Attentat de Cizre du 26 août 2016

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Attentat de Cizre du 26 août 2016

Localisation Cizre, Drapeau de la Turquie Turquie
Cible Police turque
Coordonnées 37° 19′ 30″ nord, 42° 11′ 45″ est
Date
Vers h 45 (UTC+03:00)
Type Attentat à la voiture piégée
Morts 11
Blessés 78
Organisations Flag of Kurdistan Workers' Party.svg PKK
Mouvance Indépendantisme kurde

Géolocalisation sur la carte : Turquie

(Voir situation sur carte : Turquie)
Attentat de Cizre du 26 août 2016

L’attentat de Cizre du 26 août 2016 est un attentat du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) visant la police turque, qui s'est produit dans la ville de Cizre, au sud-est de la Turquie. Il est lié au conflit kurde en Turquie et à la guerre civile syrienne.

Déroulement[modifier | modifier le code]

À 6h45 du matin le vendredi 26 août 2016 (heure locale)[1], une voiture piégée explose sur un poste de contrôle, situé à cinquante mètres du quartier général des forces antiémeutes de Cizre[1]'[2]. La route reliant Cizre à Şırnak ayant justement été fermée par mesure de sécurité, ce poste de contrôle y avait été installé[1]'[3].

Le quartier général est détruit par l'explosion, et des incendies endommagent les immeubles aux alentours[1]'[3].

Douze ambulances et deux hélicoptères sont envoyés sur place[2].

Bilan humain[modifier | modifier le code]

Le bilan communiqué dans l'après-midi annonce 11 morts, et 78 blessés dont 2 graves[1]'[2]'[3]. Les 11 morts faisaient partie des forces de l'ordre, et sur les 78 blessés seuls 3 sont des civils[2].

Revendication[modifier | modifier le code]

Le jour même de l'attentat, les autorités turques l'imputent aux indépendantistes kurdes du PKK[1]'[2]'[3]. Elles les accusent également de l'avoir fait pour essayer d'assassiner Kemal Kılıçdaroğlu, un des chefs du Parti républicain du peuple ; ce dernier s'en est sorti indemne[3].

L'après-midi, le PKK confirme être l'auteur de l'attentat dirigé contre les policiers[3].

Il nie toutefois toute volonté d'assassiner Kemal Kılıçdaroğlu, et précise ne pas l'avoir ciblé volontairement[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f « Nouvel attentat en Turquie », sur lepoint.fr, (consulté le 26 août 2016)
  2. a, b, c, d et e « Attentat meurtrier contre des policiers dans le sud-est de la Turquie », sur lemonde.fr, (consulté le 26 août 2016)
  3. a, b, c, d, e, f et g « La Turquie frappée par un attentat revendiqué par le PKK », sur lefigaro.fr, (consulté le 26 août 2016)