Au Bonheur des Dames (film, 1943)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Au Bonheur des Dames (homonymie).
Au Bonheur des Dames
Réalisation André Cayatte
Scénario André Cayatte
Michel Duran
André Legrand
Acteurs principaux
Sociétés de production Continental-Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 88 minutes
Sortie 1943

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Au Bonheur des Dames est un film français réalisé par André Cayatte, sorti en 1943, tiré du roman Au Bonheur des Dames d'Émile Zola.

Une précédente adaptation, Au Bonheur des Dames, réalisé par Julien Duvivier, est sortie en 1930.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Vieil homme irascible, M. Baudu tient, dans les années 1860, une boutique de tissus dans un vieux quartier de Paris. Mais l'ouverture voisine d'un grand magasin moderne met son commerce en péril. Tout se complique lorsque sa nièce et ses deux neveux, récemment orphelins, quittent sans prévenir leur village normand et débarquent chez lui.

Denise, la jeune fille, trouve alors du travail dans le grand magasin concurrent, à la grande fureur de son oncle. Pire encore, elle plaît manifestement beaucoup au directeur, le sémillant M. Mouret, dont la réussite commence à ruiner tous les commerçants traditionnels, faisant de ce fait de Denise une traîtresse à sa famille et à son milieu...

Autour du film[modifier | modifier le code]

Film tourné sous l'Occupation par la Continental, Au Bonheur des Dames est un chef-d'œuvre du cinéma des années 1940, à la photographie, aux costumes et aux musiques extrêmement étudiés.

Il réunit à la fois Michel Simon, Albert Préjean, Blanchette Brunoy, Jean Tissier et Suzy Prim, dans une grande fresque inspirée de Zola, et qui a le mérite de se situer dans le passé, et donc d'éviter d'aborder la situation présente de 1943, la guerre et l'occupant. Certains ont cependant voulu voir dans ce film une œuvre pétainiste, puisque tout s'arrange à la fin, le grand patron prenant un virage paternaliste et social, dans un esprit absolument contraire à la lutte des classes. Cette interprétation n'est pas tenable, puisque ce dénouement est strictement conforme à celui du roman de Zola.

Ce film majeur des années 40, est aujourd'hui disponible en DVD au édition Gaumont découverte.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Michel Simon : Baudu, le propriétaire du "Vieil Elbeuf", un drapier à l'ancienne
  • Albert Préjean : Octave Mouret, son rival, plus ambitieux et plus moderne
  • Blanchette Brunoy : Denise Baudu, la nièce de Baudu, qui sera engagée comme première (chef de rayon) chez Mouret
  • Suzy Prim : Henriette Desforges, une femme riche, légère et sans scrupules avec laquelle Mouret cherche à s'associer
  • Juliette Faber : Marguerite Vadon, une vendeuse d'"Au Bonheur des Dames"
  • Huguette Vivier : Clara Prunaire, une vendeuse d'"Au Bonheur des Dames"
  • Santa Relli : Geneviève Baudu, la fille de Baudu promise au commis Colomban
  • Catherine Fonteney : Aurélie Lhomme, la première (chef de rayon) du rayon confection d'"Au Bonheur des Dames"
  • Jacqueline Gauthier : Pauline Cugnot, vendeuse au rayon lingerie, la seule véritable amie de Denise
  • René Blancard : Jules Colomban, le commis de Baudu qui doit épouser Geneviève
  • Georges Chamarat : l'inspecteur Jouve, le détective d'"Au Bonheur des Dames"
  • Pierre Bertin : Gaujean, fournisseur en tissus et de Baudu et de Mouret
  • Maximilienne : Madame Cabin
  • Marcelle Rexiane : Madame Marty, l'épouse dépensière d'un professeur
  • Suzet Maïs : La comtesse de Boves, une femme de la haute cleptomane
  • André Reybaz : Jean Baudu, un beau jeune homme apprenti ébéniste-ivoirier, l'un des deux frères de Denise
  • Jean Tissier : Emile Bourdoncle, le chef du personnel d'"Au Bonheur des Dames"
  • Jean Rigaux : Baugé, un vendeur d'"Au Bonheur des Dames", amant puis mari de Pauline
  • Pierre Labry : le serrurier
  • Jacques Latrouite : Pépé Baudu, le frère cadet de Denise et de Jean
  • Paul Barge : Un boutiquier (non crédité)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]