films Coûte Que Coûte
Pays de production Drapeau de la France France
Genre comédie dramatique
Durée 115 minutes
Sortie 1975

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Au long de rivière Fango[1] est un film français réalisé par Sotha en 1975[2].

Résumé[modifier | modifier le code]

Sur un territoire lointain, refusant le modèle consumériste et capitaliste, plusieurs dizaines de personnes s'établissent en communauté, en plein milieu naturel. En marge de la société de consommation, ce groupe est confronté à la réalité de leur utopie. Jérémie et Bleed arrivent dans cette communauté, leurs motivations ne sont pas claires (y trouver des femmes ?). L'un d'eux est parti en quête d'y retrouver sa mère, Mathilde, qui a fondé ce lieu. Bleed, amer, est écœuré par la liberté des habitants, et les critique ouvertement. Jérémie observe cela avec humour, mais il prend sur les choses une distance inquiétante...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données d'Unifrance.

Distribution[modifier | modifier le code]

Info Simple.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de fin de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

Production[modifier | modifier le code]

Le scénario écrit par son épouse Sotha, fait étrangement écho à l'histoire personnelle de Patrick Dewaere[8], ses origines cachées par sa famille officielle et les répercussions que le mensonge ou l'omission de vérité peuvent engendrer sur l'existence d'un être humain[4].

Le film est en partie produit par Coluche[4].

Le tournage se déroule pendant un mois en Haute-Corse dans la vallée du Fango en mai 1974, pendant les deux tours de l'élection présidentielle remportée par Giscard[9]. Le making of « L'art et les restes » est tourné en même temps avec Yetti Faes, Ben Mangelschots et David Scott à la caméra[7]

Exploitation[modifier | modifier le code]

Le film est exploité à partir du dans les salles françaises[3].

Le , après des décennies d'absence, le film Au long de rivière Fango de Sotha ressort[9] puis est édité en DVD en [10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Et non pas Au long de la rivière Fango, comme souvent référencé.
  2. [1] Fiche du film sur le site de L'Express
  3. a et b « Au long de rivière Fango », sur encyclocine.com (consulté le )
  4. a b c d e et f Christophe Carrière, Patrick Dewaere, l'écorché, Michel Lafon, , 175 p. (ISBN 9782749933597, lire en ligne)
  5. a b et c « AU LONG DE RIVIERE FANGO : Visas et Classification », sur CNC.fr, (consulté le ).
  6. a b et c Véronique Lesueur, Patrick Dewaere, FeniXX, 270 p. (ISBN 9782258188730, lire en ligne)
  7. a et b [vidéo] L'Art et les restes : making-of d'"Au long de rivière Fango" sur YouTube
  8. [2] Résumé biographique sur Dewaere sur le site du Nouvel Observateur
  9. a et b Jérémie Crouston, « “Au long de rivière Fango” : l'amour libre version 68 a son film », sur telerama.fr,
  10. Fiche du DVD sur le site DVDFR.com, le 7 juillet 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]