Au bruit des clochettes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Au bruit des clochettes

Réalisation Chabname Zariab
Scénario Chabname Zariab
Pays de production Drapeau de la France France
Durée 26 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Au bruit des clochettes est un court métrage de Chabname Zariab produit en 2015 et sorti en 2016. Ce film de production française[1] de 26 minutes a été diffusé sur la chaîne Arte, le [2]. Il a été nommé aux César du meilleur court-métrage en 2017. Il a été tourné pour des raisons de sécurité en Tunisie[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

En Afghanistan, la pratique du batcha bezi continue de perdurer. Les batchas sont de jeunes garçons enlevés ou achetés pour leur beauté par des maîtres puissants afin de chanter et danser habillés en filles[4] au cours de spectacles offerts à leurs affidés, des clochettes aux chevilles, maquillés et les ongles vernis. Ces maîtres sont souvent des commandants talibans, ou des fonctionnaires aisés, et, en échange de leur protection, ils contraignent ces garçons à vivre et à coucher avec eux. Au bruit des clochettes raconte l’histoire de l’un de ces jeunes batchas, Saman, qui bientôt âgé de seize ans[5] doit initier son successeur, Bijane, à la danse[6], car Saman est devenu trop âgé pour satisfaire son maître, le riche Farroukhzad[7]. D'abord jaloux et inquiet de perdre sa place, Saman va finalement apprendre à Bijane à danser dans la tradition du batcha bezi[8] et à mimer l'amour des femmes[9].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Chabname Zariab a été inspirée par le documentaire du journaliste afghan Najibullah Quraishi, intitulé La Danse des garçons afghans, sorti en 2010. Ce film a été projeté par la Royal Society of Arts le [10] et à la télévision française en 2010. La réalisatrice a été particulièrement choquée de cette pratique ancestrale et barbare où la victime - isolée - finit par aimer son maître[11]. Elle a voulu aussi montrer l'impression de « liberté » du batcha au moment où il exécute ses danses et prend de l'emprise sur les invités de son maître.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Réalisation et scénario : Chabname Zariab
  • Production Déléguée : Judith Lou Lévy (Les Films du Bal), avec la collaboration d'Arte France
  • Exportation / Vente internationale : L'Agence du court métrage
  • Production Étrangère : Godolphin Films S.A.[8]
  • Imageː Éric Devin
  • Son : Aymen Toumi, Juliette Heintz, Olivier Guillaume
  • Montage : Guillaume Saignol
  • Musique : Mir Maftoon, Faiz Karezi
  • Décors : Fatma Madani

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Shafiq Kohi : Saman
  • Arya Voussoughi : Bijane
  • Farhad Faghigh Habibi : Farroukhzad
  • Sayed Ahmad Ashin : l'homme à la 4x4
  • Rami Knani : le second homme à la 4x4
  • Sami Knani : le vendeur ambulant[8]
  • Rafik Akili : le junkie drogué

Festivals et récompenses[modifier | modifier le code]

Ce film a été présenté aux festivals suivants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Avec une participation tunisienne
  2. Fiche ARTE
  3. Rencontre avec Chabname Zariab
  4. formatcourt.com
  5. Résumé ARTE
  6. Fiche Allo-Ciné
  7. Fiche ARTE
  8. a b c et d Fiche unifrance.org
  9. Raphaëlle Pireyre, brefcinema.com, 17 mars 2017
  10. (en) "True Stories: The Dancing Boys of Afghanistan" « Copie archivée » (version du 31 août 2010 sur l'Internet Archive), 29 mars 2010
  11. Interview de Chabname Zariab, du 12 février 2016
  12. « Palmarès », 36e Festival Tous Courts,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. (en-US) « WHEN YOU HEAR THE BELLS », Odense International Filmfestival - Denmarks Oldeste Film Festival,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]