Attentat contre Le Soir d'Algérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attentat contre Le Soir d'Algérie

Localisation 100, rue Hassiba Ben Bouali
Alger (Algérie)
Cible Collaborateurs de Le Soir d'Algérie
Coordonnées 36° 45′ 26″ nord, 3° 03′ 48,9″ est
Date
15 h 45
Type Attentat meurtrier
Armes Véhicule piégé
Morts 29
Organisations GIA
Mouvance Terrorisme islamiste

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Attentat contre Le Soir d'Algérie

Géolocalisation sur la carte : Wilaya d'Alger

(Voir situation sur carte : Wilaya d'Alger)
Attentat contre Le Soir d'Algérie

L'attentat contre Le Soir d'Algérie est une attaque terroriste islamiste perpétrée contre le quotidien indépendant Le Soir d'Algérie le à Alger. L'attentat fait 29 morts dont trois journalistes[1].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le 11 février 1996 à 15 h 45, un véhicule piégé bourré de plus de 300 kg de TNT explose au 100, rue Hassiba Ben Bouali visant le siège du quotidien Le Soir d'Algérie. Trois journalistes : Allaoua Aït Mebarek, Mohamed Dhorban et Mohamed Derraza sont tués[1].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Dans les jours qui suivent l'attaque, la rédaction trouve refuge dans les locaux d'El Watan. Grâce au soutien de ce journal et d'autres médias algériens, Le Soir d'Algérie publie un nouveau numéro dès le et emménage quelques jours plus tard dans ses nouveaux locaux, inaugurés en présence du chef du gouvernement, Ahmed Ouyahia[1].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]