Attaque de l'université de Charsadda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Attaque de l'université de Charsadda

Localisation Charsadda (Pakistan)
Cible Étudiants et enseignants
Coordonnées 34° 08′ 11″ nord, 71° 50′ 17″ est
Date
h 30 (UTC+05:00)
Type Fusillades
Armes Fusils d'assaut et grenades
Morts ~ 21
Blessés ~ 30
Participants 4
Organisations Flag of Tehrik-i-Taliban.svg Tehrik-e-Taliban Pakistan (faction Tariq Geedar Afridi)
Mouvance Terrorisme islamiste

Géolocalisation sur la carte : Pakistan

(Voir situation sur carte : Pakistan)
Attaque de l'université de Charsadda

L'attaque de l'université de Charsadda est une attaque terroriste survenue le à l'université Bacha Khan, à Charsadda au Pakistan. Elle fait au moins 21 victimes[1].

Déroulement[modifier | modifier le code]

Le à h 30, heure locale, un commando de talibans pakistanais fait irruption dans l'enceinte de l'université Bacha Khan et ouvre le feu sur les étudiants et professeurs se trouvant à l'intérieur[1].

À cette heure matinale, le campus, entouré de champs de cannes à sucre, est enveloppé d'un épais brouillard hivernal, ce qui facilite l'approche des assaillants. L'établissement reçoit ce jour-là 600 visiteurs (en plus de ses 3 000 étudiants) pour un récital de poésie[2].

Selon les témoignages d'étudiants, un jeune professeur de chimie, Syed Hamid Husain, se serait interposé arme à la main pour protéger ses élèves, avant de succomber sous les balles. Depuis le massacre de l'école militaire de Peshawar, en 2014, les enseignants du nord-ouest du pays sont autorisés à porter une arme dans leur classe[1].

L'intervention de la police, longue de deux heures, se termine par la mort de tous les assaillants. Il y a au moins 21 victimes parmi les élèves, professeurs[1], membres du personnel et gardes de sécurité[2].

Revendication[modifier | modifier le code]

Une faction des talibans pakistanais revendique l'attaque auprès de l'AFP. Elle annonce l'avoir menée en représailles de l'opération Zarb-e-Azb de l'armée pakistanaise dans le Waziristan du Nord, et menace de nouvelles attaques[2]. Cependant, quelques heures plus tard, le porte-parole des talibans pakistanais nie l'implication du groupe[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Pakistan : au moins 21 morts dans l’attaque d’une université par les talibans », sur lemonde.fr (consulté le 16 juin 2016)
  2. a, b, c et d « Pakistan : 21 morts dans l'attaque d'une université », sur lefigaro.fr, (consulté le 17 janvier 2017).