Attitude Studio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attitude Studio
logo de Attitude Studio

Création 2000
Disparition octobre 2009
Forme juridique société anonyme nationale à directoire[1]
Siège social Saint-Ouen
Drapeau de France France
Activité Animation, jeu vidéo

Attitude Studio est un studio d'animation français qui a été créé en 2000 et a fermé en 2009[1]. Son activité comprenait le jeu vidéo et l'animation. Dans ce dernier domaine, le studio s'est fait connaître essentiellement par le long métrage Renaissance (2006) et par deux séries télévisées, Skyland et Galactik Football (2006).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le studio est fondé en 2000 par l'infographiste Marc Miance[2] et l'entrepreneur Frederic Levy[3]. Son siège est installé à Saint-Denis, dans le quartier de la Plaine[2]. Le but du studio est alors de créer un circuit de production permettant de réaliser de grandes quantités d'animation rapidement et à des coûts raisonnables[4]. Le studio, d'une superficie de 3700 m², s'appuie essentiellement sur la technique d'animation par captation de mouvements. En 2000-2001, le studio crée le mannequin Eve Solal, qui est présenté au séminaire américain Siggraph en 2001[4]. Attitude Studio commence par travailler par petits contrats sur des cinématiques de jeux vidéo, comme Tomb Raider : L'Ange des ténèbres[4]. En 2003, le studio travaille sur les effets spéciaux du documentaire L'Odyssée de l'espèce de Jacques Malaterre[4]. L'année suivante, le studio remporte le prix Entreprise d'avenir[5]. En 2004, le studio est rentable, et, en 2005, il réalise un chiffre d'affaires de 13 millions d'euros[4]. La même année commence la préproduction du long métrage d'animation Renaissance, qui sort en 2006 ; au plus fort de la production, à l'été 2005, le studio emploie 400 personnes dont 80 employés permanents[4]. Dans le même temps, le studio réalise deux séries d'animation pour la télévision, Skyland et Galactik Football.

Malgré de bonnes critiques dans la presse[6] et le Cristal du long métrage d'animation au festival d'Annecy, Renaissance réalise un score mitigé au box-office[7]. La montée de l'euro par rapport au dollar américain est défavorable à l'activité de la société aux États-Unis, et le studio doit recentrer ses activités sur l'Europe[8]. Il devient moins rentable entre 2006 et 2008, et, en 2008, est déficitaire[8]. Dans le domaine du jeu vidéo, le studio réalise le jeu The Bourne Conspiracy, adapté du film La Mémoire dans la peau basé sur la série littéraire de Robert Ludlum[4]. Dans le secteur de l'animation, un second long métrage, Robota, réalisé par Doug Chiang, est mis en chantier[9]. Mais Attitude Studio est placé en liquidation judiciaire en octobre 2009[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Long métrage d'animation[modifier | modifier le code]

Séries télévisées d'animation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Fiche de l'entreprise sur Societe.com. Page consultée le 14 juillet 2011.
  2. a et b « Le succès d'Attitude Studio », article dans Le Point le 8 décembre 2005. Page consultée le 14 juillet 2011.
  3. « Jamais sans ma fille », sur www.Transfert.net,
  4. a b c d e f et g « Attitude Studio : positive attitude », entretien avec Boris Hertzog (directeur général) sur le site Pixelcreation.fr en février 2006 (propos recueillis par Paul Schmitt). Page consultée le 14 juillet 2011.
  5. Page « About Us » sur le site du studio dans son état du 13 décembre 2006, via l'Internet Archive. Page consultée le 14 juillet 2011.
  6. Les critiques de presse du film sur AlloCiné lui confèrent une moyenne de 3,7 sur 5 fondée sur 29 critiques. Page consultée le 14 juillet 2011.
  7. 225 000 entrées en trois semaines d'exploitation. (Box office du film sur AlloCiné. Page consultée le 14 juillet 2011.)
  8. a et b Cinéma : Attitude Studio veut s'imposer dans l'animation 3D, article de Gilles Musi sur le site de L'Express le 25 janvier 2008. Page consultée le 14 juillet 2011.
  9. Page des longs métrages d'animation sur le site du studio le 21 décembre 2005, via Internet Archive. Page consultée le 14 juillet 2011.