Attentat de New York du 17 septembre 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attentat de New York
Image illustrative de l’article Attentat de New York du 17 septembre 2016
Policier et pompiers peu après l'explosion.

Localisation New York, États-Unis
Cible Chelsea
Coordonnées 40° 44′ 37″ nord, 73° 59′ 40″ ouest
Date
Vers 20 h 30 (UTC-4)
Type Engin explosif improvisé
Armes Bombe
Blessés 29
Auteurs présumés Ahmad Khan Rahami
Participants 1
Mouvance Terrorisme islamiste

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Attentat de New York du 17 septembre 2016

Géolocalisation sur la carte : Lower Manhattan

(Voir situation sur carte : Lower Manhattan)
Attentat de New York du 17 septembre 2016

Géolocalisation sur la carte : New York

(Voir situation sur carte : New York)
Attentat de New York du 17 septembre 2016

L’attentat de New York du a lieu dans le quartier Chelsea et fait 29 blessés dont 1 grave.

Déroulement[modifier | modifier le code]

La déflagration se produit au 135 de la 23e rue Ouest[1],[2],[3], entre les 6e et 7e Avenue, peu après 20 h 30 UTC−04:00[4]. L'explosion est le résultat de la détonation d'un engin explosif improvisé placé dans un conteneur à déchets sur le trottoir[5]. Elle fait voler en éclats les fenêtres d'un brownstone de cinq étages et envoie des débris dans la rue, ainsi que devant l'église Saint-Vincent-de-Paul. La police découvre un second engin à quatre rues de l'endroit de l'explosion[5], soit un autocuiseur attaché à un téléphone mobile, déposé sur la 27e rue Ouest[6]. Un troisième engin suspect est découvert durant la nuit sur la 28e rue, à la hauteur de la 5e Avenue[4].

Des vingt-neuf personnes blessées, aucune n'est dans un état où sa vie est menacée[7], et vingt-quatre sont hospitalisées, dont une dans un état sérieux[8].

Dans les heures qui suivent l'événement, le maire de New York Bill de Blasio décrit l'explosion comme « un acte intentionnel » mais affirme au même moment qu'elle n'a aucun lien avec le terrorisme[5],[9]. Le maire écarte aussi la possibilité que cette explosion soit liée à celle d'un autre engin improvisé, qui a retenti à h 30 le matin même, quelque onze heures plus tôt, dans une poubelle en marge d'une course caritative de cinq kilomètres organisée par les Marines à Seaside Park, une station balnéaire du New Jersey[5].

Recherche d'Ahmad Khan Rahami[modifier | modifier le code]

Image de surveillance vidéo d'Ahmad Khan Rahami.

La piste terroriste, avec des connexions internationales, est évoquée dès le . Le premier suspect recherché par le FBI est Ahmad Khan Rahami, un citoyen américain né le en Afghanistan[10]. Il est arrêté le jour même, blessé après une fusillade avec la police[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) NYC blast injures 29, believed to be 'an intentional act', Thomson Reuters, 17 septembre 2016.
  2. (en) Dumpster bomb rocks Chelsea, injuring 29; second device found nearby, Larry Celona, Tom Wilson, Shawn Cohen, New York Post, 17 septembre 2016.
  3. (en) At least 29 people injured after explosion in Manhattan, VICE News, 17 septembre 2016.
  4. a et b (en) New York City explosion rocks Chelsea neighborhood, CBS/AP, 18 septembre 2016.
  5. a b c et d (en) Powerful Blast Injures at Least 29 in Manhattan; Second Device Found, Christopher Mele, Al Baker, Michael Barbaro, New York Times, 17 septembre 2016.
  6. (en) Explosion in New York City, 29 reported injuries, second device found, David Millward, The Daily Telegraph, 18 septembre 2016.
  7. (en) At least 29 people injured after ‘intentional’ explosion in New York City, officials say; second device located, Mark Berman, Philip Bump, Renae Merle, The Washington Post, 18 septembre 2016.
  8. L'explosion qui a fait 29 blessés à New York serait intentionnelle, Reuters/Radio-Canada, 17 septembre 2016.
  9. « 29 blessés à Manhattan dans l’explosion d’une bombe artisanale », sur courrierinternational.com, (consulté le 18 septembre 2016).
  10. (en) US : authorities investigating the New Jersey explosive devices, The Guardian, 19 septembre 2016.
  11. (en) Marc Santora, William K. Rashbaum, Al Baker et Adam Goldman, « Ahmad Khan Rahami Is Arrested in Manhattan and New Jersey Bombings », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 19 septembre 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]