Attentat de Madalla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Attentat de Madalla

Localisation Madalla, Drapeau du Nigeria Nigeria
Cible Civils chrétiens nigérians
Coordonnées 9° 06′ 16″ Nord, 7° 12′ 48″ Est
Date
Morts 43[1]
Blessés 73[1]
Auteurs Boko Haram

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Attentat de Madalla

Géolocalisation sur la carte : Nigeria

(Voir situation sur carte : Nigeria)
Attentat de Madalla

L'attentat de Madalla a lieu le pendant l'insurrection de Boko Haram.

Déroulement[modifier | modifier le code]

L'attaque a lieu dans l'église catholique St Theresa à Madalla, une ville satellite d'Abuja localisée à 40 km du centre-ville. Une bombe explose à la fin de la messe de Noël[2],[3]. L'attaque est revendiquée quelques heures plus tard par Boko Haram[3]. Le premiers bilan fait état de 35 morts[3]. Le bilan définitif de l'attentat à Madalla est de 43 morts et 73 blessés selon les déclarations le 30 décembre du Révérend Isaac Achi[1],[4].

Autres attentats[modifier | modifier le code]

D'autres attentats ont lieu le même jour dans d'autres villes du Nigeria. À Jos, des tirs éclatent et une bombe explose à l'église évangélique de la Montagne du feu et des miracles, un policier est tué. À Damaturu, un kamikaze en voiture se fait exploser à une antenne locale des services de renseignements (SSS) et tue trois agents. Enfin une autre explosion avait eu lieu le 24 décembre dans une église au nord-est de Gadaka, mais sans faire de victimes[3],[2],[4],[5],[6],[7].

Réactions[modifier | modifier le code]

  • France : Le président Nicolas Sarkozy exprime sa « solidarité dans leur combat contre le terrorisme »[8].
  • Allemagne : Le ministre des Affaires étrangères Guido Westerwelle a condamné les attentats contre des églises au Nigéria, qu'il qualifie d'« horribles » et de « lâches ». Il déclare « condamner les attentats horribles contre des chrétiens rassemblés pour la fête de Noël »[9].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Le bilan de l'attentat contre l'église de Madalla au Nigeria s'élève à 43 personnes, PANA, 30 décembre 2011.
  2. a et b « Le Nigeria frappé par une série d'attentats contre des églises », sur La Croix avec AFP,‎ (consulté le 26 décembre 2011)
  3. a, b, c et d Nigeria : une secte islamiste revendique quatre attentats, Le Figaro avec AFP, AP, Reuters, 26 décembre 2011.
  4. a et b Les crimes de masse de Boko Haram, FIDH, février 2015.
  5. (en) « Christmas attacks in Nigeria by Muslim sect kill 39 », USA Today \\ AP,‎ (consulté le 25 décembre 2011)
  6. (en) « Nigeria churches hit by blasts during Christmas prayers », sur BBC,‎ (consulté le 25 décembre 2011)
  7. (en) « Christmas bombs target Nigeria churches », sur Al Jazeera,‎ (consulté le 25 décembre 2011)
  8. (en) « Deadly Nigeria bomb attacks condemned by world leaders », sur BBC,‎ (consulté le 26 décembre 2011)
  9. « Berlin condamne les attentats au Nigeria », sur Europe1 (consulté le 26 décembre 2011)