Attraction (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Attraction
Titre original Притяжение
Pritiajenie
Réalisation Fiodor Bondartchouk
Scénario Andreï Zolotariov
Oleg Malovitchko
Acteurs principaux
Sociétés de production Art Pictures Studio (en)
Vodorod 2011
Pays d’origine Drapeau de la Russie Russie
Genre Science-fiction
Drame
Durée 132 minutes
Sortie 2017

Série

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Attraction (Притяжение, Pritiajenie) est un film russe réalisé par Fiodor Bondartchouk, sorti le [1].

Selon le réalisateur, le scénario est une allégorie sociale s'inspirant des émeutes de Biriouliovo de 2013 (en) durant lesquelles une foule avait attaqué des migrants après le meurtre d'un Russe. Le film est le quatrième du cinéma russe à sortir en 3D IMAX.[réf. nécessaire] C'est un succès au box-office russe 2017 avec plus d'un milliard de roubles de recettes et reçoit généralement de bonnes critiques dans les médias russes[2]. Il est suivi en 2020 du film Invasion.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire tourne autour du colonel de l'armée de terre russe Valentin Lebedev, responsable de l'opération militaire, de sa fille Yulia, qui tombe amoureuse de l'étranger Hariton, et de son ancien ami Tomas qui est le principal antagoniste.

Hariton est le représentant d'une race humanoïde technologiquement avancée qui arrive sur Terre discrètement pour une mission de recherche. Son vaisseau est cependant endommagé par une pluie de météores, ce qui révèle sa présence au-dessus du territoire russe. Des chasseurs Soukhoï Su-27 Flanker de l'armée de l'air russe lui tirent dessus, ce qui provoque la chute de l'engin, la destruction de plusieurs bâtiments d'une banlieue du district administratif sud de Moscou et tue plus de deux cents personnes. Le même jour, Yulia et Tomas assistent à un événement d'observation météorologique, lorsque l'amie de Yulia, Svetlana, est tuée par le vaisseau en difficulté.

Le gouvernement russe décide de ne pas entrer en contact avec le vaisseau et de le laisser se réparer seul. La zone d'atterrissage est évacuée, clôturée et surveillée, Moscou et ses banlieues sont placées sous couvre-feu. Pendant ce temps, Yulia, Tomas et ses amis, Rouslan et Piton, se précipitent sur le site de l'accident pour enquêter sur l'extraterrestre qui s'y déplace : après l'avoir battu et fait tomber d'un bâtiment, ils récupèrent son armure avant qu'une patrouille de l'armée ne les trouve. Plus tard, Yulia se faufile de nouveau pour récupérer l'extraterrestre et le confie à un camarade de classe surnommé « La Tronche » pour l'aider à se rétablir. En examinant son corps, elle remarque un bracelet qui se forme sur son poignet droit à elle et qui lui permet de manipuler l'eau.

L'extraterrestre, qui se présente sous le nom de « Hariton », leur dit qu'il recherche un appareil appelé « chilk », qui lui permet de parcourir l'espace sans détruire son corps. Le chilk, comme le vaisseau spatial, semble attirer l'eau. En sortant dans la rue pour chercher l'appareil, la police le prend pour un toxicomane et l'envoie à un poste de police pour y être interrogé.

Pendant ce temps, Tomas et ses amis partent en voiture pour informer le colonel Lebedev de la capture de l'armure de l'étranger. Une foule en colère apparaît alors contre le rationnement de l'eau, car le vaisseau spatial semble absorber toute l'eau environnante pour se réparer. Rouslan décide de provoquer une émeute dans la foule. Tomas est frappé par la matraque d'un policier alors qu'il essaie de convaincre les gens d'arrêter les émeutes et est emmené au poste de police sans avoir pu confier sa découverte au colonel Lebedev.

Pour trouver le chilk, Yulia va voir son père avec Hariton. Il accepte de la voir alors qu'elle affirme être enceinte d'Hariton. C'est un mensonge en vue de le distraire — tandis qu'Hariton, déguisé en scientifique, récupère le chilk — et aussi parce qu'elle est contrariée que son père ne passe plus beaucoup de temps avec elle depuis la mort de sa mère.

Yulia avoue ses vrais sentiments envers Hariton dans un appel téléphonique à Tomas, tandis que celui-ci arrive avec ses amis pour tuer l'extraterrestre. Hariton se défend enfin et quand un des amis de Tomas lui tire dessus, ce dernier utilise Rouslan comme bouclier humain. Tomas et un de ses amis fuient avant que la police ne les arrête. Il raconte la mort de son ami Rouslan en accusant l'extraterrestre de l'avoir provoqué et rassemble de nombreux partisans pour le venger en formant un groupe pour attaquer le vaisseau spatial. Malgré son soutien initial, Piton exprime des doutes sur les objectifs de Tomas.

Le groupe de Tomas attaque une barricade de la police, déclenchant l'arrivée de plusieurs robots provenant du vaisseau pour lutter contre la foule. Yulia et Hariton traversent la barricade de la police et la foule en utilisant une voiture militaire pour le ramener lui et le chilk, cependant Tomas les attaque violemment, revêtu de l'armure de Hariton. Hariton bat Tomas, mais celui-ci tire sur lui et Yulia avec un fusil automatique volé à l'armée. Attristé par ces événements, le colonel Lebedev suit les extraterrestres portant Yulia et Hariton dans le vaisseau spatial où les machines utilisent de l'eau pour soigner les blessures de Yulia. L'ordinateur du vaisseau répond également aux questions de Lebedev concernant la mission d'observation de la Terre de Hariton, car ces civilisations guerrières et leurs histoires l'ont rendue très dangereuse pour les contacts interstellaires. Cependant, l'amour de Yulia pour Hariton et sa volonté de le protéger amènent les autorités à réécrire informatiquement les résultats de leur étude de la Terre.

Yulia, son père et tous les autres retournent à leur vie quotidienne, tandis que le vaisseau spatial repart et libère l'eau en trop. Pendant ce temps, Tomas est arrêté.

Yulia déclare à la fin que l'extraterrestre a fait confiance aux humains plus qu'eux-mêmes se sont fait confiance.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Притяжение, Pritiajenie
  • Titre français : Attraction
  • Réalisation : Fiodor Bondartchouk
  • Scénario : Andreï Zolotariov et Oleg Malovitchko
  • Photographie : Mikhaïl Khassaya
  • Montage : Alexandre Androuchtchenko
  • Musique : Ivan Bourliaïev
  • Pays d'origine : Russie
  • Format : Couleurs - 35 mm
  • Genre : drame, science-fiction
  • Durée : 132 minutes
  • Date de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Irina Starchenbaum (VF : Cindy Lemineur) : Yulia Lebedeva
  • Alexandre Petrov (VF : Cédric Dumond) : Tomas
  • Oleg Menchikov (VF : Pierre Tessier) : le colonel Valentin Lebedev
  • Rinal Moukhametov : Hariton
  • Nikita Koukouchkine : Rouslan (Rous)
  • Evgueni Sangadjiev : Python
  • Alexeï Maslodoudov : Zhenya
  • Evgueni Mikheïev : La Tronche
  • Anton Chpinkov : Mironov
  • Evgueni Koriakovsky : le professeur
  • Daria Roudenok : Svetlana Morozova
  • Lioudmila Maksakova : Lyuba, la grand-mère de Youlia
  • Igor Serebriany
  • Sergueï Barkovski
  • Mikhaïl Mironov : journaliste "Life News"
  • Denis Karassiov : le général
  • Alexandre Nikolski : le capitaine du navire
  • Sergueï Chatalov : Michkine, le lieutenant
  • Oleg Novikov : un lieutenant
  • Leonid Lefterov : un garde de sécurité
  • Sergueï Belov
  • Nikita Tarassov : le député Mikhaïl Poleskine
  • Sergueï Garmach : le vice-Premier ministre
  • Alexandre Koltsov

Production[modifier | modifier le code]

Le tournage commence en novembre 2015[3].

Réception[modifier | modifier le code]

Attraction reçoit généralement de bonnes critiques des médias russes comme Aficha[4], Kommersant[5], Mir Fantastiki (en)[6], KG-portal[7], entre autres. Le site Kritikanstvo.ru liste 48 critiques dont seulement 5 sont négatives et le film obtient la note globale de 6,5/10[8]. Attraction est loué par son côté social, son visuel et ses acteurs (en particulier Oleg Menchikov), mais certaines critiques jugent négative la représentation dans le film de la jeunesse et certaines incohérences dans les personnages.

Box office[modifier | modifier le code]

Attraction est un succès commercial. Il totalise 44 millions de roubles durant son premier jour[9], et reste en tête du box-office russe 2017 pendant deux semaines. À la fin de son exploitation, il totalise des recettes d'un milliard de roubles[10], soit trois fois son coût de production.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]