Attentat de Jakarta du 14 janvier 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attentat à Jakarta le
image illustrative de l’article Attentat de Jakarta du 14 janvier 2016
Station de police endommagée par l’explosion.

Localisation Jakarta, Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Cible Sarinah
Coordonnées 6° 11′ 17″ sud, 106° 49′ 23″ est
Date
11 h 39 (UTC+7)
Type Attentat-suicide à la bombe
Armes Bombe, fusillade
Morts 8 (dont 4 assaillants)
Blessés 23
Participants 5 à 14 kamikazes
Organisations Drapeau de l'État islamique État islamique

Géolocalisation sur la carte : Indonésie

(Voir situation sur carte : Indonésie)
Attentat de Jakarta du 14 janvier 2016

L’attentat de Jakarta du 14 janvier 2016 représente de multiples explosions et une fusillade qui se sont produites près du grand magasin Sarinah dans le centre de Jakarta, en Indonésie. Il y aurait sept morts dont 4 terroristes et vingt-trois blessés[1],[2]. Fin 2015, la police antiterroriste indonésienne avait déjoué plusieurs attentats[3].

Contexte[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Terrorisme en Indonésie.

Ces attentats s'inscrivent sous un contexte international marqué par plusieurs attentats menés par le groupe terroriste État islamique (attentats de Paris, Zliten, Istambul).

Attaque[modifier | modifier le code]

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le 14 janvier 2016, vers 10 h 50, une première explosion survient sur le parking du Starbucks de l'immeuble Skyline, près du centre commercial Sarinah, au cœur de la capitale indonésienne[4]. À la suite de cette explosion, selon le porte-parole de la police, Anton Charliyan, deux attaquants prennent en otage deux étrangers, un Canado-Algérien[5] et un Algérien près du Starbucks. Ce dernier, blessé, réussit à s'échapper tandis que l'autre otage est exécuté[4]. Ils ouvrent le feu dans la rue[6],[7],[8]. La police trouve les deux attaquants et leur tire dessus, tandis que ceux-ci répliquent en lançant des grenades[9]. La fusillade se déplace au cinéma Djakarta Théâtre, situé dans le même bâtiment que le Starbucks. La police a déclaré que trois assaillants avaient été tués devant le cinéma[7]. En parallèle de cette attaque, deux autres assaillants se déplaçant à moto se font exploser au poste de police de l'autre côté de la rue, à l'intersection de Jalan Thamrin et Jalan K.H. Wahid Hasyim[10].

Bilan des morts[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif des décès
Nationalité Nombre de décès
Drapeau de l'Indonésie Indonésie 3[réf. nécessaire]
Drapeau de l'Algérie Algérie / Drapeau du Canada Canada 1[réf. nécessaire]
Total 4
Ces résultats chiffrés sont basés sur des données officielles et peuvent être amenés à changer.

Enquête[modifier | modifier le code]

Réactions[modifier | modifier le code]

Conséquences[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Jakarta attacks », www.bbc.com,‎ (lire en ligne).
  2. « Indonésie : l’État islamique revendique l’attaque de Djakarta », Le Monde, 14 janvier 2016.
  3. « En Indonésie, une fin d’année sous la menace djihadiste », Le Monde, 22 décembre 2015.
  4. a et b « L'ombre de l'Etat islamique derrière l'attaque à Jakarta », sur Libération.fr (consulté le 16 janvier 2016).
  5. « Attentat de Jakarta: les deux victimes algériennes identifiées - Actualité - El Watan », sur www.elwatan.com (consulté le 16 janvier 2016).
  6. « Jakarta attacks: Coordinated attacks hit Indonesian capital - CNN.com », sur CNN (consulté le 16 janvier 2016).
  7. a et b (en) « Jakarta attacks: What we know - BBC News », sur BBC News (consulté le 16 janvier 2016).
  8. « Sept morts, dont cinq assaillants, dans des attaques "terroristes" à Jakarta », sur SudOuest.fr (consulté le 16 janvier 2016).
  9. « Timeline of Jakarta attacks », sur KOTATV.com (consulté le 16 janvier 2016).
  10. (en-US) « BREAKING: Six Reported Dead as Explosions, Gunfire Rock Central Jakarta | Jakarta Globe », sur Jakarta Globe (consulté le 16 janvier 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :